Les marchands du Temple - Hozana

Les marchands du Temple

Les marchands du Temple

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean


Comme la Pâque juive était proche, Jésus monta à Jérusalem. Dans le Temple, il trouva installés les marchands de bœufs, de brebis et de colombes, et les changeurs. Il fit un fouet avec des cordes, et les chassa tous du Temple, ainsi que les brebis et les bœufs ; il jeta par terre la monnaie des changeurs, renversa leurs comptoirs, et dit aux marchands de colombes : « Enlevez cela d’ici. Cessez de faire de la maison de mon Père une maison de commerce. » Ses disciples se rappelèrent qu’il est écrit : L’amour de ta maison fera mon tourment. Des Juifs l’interpellèrent : « Quel signe peux-tu nous donner pour agir ainsi ? » Jésus leur répondit : « Détruisez ce sanctuaire, et en trois jours je le relèverai. » Les Juifs lui répliquèrent : « Il a fallu quarante-six ans pour bâtir ce sanctuaire, et toi, en trois jours tu le relèverais ! » Mais lui parlait du sanctuaire de son corps.
Aussi, quand il se réveilla d’entre les morts, ses disciples se rappelèrent qu’il avait dit cela ; ils crurent à l’Écriture et à la parole que Jésus avait dite. (
Jn 2, 13-22)

 


Le sanctuaire relevé


Le sanctuaire de Dieu est saint, et ce sanctuaire, c’est vous, c’est-à-dire tous ceux qui croient au Christ, et qui croient en lui de manière à l’aimer. Car croire au Christ, c’est aimer le Christ.

Tous ceux qui ont cette foi sont comme des pierres vivantes qui forment le temple de Dieu (cf. 1 P 2, 5), et comme ces bois incorruptibles dont fut façonnée cette arche que ne purent submerger les eaux du déluge (cf. Gn 6, 14). C’est dans ce temple, c’est-à-dire dans ces hommes, que l’on offre à Dieu des prières qu’il exauce.

Le temple était une figure, en effet, quand le Seigneur chassa du temple ces hommes qui cherchaient leurs intérêts et n’y entraient que pour vendre et acheter (cf. Jn 2, 15). Or, si ce temple était une figure, il devient évident que le corps du Christ, qui est le véritable temple et dont cet autre était la figure, renferme aussi des vendeurs et des acheteurs, ou des hommes qui recherchent leurs intérêts, et non pas ceux de Jésus Christ (cf. Ph 2, 21). Mais un fouet de cordes va les en chasser. La corde en effet signifie les péchés, comme il est dit par un prophète : Malheureux, ceux qui traînent le péché avec la corde du mensonge ! (Is 5, 18)

De là ce mot si clair d’un autre endroit : Chacun est captif des liens de son péché (Pr 5, 22). C’est donc parce que les hommes sont frappés par les cordes de leurs péchés que le Seigneur se fit un fouet avec des cordes et qu’il chassa du Temple ceux qui cherchaient leurs intérêts, et non ceux du Christ.

St Augustin d’Hippone


Saint Augustin († 430), converti, a été baptisé par saint Ambroise à Pâques 387. Évêque d’Hippone en 395, il est l’un des plus grands théologiens chrétiens.

 

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Publié dans

Publications précédentes

10 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader