Un grand dîner

Un grand dîner

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc


En ce temps-là, au cours du repas chez un chef des pharisiens, en entendant parler Jésus, un des convives lui dit : « Heureux celui qui participera au repas dans le royaume de Dieu ! » Jésus lui dit : « Un homme donnait un grand dîner, et il avait invité beaucoup de monde. À l’heure du dîner, il envoya son serviteur dire aux invités : “Venez, tout est prêt.” Mais ils se mirent tous, unanimement, à s’excuser. Le premier lui dit : “J’ai acheté un champ, et je suis obligé d’aller le voir ; je t’en prie, excuse-moi.” Un autre dit : “J’ai acheté cinq paires de bœufs, et je pars les essayer ; je t’en prie, excuse-moi.” Un troisième dit : “Je viens de me marier, et c’est pourquoi je ne peux pas venir.” De retour, le serviteur rapporta ces paroles à son maître. Alors, pris de colère, le maître de maison dit à son serviteur : “Dépêche-toi d’aller sur les places et dans les rues de la ville ; les pauvres, les estropiés, les aveugles et les boiteux, amène-les ici.” Le serviteur revint lui dire : “Maître, ce que tu as ordonné est exécuté, et il reste encore de la place.” Le maître dit alors au serviteur : “Va sur les routes et dans les sentiers, et fais entrer les gens de force, afin que ma maison soit remplie. Car, je vous le dis, aucun de ces hommes qui avaient été invités ne goûtera de mon dîner.” » 
(Lc 14, 15-24)

 


L’Église, Corps du Christ


Tout lecteur des épîtres ne peut manquer de l’observer : par cette expression [Corps du Christ], l’Apôtre désigne un certain organisme qu’il conçoit comme éminemment réel et dont les membres sont à la fois diversifiés et unis. Ce corps est une société visible et structurée, où règne une certaine « division du travail », car les fonctions de ses membres sont, par exemple, d’enseigner, de gouverner, ou de faire des miracles, de discerner les esprits : c’est la double différentiation, « hiérarchique » et « charismatique ». Mais il est en même temps une communauté de vie intime et mystérieuse, car toutes les diversités et les oppositions naturelles de ceux qui le composent, si réelles, si irréductibles même qu’elles soient dans leur ordre, s’abolissent en lui. Dans la diversité même de leurs fonctions, tous abreuvés d’un seul Esprit, ne sont qu’un dans le Christ Jésus (cf. 1 Co 12, 4-30).

Ce corps qui est l’Église, qui vit et se développe ici-bas, dont on pourrait retracer l’histoire, [saint Paul] nous le montre en train de se construire et de croître, jusqu’au jour – qui ne luira plus ici-bas et qui nous jettera hors de l’histoire – où il aura atteint la plénitude de sa taille : homme parfait, Corps parfait de tous les saints ensembles, tous un, cette fois en perfection, dans le même Christ (cf. Ep 4, 11-16).

Card. Henri de Lubac, s.j.


Jésuite, le cardinal Henri de Lubac († 1991) fut expert au concile Vatican II. Il a été un artisan de la redécouverte des Pères de l’Église, et son travail théologique exerce une influence profonde.

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

9 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader

Priez chaque jour l'Evangile avec MAGNIFICAT