Facebook PixelMedjugorje ! - Hozana

Medjugorje !

Medjugorje !

Bonjour à chacune, chacun d’entre vous !

Nous nous sommes quittés le 10 octobre à San Michele Archangelo... je suis repartie le 13 octobre.

J'ai eu le temps de prier et de me reposer un peu.

Jusqu'au matin du 13 octobre, je ne savais pas si je devais aller vers Bari ou vers Vieste pour espérer trouver un bateau privé qui accepterait de me prendre en mousse et de me faire passer la mer...

Mais ce matin du 13, je demande le tampon de la paroisse à Don Dominico. Une dame est à côté...non, il faut aller à Bari. Je retourne dans l’église pour chanter Ave Maria. Puis je vais me préparer. On frappe à la porte. C'est la dame qui était à côté du Père. Tu veux boire un café chez moi? D’accord...

Je la suis...en fait, elle apporte la communion à plusieurs dames avant d’arriver chez elle. Merci Seigneur pour toutes ces personnes qui sont un lien entre l’Église, ta Sainte Eucharistie et nos frères, sœurs qui ne peuvent plus se déplacer. Nous arrivons... café, un peu de discussion...puis elle me ramène à son restaurant. La famille gère deux restaurants... en novembre, ils iront à Medjugorje. J’annoncerai à Maman Marie leurs arrivées !

Je ne sais pas pourquoi, Don Dominico m’a donné 20€, et Lucia également ! Je vais garder précieusement cette somme pour la traversée... il me reste encore 20€ à trouver...

Je finis de ranger la maison des pèlerins, de manger les restes et je pars vers Manfredonia.

J’arrive assez tôt, vers 16h30. Je me fais alpaguer par Rafaele... C'est étrange ce genre de rencontre, à la fois plein de grand cœur et à la fois, peut-être trop accaparent... avec peut-être quelques soucis supplémentaires... La cathédrale est fermée, elle n’ouvre qu’à 17h. Il m’offre un café et une glace ! Ma deuxième vraie glace en Italie !!! Puis il doit aller voir sa mère. J’attends devant la cathédrale. Un homme de quatre-vingts ans arrive. .... Bon, il veut tout simplement m’embrasser sur la bouche... il a sa pension...bref... Je me tiens sur mes gardes..! Franchement, il y a de quoi prier! S’il vous plaît chères femmes, allez vers les femmes seules car si ce n'est pas vous, alors très souvent ce sont les hommes... et là nous sommes davantage vulnérables.

Dans mon cœur, je sens que je dois aller dans une autre paroisse, Sainte Famille...mais avec le Rafaele... Bref, apparemment le sacristain de la cathédrale me dit qu'il y a un couvent franciscain. J’y vais. Un frère me voit... ça devrait être possible... il faudra demander à Père supérieur. Rafaele revient, il est allé voir le sacristain et le voilà ! Il s’inquiète profondément pour moi et voudrait s’assurer que je sois accueillie.

Je fais le chapelet, puis la messe... il est 19h45 lorsque je demande...c’est négatif... D’accord, je marche jusqu'à l’autre paroisse...2 km plus loin dans la pénombre... je n'aime pas ça mais c'est comme ça ! Quand j’arrive, il y a une sorte de concert... des gens, paroisse ouverte et jeunes. C’était bien là que je devais venir. Père Salvatore ! Il ne peut pas m’accueillir, ne souhaite pas demander à une famille... mais accepte de téléphoner à des Sœurs religieuses pour une nuit. C'est d’accord chez les Sœurs disciples de Jésus Eucharistie ! Une jeune femme m’y dépose, merci Seigneur !

14 octobre

Je fais la sainte messe. Une petite collation. La Mère supérieure pense que je suis Sœur... non... Je marche 42 km jusqu'à Margherita di Savoia. J’entre dans l’église. Je suis fatiguée... Je prie. Une dame, Assunta m accueille. Je demande à voir le prêtre, elle m’accompagne. Don Matteo... J’aime. Il m’écoute, tamponne ma creanciale et m’emmène à la Caritas. Un groupe travaille, trie le linge... Le Père demande à m’accueillir, le lit pliant... Je suis prise en charge ! Une autre comprend que je dois manger... Rita rentre chez elle et me prépare un repas ! Merci pour ce petit groupe de frères et sœurs en Christ qui aident les plus démunis ! Immaculata, Maria, Pietro et Patricia, Genaro, Sabrina, Antonella, Gracia, Francesco et Francesca.

15 octobre

Je pars pour Corato, 36 km. Pourquoi là-bas ? Parce qu'il y a la tombe de Luisa Piccaretta ! Qui est ce ? Une mystique... qui annonce la Divine Volonté !

J’entre dans cette église Sainte Marie Greca. Il est encore tôt 17h30. Je prie pour Luisa... Je prie. La messe est à 19h. Chapelet à 18h30 mais le prêtre n’est pas là. On me dit d’attendre... il est même en retard pour l’office...bref j'ai l’impression de passer ma soirée à attendre... C'est dur d’être humide, fatiguée et de devoir attendre encore et encore... C'est le lot de tant de pauvres ! J’arrive à le rencontrer vers 20h25!!!! Il est pressé car ils ont une veillée de prières... Je vous passe ce que j'ai compris de l’homélie... juste vous dire qu'il faut prier pour nos prêtres !! J'ai quand même communié à genoux et dans la bouche...tant pis si je suis fanatique ! Prions ! C'est la mémoire de Ste Thérèse d’Avila...j’aimerais bien savoir comment les Saints communier ?!

Il m’envoie chez les Sœurs religieuses... j'ai peur car il est très tard et qu’une dame avait essayé de m’aider mais elle semblait dire que c’était trop tard... Voyant mon insistance pour téléphoner, il demande à une dame de m’accompagner. Merci Seigneur ! Anna Maria...j’aime ! Elle parle un peu français. Nous arrivons...la Mère supérieure est un peu directe, mais finalement... adorable. Sr Marlen, Sr Alfonsa de Liguori et Sr Maria. J'ai une grande chambre, quelques petits pains sandwichs et des fruits. Elles m invitent à manger avec elles devant la TV. C'est soirée foot !

Je les laisse et vais au lit.

16 octobre

Je fais la sainte messe. Puis, j'ai droit à une petite collation mais seule cette fois... Leur petit déjeuner est plus complet... Je crois que c'est un peu difficile pour elles que je n'ai absolument pas d’argent... Je peux comprendre. Je voudrais aller à Bari, c’est encore 42 km... je ne suis pas sûre de pouvoir y arriver ! Je prie... je passe dans des endroits...sales et... Je prie, croyez-moi, je prie ! Je croise une femme africaine anglophone qui attend ses clients, elle est au téléphone...mon cœur se serre... j'aimerais tant qu’elle soit à faire autre chose ! Notre corps est tellement précieux ! Je prends chaque jour de plus en plus conscience de la richesse de ce corps qui nous est confié... Je suis très seule... Ou pas ! Quelques voitures d’ouvriers agricoles... j'évite de leurs parler...des voitures de clients qui vont et viennent... Le chemin passe par là !

Je sens que je ne pourrais pas aller jusqu'à Bari. Je regarde encore la carte sur mon téléphone... San Paolo... j'aime... paroisse de St Paul apôtre. J’irai là-bas ! J’arrive. Un garçon me traite de clocharde... C'est un peu vrai... mais je suis pèlerine et comme personne ici ne marche pour Dieu... je souris. J’arrive enfin et je demande. Don Michele m’écoute et m aide. Il m’emmène chez les Sœurs religieuses de Mère Teresa. Je suis parmi les pauvres. Deux femmes de la rue, âgées. Barbara , polonaise et Maria, italienne, enfermée dans son esprit. Ma soirée avec Barbara est sympathique. Elle est au petit soin avec moi et n’a pas peur de demander pour moi. Merci ma Sœur ! Que Dieu te bénisse !

17 octobre

Messe en anglais et italien... J'ai dû mal à suivre... J’espère bien aujourd'hui trouver les 20€ qui me manquent... Tout est dans les mains de Dieu !

Barbara voudrait que je prenne le bus avec elle...non, je suis à pied...c’est difficile pour elle de comprendre ce pèlerinage... toujours à pied !!!

Je prie... j'entre dans Bari... Église, Carmélites, Ste Thérèse de l'Enfant Jésus...! Je prie dans l’église, je demande l’aide et l’intercession de Ste Thérèse et de Ste Thérèse d’Avila. Puis je vais mendier... Je trouve un prêtre tout de suite... il m’écoute... et me donne 20€! Je suis soulagée ! Que Dieu le bénisse abondamment ! Je lui demande d’ailleurs de me bénir. Je pars vers la cathédrale de Bari...puis j’aimerais voir San Nicola de Bari... je me dis qu'il serait mieux d’acheter mon billet. Je vais au port... il doit y avoir une navette. La billetterie est de l’autre côté ! 2km... Il est 11h45... J’attends...12h un bus arrive. Je monte... ce n'est pas la navette !!! Je finirai à pied...12h45... Billetterie fermée à 12h30! Dur... J'ai peur que le prix entre l’annonce sur internet ne soit pas la même qu’en direct !

Je retourne en ville. Je reviendrai à 16h. Je prie encore et encore. Un Frère religieux franciscain, de San Marco in Lamis est dans la ville pour une étude théologique. Il m’offre un sandwich. Merci Seigneur ! Que Dieu le bénisse !

Je retourne à la billetterie, cette fois avec la navette et l’appréhension au ventre ! C'est mon tour de demander...en italien, en anglais... tout m’est difficile. Mais je fais un effort. J'ai préparé un petit mot avec Google traduction ! La dame me sourit et c'est le même prix 55€ pour l’aller sans cabine. Merci Seigneur ! Elle me répond en français ! Et me souhaite bon voyage ! Chiara... je vais prier pour vous ! Mon cœur est en joie et grandement soulagée. Je dois être à l’embarquement pour 19h.

C'est seulement lorsque je suis dedans que je souffle... pourquoi ? Parce que je suis un peu équipé...d’un couteau par exemple, d’un bâton plus grand que moi... mais je passe ! Presque étonnant !

Dans le ferry, je croise des réunionnais... quelques salutations mais sans plus, ils vont à Medjugorje.

C'est une dame italienne qui parlera avec moi et... Gina et Enza, son amie, me proposent de venir dormir dans leur cabine...il y a deux lits de disponible ! Que Dieu les bénisse ! Donc, un peu en catimini... après le chapelet avec ce groupe d italiens, je les suis dans leur cabine. Ça a quelques choses d’un peu interdit...bon, ils ne vont pas me jeter à la mer ! Gina est tellement à l’écoute, qu’elle veut parler, comprendre mon chemin... il est tard...la nuit sera courte !

18 octobre

Je vais à la chapelle du ferry...le prêtre réunionnais Père Christian(e) va faire la messe... Il m’interroge sur mes motivations personnelles et me bénis. Je préfère trouver la messe ce soir et aller manger. Quand même... dommage pour cette messe... Les " Mamans" Gina et Enza m offrent leurs croissants...bref je suis rassasiée... et elles insistent pour me donner un peu d’argent...

Je demande à un serveur croate s il y a la messe le soir, apparemment oui.

Je dis au revoir aux Italiens et au groupe réunionnais... je les retrouverais sûrement à Medjugorje !

Je pars... de nouveau vers l’inconnu... dans une langue que je ne connais pas... et je dois changer, parler en anglais maintenant !

Je voudrais aller à Slano... tiens un couvent franciscain. C'est bon pour la messe et demander l’hospitalité ! Je fais un petit détour...la messe est le matin et pas d’hospitalité. Je dois faire peur... peut-être me prend-il pour une migrante!?

Je continue vers ma première impression... église de Ste Marie Madeleine. Je suis triste parce que je comprends que je n'aurais pas la messe... Pardon mon doux Jésus ! Vraiment, Il est là, se propose à moi... et je préfère manger ! Seigneur, prends pitié ! En plus, c’était St Luc !!! Je demande pardon... Arrivée au petit village de Banici, je demande à une dame et sa mère... elles me disent d’aller plus loin demander... mais je n'ose pas. L’église est fermée. La messe, seulement le dimanche. Je ne suis plus en Italie !!! Vraiment dommage pour ce matin ! Ce soir, je dors dehors... sans manger, mais j’offre cette pénitence pour le Seigneur ! Je dors à côté du presbytère... fermé et vide qui pourrait m accueillir !

19 octobre

Même avec une nuit dehors, je pars à 7h30 ! J’espère Neum. Je marche, je prie... Grande route... paysage superbe. J'ai faim, j'ai soif. Je frappe à une porte de restaurant. On m’autorise les wc. L’eau, c’est essentiel pour moi ! J’espère la messe ce soir... Mais je me prépare à tout! Je suis interpellée par un homme dans un village. Il veut discuter avec moi. Me demande de m’assoir. Je resterai à bonne distance. Je prie pour lui et pars. Mais dans le village d’après, c’est un jeune homme qui...me voyant, me dépasse en scooter et...se masturbe à mon passage !!! Quand le Feu de l’Esprit Saint passe...l’Amour désordonné est ébranlé ! Ne confondons pas, élan du cœur, avec sensualité charnelle ! Jésus a dit de nous aimer les uns les autres ! Pas d’avoir des interactions sensuelles entre nous !! Il s’agit de confusion de langage ! Sauf que l’Amour va vers l’Autre et non vers Soi !

Moi qui me disais que les jeunes étaient moins pires que les anciens... finalement pas sûr ! Je dois rester tout le temps vigilante !

J’arrive à la frontière... j'espère que je vais pouvoir passer !? Des nouvelles peurs... j'ai mon passeport mais y a-t-il un visa ? Bref...les deux policiers sortent de la cabine... presque bondissent... je ne m’attendais pas à un tel accueil !

Ils me demandent si j'ai quelques choses de dangereux sur moi... je sors ma trousse manucure ! J’omets volontairement le couteau plus que suisse ! Ça y est je comprends ! Des gens qui m’ont vu, ont eu peur de moi, croyant que j’allais les attaquer avec mon arme...mon bâton avec la Vierge Marie de Medjugorje ! Wouah ! J'ai les larmes aux bords des yeux...qui devrait avoir peur ? Eux ou moi ? Une femme, toute seule ! Un jeune homme vient de se masturber devant moi... qui devrait avoir peur ?! Une voiture de police s’arrête, descente en trombe... salutations, papiers ...ok tout va bien... vous pouvez passer ! Merci...

J’arrive à Neum... Je sonne au prêtre. Nous parlons en italien...pas possible pour l’hospitalité...loi...pas fini... Je suis un peu dépitée... mais j’attends la messe. Je prie. Il me croise dans l’église et me dit que l’on verrait après la messe... je propose qu’il annonce aux fidèles que je cherche l’hospitalité. Je suis plus heureuse ! J'ai fait charger mon téléphone au cas où dans un coin de l’église. À la fin, plusieurs ont entendu l’appel et plusieurs souhaitent me proposer. Je vais avec Mamie Nerjia Dominique. Je mange avec son fils Braten, père de famille, rencontre son épouse Ivana, leur fille aînée Marta, le papi Ivan, il y a aussi deux petits garçons... Ivan et Narco qui sont chez eux. Ils m’offrent une chambre, douche et au lit !

20 octobre

Le chemin que je souhaite prendre n’est pas possible me dit Braten. Il décide de m avancer un peu après la frontière. En termes de distance, c’est pareil, puisque c'est un détour. Je voudrais marcher beaucoup mais...c’est dimanche et je cherche aussi la messe... J’aurais dû faire la messe à 9h...c’est pas vrai que je recommence ! Seigneur, prends pitié ! Quand est-ce que je vais comprendre !?? Seigneur, une messe le soir, c’est possible ?! Je demande à une dame Anita, au bord du lac...oui à Metkovic. Ouf ! Ça ne fait pas beaucoup de kilomètres pour aujourd'hui...21, 22 km... Tant pis ! Je choisis l’assurance de la messe !

Les paysages sont très beaux, j'ai l’impression d’être en montagne. Vraiment la Création, c’est magnifique ! La messe, le matin est à 10h, à 4km... et il est 10h...quand j'arriverai ce sera la fin. Donc Metkovic ! Je passe l’église, où la messe se finit, les voitures me dépassent... Je suis interpellée par un groupe d’hommes avec les enfants autour à me joindre à eux et boire un verre. D’accord ! On essaie de discuter... alcool fort fait maison. J'ai le temps ! Et ils me chargent en gâteaux et clémentines ! Me voilà chargée comme une bourrique ! Je vois un espace de jeux un peu désertique. Je m’y arrête pour casser la croûte et me reposer... deux hommes arrivent... un peu méfiante. Ce sont des pétanqueurs croates..! Et voilà la bande qui grossit de minutes en minutes. Je les regarde jouer. Ils m’invitent mais je décline car je sais que je ne suis pas très douée pour ce genre de jeu ! Je les quitte. Cela m'a fait du bien d’être avec eux sans avoir peur de tous ces mâles ! Comme il est agréable de vivre en paix les uns avec les autres !

J’arrive à Metkovic. J’entre dans l’église...ouverte. Il est 16h30. Groupe de chapelet. Moi, je prie de mon côté... à la fin, la discussion s’engage... Et Émilia me demande où je dors ce soir ? Je ne sais pas... je t’invite ! Je suis toujours très touchée par ce genre de charité ! Elle tient un hôtel !

Je fais la messe, l’église est pleine. Il y a d ailleurs deux statues de Saint Roch. Que fait St Roch ici ? Lorsque je vais voir le prêtre franciscain... il ne parle pas anglais et n’a pas envie d’être dans l’interaction avec moi... dommage...j’espérais un tampon de la paroisse...ce n’est pas grave. Dehors un groupe de femmes m’interpellent. Touriste ? Non !!! Pèlerine ! Je marche depuis 4 mois !!! Je me dirige vers l’hôtel car j'ai 3 km à faire ! Et heureusement, je croise Émilia ! Elle est venue me chercher ! Merci Seigneur pour le timing !

21 octobre

Je mange encore une clémentine et les petits gâteaux qui me restent... Je suis prête pour partir... Lorsque Émilia me voit... tu vas manger un petit déjeuner ! D’accord... Omelette, café latte et pain beurre confiture ! Seigneur ! Merci !

Le temps tourne...j’aimerais arriver vers 15 h à Medjugorje pour essayer de voir Gina et Enza ! C'est son fils qui m’emmène à la frontière. Je passe plus facilement cette fois ci ! Maintenant direction Medjugorje !

Les derniers kilomètres sont difficiles... comme souvent !

Finalement Gina et Enza sont déjà parties... dommage !

J’entre dans cette drôle de petit village ! Et je vais prier. Je vais demander une intention de messe pour rendre grâce au Seigneur pour sa protection, sa présence à mes côtés, pour Ste Céline et Ste Faustine pour ce mois !

Je sors et je trouve Florence... qui m'a accueillie à St Maximin Sainte Baume ! Ils sont un petit groupe de leur paroisse à être venu pour la semaine.

Où vais-je dormir ? Je ne sais pas...

Chapelet, messe... je vais demander au sacristain, qui m’envoie à la croix de Malte pour les secours. Mais c'est pour les secours pas pour les SDF pèlerins comme moi ! Ils me disent d’aller voir la Soeur Emmanuelle, française dans un hôtel... ça sent la patate chaude et le lit dehors ! Allez Céline, courage ! Je pars vers les hôtels. L’un m’attire, je demande. Non ce n'est pas un hôtel, c’est une communauté religieuse, les Béatitudes... Plus loin...d’accord. Je cherche, mais je tombe sur un groupe de femmes Malaisiennes et américaines. Elles m’emmènent en voiture à la communauté. C'est fermé !!! Demain mais pas ce soir. Je fais le tour du petit extérieur, je peux éventuellement dormir ici, c’est protégé, me manque juste quelques cartons ! Mais les dames me ramènent avec elles. L’aînée téléphone à un homme... une chambre...oui...d’accord ! Je suis dans un hôtel en phase de finition et c'est vraiment très beau !!! De dehors je passe à un grand lit ! Merci Seigneur ! Comme Tu me surprends !

Merci Ste Faustine, Ste Céline, Ste Thérèse de l'Enfant Jésus, merci St Benoît ! Communion des Saints !

Me voici à Medjugorje pour ma fête ! Dieu est Grand !

Est-ce que ce chemin est possible pour moi ? Non ! Mais il est possible pour Dieu !

Confiance ! Confiance ! Confiance !

Que Dieu vous bénisse et vous garde abondamment !

Soyez sûrs de vos prières et de leurs impacts... comme si vous étiez déjà exaucés !

Que Maman Marie vous soutienne et vous encourage, comme elle a été présente pour Jésus lors de la Noce à Cana !

Dieu vous Aime... Infiniment !

Jésus est Vivant ! Il est ressuscité ! Soyez dans la Joie... je vous partage la mienne !

Je vous embrasse bien fort ! Je prie pour vous ! Que l’Esprit Saint descende sur chacun de vous !

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Publié dans

Publications précédentes

Notre Père

4 juin 2019

A Jésus Christ

6 juin 2019

A l'Esprit Saint

6 juin 2019

4 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader