Facebook PixelUn pas après l autre... - Hozana

Un pas après l autre...

Un pas après l autre...

Bonjour à chacun de vous !

Le 30 septembre... je quitte Nonna Maria Antonietta, elle ne veut pas que je passe par la montagne...ses amies disent la même chose...d’accord, je vais vers Venafro.

J’arrive dans la ville et... je cherche la messe du soir... apparemment, c’est seulement le matin ! Je sens monter une légère impatience, anxiété, agacement... je veux Jésus ! L’écouter, lui rendre grâce, et communier avec Lui... où es-tu mon doux Jésus ?!

J’entre enfin dans une église entrouverte. Répétition de chorale. Je demande. Ils m indiquent une église ailleurs dans la ville, c’est l’autre paroisse !!! Nous sommes une poignée de personnes... féminines... à croire que les hommes sont plus matinaux...!! Le prêtre m indique où se trouve le couvent pour demander l’hospitalité. Encore 20 minutes de marche... dans la pénombre. Ça y est l’automne est arrivé. Padre Cosimo m accueille, ainsi que Padre William, indien, parti ici et là en tant que Cappuccino missionnaire. Je parle avec lui en anglais. Il me propose de venir avec lui à la messe demain chez des Sœurs religieuses bénédictines. Merci Seigneur !

1 octobre : Ste Thérèse de l'Enfant Jésus et de la Sainte Face

Patronne des Missions !

Très belle communauté religieuse, jeunes et rayonnantes, que Dieu les bénisse et les garde !

Nous rentrons au couvent, petite collation, je pars...

Une journée... comme je voudrais en faire le moins possible... pour Isernia...route...grande route, beaucoup de bruit... J’arrive à prier tout de même !

Je vais à la cathédrale St Pierre... ça parle à mon cœur... Je rencontre Don Rémi. Je fais ma demande. Il contacte les Sœurs religieuses...d’accord pour 19h30. Je fais la messe avec eux et les reliques des Saints jumeaux Côme et Damien. C'est merveilleux ! Puis, le prêtre m’invite à boire un café en attendant l’heure pour aller chez les Sœurs. Il me présente Angela et deux jeunes hommes.. Mon chemin leurs semble tellement impensable, infaisable... à pied... aucun ne veut m’accompagner... dommage ! L’année prochaine, c’est leur tour... Je les y encourage ! C'est Angela qui m’emmène rencontrer Suore Daniella. Je montre patte blanche, documents et tout et tout... Je demande à manger un peu. Merci Seigneur, elle m’offre dans une assiette plastique de quoi caler mon estomac. Ma soirée se fait dans la grande tranquillité.

2 octobre : Saint Ange gardien ! Messe avec les Sœurs, et trois autres laïcs... ça ne fait pas beaucoup... La messe finit, je remercie pour l’hospitalité et je pars. Je m’achète un peu à manger pour me donner un peu d’énergie et de douceur au cœur. Il devait pleuvoir...le temps est chargé mais je marche entre les gouttes. Je suis accostée par un homme d’une cinquantaine d'années... il m'a vu à l’aller puis au retour, il s’arrête avec sa voiture...la discussion devient un peu pesante pour moi car il finit par me demander en mariage !!! J invoque profondément mon Ange gardien pour pouvoir sortir de cette rencontre ! Concrètement, je me sens très vulnérable, physiquement incapable de courir... et peu prompt à la bagarre !  Je prie pour lui... un homme qui est sourd...et qui finit par faire peur car trop insistant... un très bel article sur Aleteia par rapport à la relation homme femme... à lire ! Je continue, enfin ! J'ai la sensation d’avoir perdu beaucoup de temps et la météo ne me permet pas de faire des arrêts si longs pour rien ! Je monte vers la montagne... je suis au niveau des nuages. Avec les vaches, les chevaux...et les chiens qui gardent les troupeaux. Donc, ils font leur travail... je reste calme. Je crois bien que je préfère gérer les animaux que les hommes en rut ! Les nuages m’entourent... brouillard... j'y vois encore... vivement Frosolone ! Tiens... une église ? Une communauté ? Un très beau jardin... J'ai du mal à comprendre ce que c'est... Est-ce une ancienne église réhabilitée en habitation personnelle privée ? Apparemment, il y a une affiche à l'entrée de l’église ?! J’y vais... C'est vraiment une église !!! Comme c’est beau !!! Et si je demandais ici ? Je frappe à la porte... Un moine arrive... C'est un ermite, ermitage St Egidio ! Je vais respecter son état d’ermite et je continue vers la ville. Je regrette de ne pas avoir demandé sa bénédiction ! Il commence à pleuvoir... une voiture s’arrête. Une jeune femme et la grand-mère, elles me prennent et me déposent au centre ville. Moins de deux kilomètres, mais cela m'a évité d’être trempée. La jeune femme cherche à contacter le prêtre... il a des funérailles... une amie pour m’accueillir une nuit... Je dois voir directement avec le prêtre. Merci beaucoup ! Que Dieu vous bénisse et vous garde ! Funéraille... j'attends dans la très belle église... Le Père est parti pour une autre messe dans une autre église...! C'est un peu le jeu du chat et de la souris... Je dois me rendre maintenant à l’église St Roch... Ça, j'aime bien ! Très peu de paroissiens, plutôt âgés... Chapelet. Messe, je ne vais pas communier et ensuite je vais voir à la sacristie. Toujours cette petite appréhension envers le clergé... Don Angelo...il parle français ! Très bien ! Il m’offre une nuit en Air B&B !!! Ainsi que le repas. Lorsqu'il m’accompagne au restaurant, je lui propose de partager ce temps ensemble, sauf s’il a d’autres obligations... d’accord ! Repas partagé, merci Seigneur pour ce moment d’échanges fraternels ! Il me parle d'une catéchèse pour adultes qui s’appelle " Les 10 commandements", cela dure dix mois et cela permet aux gens de redécouvrir Jésus et son Église. Il me parle de Tim Guenard...son livre témoignage qui l’a bouleversé... il est français... je note ! Il n'y a pas de hasard avec le Seigneur !

3 octobre : St Gérard , Je pars après un petit déjeuner en self service, vers 8h15 ! Aujourd'hui encore la météo est très changeante ! il commence à pleuvoir, j'ai un village à 1 kilomètre... plusieurs voitures passent sans s’arrêter... ha si ! j'accepte d’être aidée jusqu'au village. Je me réfugie dans un bar, mange un petit sandwich... et repars... direction Campobasso... arrivée sous la pluie... chaussures mouillées ... Je passe à l'église Saint Jean Baptiste. Je rencontre trois jeunes et un prêtre. Je demande l’information pour la messe du soir... C'est la veillée de prière pour la solennité de St François d'Assise chez les Capucins ! Je vais dans l’autre église St Georges...patron protecteur de la ville de Campobasso ! Je me rends au couvent... mais ils n’accueillent pas les femmes... Peut-être les Sœurs ? Première demande... impossible, complète... Après la messe, un monsieur va m’accompagner dans une autre communauté religieuse... Très belle messe ! L’homme Giovianni Baptismo m’accompagne en voiture. Pas possible...d’accord... Retour à l’église. Giovianni Baptismo demande à quelques personnes et c'est Carmelia qui dit oui ! Donc je suis accueillie en famille ! Giovianni a acheté de la pizza pour moi, ce sera mon repas...froid pour ce soir, avec un petit café au lait qui m'a fait beaucoup de bien. Carmelia me montre une photo de deux jeunes américains, qui vivent dans la pauvreté et vont de sanctuaire en sanctuaire... je les ai vu ! Ils étaient à Rome ! En quelques mois, ils ont tout de même souffert de leur pauvreté... Je ne suis pas sûre de pouvoir vivre cela. Un peu comme St François de Paule... Vraiment dommage que je n'ai pas discuté avec eux...

4 octobre : Fête de St François d'Assise ! Saint patron de l'Italie ! Messe avec Carmelia à Campobasso. Au revoir... je marche, prie, chante... j'arrive à Pietracatella... Tiens, l’office de la paroisse ! Et le prêtre, Don Antonio ! J’entre et demande. Je suis reçue avec la question " vous avez prévenu ?" Comment vous dire.... Il contacte une personne... je dois attendre un peu. Dans l’église quelques personnes me demandent qui je suis, où je vais. Je sens aussi quelques inquiétudes pour moi pour ce soir... Un homme arrive. C'est un bénévole. Il m’emmène à la salle communale. Dominico, c’est son prénom, ouvre cette salle pour les pèlerins. Je donne 5€... Il me reste la même somme... pour manger ce soir... froid. Pain, 2 yaourts et une petite conserve individuelle de bœuf en gelée. Et au lit !

 

5 octobre : Ste Faustine, Divine Miséricorde.... Confirmation de Julie !

J'ai du mal à partir... je traîne au lit... je crois que j'en ai besoin ! Même Dominico est passé mais je n’étais pas encore prête ! J'ai un peu faim... je prie pour que des gens me donnent un café... Le peu qu'il me reste, je veux le garder pour la messe. Il est presque 10h30 quand je quitte le village. J'ai 21 km à parcourir... Je devrais être à l'heure pour la messe du soir de l'autre côté du lac. En sortant du village, un monsieur bêche... où allez-vous ? Je vous offre un café.."Maria, un café !" Son épouse, très serviable, me fait le café et m offre deux biscuits... Merci Seigneur ! Au revoir... Un peu de campagne, des chasseurs, de la route, un sentier qui n’existe plus ! Et qui m’oblige à faire un grand détour... mais le papi me propose de m’amener en voiture à l’endroit où j'aurais dû arriver... 200 m plus bas. Merci Papi !

J'ai aussi téléphoné au couvent ce matin... Un peu à cause de Don Antonio. J’arrive à San Marco la Catola... Couventi cappuccino. Bonjour Jésus, Marie... J'ai perdu ma polaire pour la tête... dommage ! Je sonne... personne. J’attends. Le ciel est noir, mais j'ai l’église ouverte au cas où ... Ah un Frère... Padre Nicolas. Puis, je rencontre Padre Rafaele. Il parle français car il est allé en Afrique. Et Padre Roc(co)! Ce soir, il n'y a pas la messe... Est-ce que je peux recevoir Jésus ? Demain... Mon cœur est gros, alors je vais prier deux heures devant le tabernacle pour Julie...

Une soirée fort sympathique, plus en français qu’en italien ! Dieu est Bon avec moi ! Fraternelle... merci Seigneur !

Pour autant, demain la messe est à 11h. Padre Rafaele m’encourage à partir et faire la messe le soir... Il faut être sûr !? Parce que ne pas communier aujourd'hui, ni demain, là je vais voir rouge ! Le Père contacte son boucher à Castelnuovo, pour confirmer. C'est bon pour demain soir. Moi, je serai bien restée une nuit de plus mais apparemment ce n'est pas le programme du Seigneur... Obédience !

6 octobre : Saint Bruno, je prie pour la paroisse de San Bruno à Collefero. Laudes à 7h30, puis petit déjeuner... discussion et je me prépare pour le départ. Il est presque 9h30... Un chant à la Vierge Marie...et je file ! Direction Castelnuovo della Daunia. Il est 15h45 quand j'entre dans le village... Tiens une plaque sur une maison...Suore... Je peux toujours demander ici. Je sonne. Tout de suite, la porte s’ouvre ! Rarissime... Une Sœur religieuse âgée me reçoit. Ce n'est pas la supérieure. Donc, nous attendons ensemble, nous faisons connaissance... toilette..oui...bagno ? Je ne préfère pas... j'ai toujours un souci avec ce mot... Parce que si c'est pour me laver, je préfère être sûre d’être accueillie ! Je crois que c'est plutôt la possibilité de se laver les mains... ce que j'ai fait. Vers 16h30, la Mère supérieure arrive. Elle me propose de faire les Vêpres puis d’aller prier dans leur chapelle. Ensuite j'irai à la messe. Pour l’instant je ne sais toujours pas si je suis accueillie..! Lorsque je suis seule devant Jésus je lui remets ma soirée et ma nuit ! Quand la Mère supérieure revient pour m’ouvrir la porte, elle me propose l’hospitalité ! Dieu est Grand ! En fait, je comprends où je suis, je suis dans la même congrégation que les Sœurs religieuses de Velletri !!! Sœurs du Précieux Sang ! Vraiment, elles ont dû prier très fort pour moi ! Je demande à la Mère supérieure de les appeler pour leurs donner de mes nouvelles ! C'est vraiment merveilleux !

Merci Seigneur !

Que Dieu vous bénisse et vous garde !

Dieu nous entend !

Lorsque je prie, je fais des demandes de plus en plus précises. Jésus souhaite mon amitié, ma fraternité, ma relation toute personnelle et donc je m’adresse à Lui comme à un ami, à un Grand Frère du Ciel...le Saint des Saints !

Merci pour toutes vos prières qui me sont très précieuses, et j'en suis sûre, qui donnent de la Joie au Ciel !

Que Dieu vous montre son visage et vous fasse miséricorde,

Que Dieu vous bénisse et vous donne Sa Paix !

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Publié dans

Publications précédentes

Notre Père

4 juin 2019

A Jésus Christ

6 juin 2019

A l'Esprit Saint

6 juin 2019

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader