Dimanche 6 octobre 2019 Vingt-septième Dimanche du Temps Ordinaire (C) - Hozana

Dimanche 6 octobre 2019 Vingt-septième Dimanche du Temps Ordinaire (C)

Dimanche 6 octobre 2019 Vingt-septième Dimanche du Temps Ordinaire (C)

Evangile de Jésus Christ selon saint Luc 17, 5-10

Les Apôtres dirent au Seigneur : « Augmente en nous la foi ! » Le Seigneur répondit : « La foi, si vous en aviez gros comme une graine de moutarde, vous diriez au grand arbre que voici : “Déracine-toi et va te planter dans la mer” ; il vous obéirait.
« Lequel d’entre vous, quand son serviteur vient de labourer ou de garder les bêtes, lui dira à son retour des champs : “Viens vite à table” ? Ne lui dira-t-il pas plutôt : “Prépare-moi à dîner, mets-toi en tenue pour me servir, le temps que je mange et que je boive. Ensuite tu pourras manger et boire à ton tour.” Sera-t- il reconnaissant envers ce serviteur d’avoir exécuté ses ordres? De même vous aussi, quand vous aurez fait tout ce que Dieu vous a commandé, dites-vous : “Nous sommes des serviteurs quelconques : nous n’avons fait que notre devoir.”

Homélie de l'Abbé H. Savournin

Tant de chrétiens pensent qu'avoir la foi,

  • c'est admettre des vérités, sans trop se poser de questions,
  •  ou ressentir des émotions, 
  • alors qu'avoir la foi c’est d'abord avoir confiance en Dieu, et justement « quand on est dans l’obscurité du tunnel ».

Croire, c’est faire confiance à Dieu, lui rester fidèle, malgré toutes les apparences contraires. N’est-ce pas cette épreuve que vit Timothée, ce disciple bien-aimé de Paul? Qui d'entre nous ne s'identifie à lui, à certaines périodes difficiles de son engagement, quand la fatigue se fait sentir et qu'il faut réveiller le don reçu de Dieu?

Le disciple connaît la peur, il se sent isolé, son maître est en prison, l'Evangile ne s'épanouit pas dans un succès brillant, on se moque des chrétiens. Il faut maintenant réveiller le don endormi du baptême, dépasser la peur, compter sur la force de Dieu et prendre résolument notre part de souffrance pour annoncer l'Evangile.

« Augmente en nous la foi » demandaient les apôtres à Jésus; non simplement « croire que Dieu existe », mais augmente la confiance, le dynamisme, le courage. Le Seigneur répond : « la foi, si vous en aviez gros comme un grain de moutarde, vous diriez au grand arbre que voici: « Déracine-toi et va te planter dans la mer »; il vous obéirait ». L'image est volontairement forcée : l'arracher et le planter dans la mer est chose impossible

Mais l'impossible, en effet, n'a-t-il pas eu lieu ?

Ces pauvres Douze, aux moyens dérisoires, n'ont-ils pas changé le monde? Et nous qui nous encombrons de techniques et de moyens sophistiqués, nous devrions être gênés de mesurer la puissance de l'Evangile à nos propres possibilités. Un peu de vraie foi!

A cette séquence Luc colle une seconde qui la suit comme son contraire.

  • La première parlait du trop peu de confiance dans le Seigneur, 
  • la seconde de la trop grande estime de nous-mêmes, de la suffisance qui guette l'apôtre.

Aussi Jésus compare-t-il l'apôtre à un serviteur. Quand vous aurez fait tout ce que Dieu vous a commandé, dites-vous: nous sommes des serviteurs quelconques. Nous n'avons fait que notre devoir.

Devant Dieu, nous n'avons aucun droit à faire valoir, aucun mérite.

Aucune « œuvre » ne nous donnera droit à quelque récompense. Tout est grâce, gratuit. Nous sommes de modestes serviteurs. Plus de confiance en Dieu nous préservera de trop de foi en nous-mêmes. Plus d'humilité nous fera compter davantage sur la force de Dieu.

Approfondissons notre foi : si nous en avons grand comme une tête d’épingle, cela suffit à Dieu pour faire des miracles ou au moins son travail : remercions-le pour son extrême délicatesse et bonté envers nous et renouvelons tranquillement mais sûrement notre confiance en Lui.

Prière universelle

Le Célébrant : Aujourd'hui, ouvrons nos cœurs pour présenter au Père le cri des hommes et des femmes de ce monde.


1) Seigneur,

Nous Te prions pour l'Église qui annonce la Parole du Christ, et pour les évêques réunis à Rome pour le synode,

qu’elle demeure source de vie.

Dieu de Tendresse, nous Te prions.


2) Seigneur,

Nous Te prions pour les couples qui connaissent des difficultés, que la patience et le pardon soient source de réconfort.

Dieu de Tendresse, nous Te prions.


3) Seigneur,

Nous Te prions pour les jeunes qui hésitent à s'engager dans la vie sacerdotale et religieuse,

que la force du témoignage les aide.

Dieu de Tendresse, nous Te prions.


4) Seigneur,

Nous Te prions pour notre communauté paroissiale, appelée à être les serviteurs de la mission de l’Eglise.

Dieu de Tendresse, nous Te prions.


Le Célébrant : Dieu très bon, qui nous as fait la grâce de la foi, exauce notre prière et donne-nous d'annoncer sans relâche la venue de ton royaume.

Par Jésus, le Christ, notre Seigneur.


Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6