La porte étroite

La porte étroite

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc


En ce temps-là, tandis qu’il faisait route vers Jérusalem, Jésus traversait villes et villages en enseignant. Quelqu’un lui demanda : « Seigneur, n’y a-til que peu de gens qui soient sauvés ? » Jésus leur dit : « Efforcez-vous d’entrer par la porte étroite, car, je vous le déclare, beaucoup chercheront à entrer et n’y parviendront pas. Lorsque le maître de maison se sera levé pour fermer la porte, si vous, du dehors, vous vous mettez à frapper à la porte, en disant : “Seigneur, ouvre-nous”, il vous répondra : “Je ne sais pas d’où vous êtes.” Alors vous vous mettrez à dire : “Nous avons mangé et bu en ta présence, et tu as enseigné sur nos places.” Il vous répondra : “Je ne sais pas d’où vous êtes. Éloignez-vous de moi, vous tous qui commettez l’injustice.” Là, il y aura des pleurs et des grincements de dents, quand vous verrez Abraham, Isaac et Jacob, et tous les prophètes dans le royaume de Dieu, et que vous-mêmes, vous serez jetés dehors. Alors on viendra de l’orient et de l’occident, du nord et du midi, prendre place au festin dans le royaume de Dieu. Oui, il y a des derniers qui seront premiers, et des premiers qui seront derniers. » (Lc 13, 22-30)

 

L’Église, sacrement du salut

 

« L’Église est le sacrement universel du salut » (Concile Vatican II, Lumen Gentium, 48). 

 

Désigner l’Église comme un sacrement c’est la mettre en double relation avec Dieu, de qui elle naît, et avec le monde, devant qui elle témoigne. L’Église vit et manifeste un mystère de salut qui est proposé par Dieu à tous et doit atteindre tout homme. L’Église n’est pas toute la réalité du salut, mais elle doit s’en faire le signe, le sacrement, un instrument efficace. Toutes les réalités humaines, qui sont atteintes par ce salut, par cette grâce salvifique de Dieu, sont les lieux où vit le règne de Dieu. Mais toutes ne sont pas l’Église dans sa réalité historique et visible. Et pourtant l’Église est concernée par chaque don de Dieu car elle existe justement pour rendre visible que le don de Dieu vient à l’homme par le Christ et dans l’Esprit du Christ. C’est sans doute à partir de sa réflexion sur la « mission » propre du laïc que Vatican II a explicité avec le plus de clarté, cette tâche de l’Église qu’est la transformation évangélique du monde et que nous appelons aussi le travail pour que vienne le royaume de Dieu : « les fidèles doivent reconnaître la nature profonde de toute la création, sa valeur et sa finalité qui est la Gloire de Dieu… Ils doivent s’aider mutuellement afin que le monde s’imprègne du Christ et atteigne plus efficacement sa fin dans la justice, la paix et la charité » (LG 36). 

 

Mgr Henri Tessier

 

Monseigneur Henri Tessier fut archevêque d’Alger de 1988 à 2008.


 

Téléchargez gratuitement l’Application Magnificat sur votre smartphone ou tablette et priez chaque jour avec Magnificat (le premier mois est gratuit) en cliquant ici.

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

8 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader

Priez chaque jour l'Evangile avec MAGNIFICAT