« Vous purifiez l'extérieur »

« Vous purifiez l'extérieur »

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc


En ce temps-là, pendant que Jésus parlait, un pharisien l’invita pour le repas de midi. Jésus entra chez lui et prit place. Le pharisien fut étonné en voyant qu’il n’avait pas fait d’abord les ablutions précédant le repas. Le Seigneur lui dit : « Bien sûr, vous les pharisiens, vous purifiez l’extérieur de la coupe et du plat, mais à l’intérieur de vous-mêmes vous êtes remplis de cupidité et de méchanceté. Insensés ! Celui qui a fait l’extérieur n’a-til pas fait aussi l’intérieur ? Donnez plutôt en aumône ce que vous avez, et alors tout sera pur pour vous. » (Lc 11, 37-41)

 

Comment Dieu se fait connaître


Y a-t-il rien de si admirable que de penser que celui dont la grandeur pourrait remplir mille mondes, ne dédaigne pas de se retirer dans un petit espace, et que c’est ainsi qu’il voulut bien s’enfermer dans le sein de la très-sainte Vierge sa mère ? Comme il est le maître absolu et le souverain Seigneur de l’univers, il porte avec lui la liberté ; et comme il nous aime uniquement, il se proportionne à nous. Ainsi lorsqu’une âme commence d’entrer dans ces saintes voies, il ne se fait pas connaître à elle, de crainte qu’elle ne se trouble de voir qu’étant si petite elle doit contenir une chose qui est si grande, mais il l’étend et l’agrandit peu à peu, selon qu’il le juge nécessaire pour la rendre capable de recevoir toutes les grâces dont il veut la favoriser. C’est ce qui me fait dire qu’il porte avec lui la liberté ; et par ce mot de liberté j’entends le pouvoir qu’il a d’accroître et d’agrandir ce palais [qu’est notre âme]. Mais l’importance est de le lui donner avec une volonté pleine, déterminée, et sans réserve, afin qu’il puisse y mettre et en ôter tout ce qu’il lui plaira, comme lui appartenant absolument.

 

Ste Thérèse d’Avila

 

La Pêche miraculeuse, vitrail du XIIe siècle, cathédrale de Canterbury, Angleterre. © Sonia Halliday Photo Library

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

8 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader

Priez chaque jour l'Evangile avec MAGNIFICAT