Facebook Pixel9ème jour - Vivre avec son ange gardien - Hozana
L'équipe de Prier

L'équipe de Prier dans Prions 9 jours avec les anges

Publication #9Initialement publiée le 10 octobre 2019

9ème jour - Vivre avec son ange gardien

9ème jour - Vivre avec son ange gardien

Image Fra Angelico

Citation  

Moi, aujourd'hui, je me poserai cette question : quel rapport j'entretiens avec mon ange gardien ? Est-ce que je l'écoute ? Est-ce que je lui dis bonjour le matin ? Est-ce que je lui dis : “Protège-moi pendant mon sommeil ?” Est-ce que je parle avec lui ? Je lui demande des conseils? Cette question, chacun de nous peut y répondre aujourd'hui : comment est ma relation avec cet ange que le Seigneur a envoyé pour me garder et m'accompagner en chemin, et qui voit toujours le visage du Père qui est aux cieux ? - Pape François 2 octobre 2014, homélie à la maison sainte Marthe (traduction Radio vatican)

Enseignement

« Gardez-vous de mépriser un seul de ces petits ; car je vous dis que leurs anges dans les cieux voient continuellement la face de mon Père qui est dans les cieux » (Mt 18,10), affirme Jésus dans un évangile proclamé lors de la fête des anges gardiens le 2 octobre. Chacun de nous a en effet un esprit céleste affecté à sa garde (d'où son qualificatif) et à sa conduite. « Notre foi nous apprend qu'aucun de nous n'est seul, enseignait ainsi saint Jean XXIII. Dès que l'âme est créée par Dieu pour un nouvel être humain, spécialement lorsque la grâce des sacrements l'enveloppe de son ineffable lumière, un ange faisant partie des saintes phalanges des esprits célestes est appelé pour rester à ses côtés pendant tout son pèlerinage terrestre. »

La mission de l'ange gardien ne doit cependant pas être confondue avec une assurance multirisque qui prendrait en charge tous les inconvénients de notre vie. Non, les anges ne sont pas là pour m'éviter tout faux pas, surtout ceux qui sont imputables à mon imprudence ou à ma négligence. Car nous sommes des êtres libres. Restreindre le ministère des anges à un rôle de défense et de protection, notamment sur le plan matériel, serait une erreur. Mon bon ange est, avant tout, mon pédagogue et mon guide spirituel : il offre à Dieu ma prière et mes bonnes actions, m'inspire ce qui est bon et qui plaît à Dieu, m'aide à me détacher des biens temporels et à me montrer digne des richesses impérissables du ciel. Mon frère prie aussi pour moi et m'aide à avancer malgré les aléas de ma vie. Si je m'ouvre à son influence, il me donne :

  • la lumière dans le cheminement spirituel,
  • le conseil dans les décisions à prendre,
  • la force dans la tentation,
  • le courage dans l'épreuve,
  • la consolation dans la souffrance,
  • la protection dans le danger,
  • et l'espérance du Ciel dans les derniers instants de ma vie.

Vivre avec notre compagnon invisible implique trois attitudes selon saint Bernard : « le respect pour sa présence, l'affection dévouée pour sa bienveillance, la confiance pour sa bonne garde ». La conscience de vivre sous cette garde bienveillante était très forte chez saint Jean XXIII. En 1968, il encourageait ainsi une de ces nièces « à entretenir des relations familières avec son ange gardien, et aussi avec tous les anges gardiens des personnes » qu'elle connaissait et qu'elle aimait. Et il lui confiait : « Quand je dois faire visite à quelque personnage important pour traiter des affaires du Saint-Siège, j'engage mon ange à se mettre d'accord avec celui de la personne haut placée pour qu'il influe sur ses dispositions. » Loin de garder ce secret, il exprimait publiquement son désir que, parmi les fidèles, « s'accroisse la dévotion envers les anges gardiens ». « Veillons donc à nous adresser souvent à l'ami céleste que le Seigneur nous a accordé, exhortait-il le 29 novembre 1960 ; à ne pas fermer les yeux pour prendre le repos nécessaire et à ne pas commencer la journée sans en invoquer la protection, à nous adresser toujours à l'ange gardien quand nous nous trouvons dans les épreuves et les difficultés et à l'heure des tentations de la part de l'ennemi du bien. » Pour sa part, il récitait la prière l'Angele Dei (voir ci-dessous) au moins cinq fois par jour, et s'entretenait souvent spirituellement avec lui, toujours dans le calme et dans la paix.

D'après les propos du père Gilles Jeanguenin, exorciste du diocèse d'Albenga-Imperia, en Italie du Nord (à retrouver pages 40 et 44 du hors-série Prier « Les Anges ») 

Prière

"Ange de Dieu,

qui es mon gardien,

et à qui j'ai été confié par la Bonté Divine,

éclaire-moi, défends-moi,

conduis-moi et dirige-moi.

Amen."

Prière de l'Angele Dei.

Cette prière est l'une des plus répandues lorsque l'on s'adresse à son ange gardien. Dans de nombreuses familles, elle faisait partie de la prière du matin et du soir. Dans divers endroits, elle accompagne aussi la prière de l'Angelus que l'on peut dire matin, midi et soir.

Un grand merci d'avoir été si nombreux à suivre la retraite en ligne « Prions 9 jours avec les anges », à prier ensemble et à vous rapprocher des anges. Nous vous en remercions chaleureusement et espérons que cette neuvaine aura pu nourrir votre foi et votre cœur. Afin de poursuivre notre échange, nous vous proposons de découvrir Prier, le magazine de la prière, en cliquant ici.

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Publié dans

Publications précédentes

8ème jour - Ouvriers de la Providence

Publication #8Initialement publiée le 9 octobre 2019

7ème jour - Les animateurs du Cosmos

Publication #7Initialement publiée le 8 octobre 2019

6ème jour - Combattants de l'Apocalypse

Publication #6Initialement publiée le 7 octobre 2019

29 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader