Facebook Pixel3ème jour - Des adorateurs présents dans nos liturgies - Hozana
L'équipe de Prier

L'équipe de Prier dans Prions 9 jours avec les anges

Publication #3Initialement publiée le 4 octobre 2019

3ème jour - Des adorateurs présents dans nos liturgies

3ème jour - Des adorateurs présents dans nos liturgies

Citation

Là-haut des légions d'anges récitent l'invocation liturgique ; ici-bas formant des chœurs dans les églises, les hommes récitent à leur imitation la même invocation. Là-haut, les séraphins font retentir l'hymne trois fois saint ; ici-bas de la foule des hommes monte le même hymne. C'est ensemble que les êtres célestes et les êtres terrestres forment une assemblée de fête : c'est une seule action de grâces, une seule allégresse, un seul chœur joyeux - Saint Jean Chrysostome, Homélies sur Ozias

Enseignement

 « L'air n'est plus que rayons tant il est semé d'anges. » Ce beau vers d'Agrippa d'Aubigné, nous pourrions le mettre sur la plus humble de nos célébrations liturgiques, si nous avions ces « yeux illuminés du cœur » dont parle saint Paul (Ep 1, 18), tant les anges fréquentent nos églises lorsque nous les fréquentons nous aussi (car ils aspirent fraternellement à notre compagnie, comme nous à la leur).

L'Ancien Testament recommande souvent à notre attention la fonction liturgique des anges à laquelle le dernier livre de la Bible, l'Apocalypse, donne un singulier éclat. Mentionnons seulement ici les séraphins qui environnent le trône du Seigneur dans le récit de la vocation d'Isaïe (Is 6, 1-6) et se crient l'un à l'autre les paroles que reprend le Sanctus de nos messes. Quant au Gloria, autre pièce maîtresse de nos liturgies dominicales et festives, il est tout simplement tombé du ciel dans la nuit de la Nativité (Lc 2, 14).

Loin d'être ces vagues génies bienveillants dont une certaine spiritualité agnostique est aujourd'hui si avide, ils sont les gardes du corps : les gardes du Corps-Dieu, comme on eût dit au Moyen Age. Les gardes du corps eucharistique de Jésus-Christ, comme les gardes de son corps ecclésial. Ils sont là où est le Mystère, comme ils sont là où est l'Assemblée chrétienne qui célèbre ce Mystère.

Ils ne sont pas le folklore suranné de la liturgie, mais son environnement vivant et vrai, porteurs, réflecteurs et haut-parleurs de la Gloire du Dieu saint.

D'après le père bénédictin François Cassingena-Trévedy (à retrouver page 20 du hors-série Prier « Les Anges »). 

Prière

"Dieu éternel et tout-puissant,
ma louange est si imparfaite :
Je peine à sentir ta présence
quand je chante les psaumes.
Tu es si loin.

Alors je me souviens que les ange
qui contemplent nuit et jour ta face,
sont à côté de moi,
et ma prière devient plus forte. 

Je sens alors qu'une partie de moi
– le fondement de mon âme –
te contemple,
que toi-même,
tu m'entoures de ta grandeur
et de ta beauté.

Alors le ciel s'ouvre au-dessus de moi.
Et je ne vis pas la prière comme un poids,
mais comme une joie."

D'après Anselm Grün

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Publié dans

Publications précédentes

2ème jour - Une nature purement spirituelle

Publication #2Initialement publiée le 3 octobre 2019

1er jour - Le peuple du monde invisible

Publication #1Initialement publiée le 2 octobre 2019

17 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader