Prière du dimanche 1er septembre - Hozana

Prière du dimanche 1er septembre

ÉVANGILE 

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 14,1.7-14.
Un jour de sabbat, Jésus était entré dans la maison d’un chef des pharisiens pour y prendre son repas, et ces derniers l’observaient.
Jésus dit une parabole aux invités lorsqu’il remarqua comment ils choisissaient les premières places, et il leur dit :
« Quand quelqu’un t’invite à des noces, ne va pas t’installer à la première place, de peur qu’il ait invité un autre plus considéré que toi.
Alors, celui qui vous a invités, toi et lui, viendra te dire : “Cède-lui ta place” ; et, à ce moment, tu iras, plein de honte, prendre la dernière place.
Au contraire, quand tu es invité, va te mettre à la dernière place. Alors, quand viendra celui qui t’a invité, il te dira : “Mon ami, avance plus haut”, et ce sera pour toi un honneur aux yeux de tous ceux qui seront à la table avec toi.
En effet, quiconque s’élève sera abaissé ; et qui s’abaisse sera élevé. »
Jésus disait aussi à celui qui l’avait invité : « Quand tu donnes un déjeuner ou un dîner, n’invite pas tes amis, ni tes frères, ni tes parents, ni de riches voisins ; sinon, eux aussi te rendraient l’invitation et ce serait pour toi un don en retour.
Au contraire, quand tu donnes une réception, invite des pauvres, des estropiés, des boiteux, des aveugles ;
heureux seras-tu, parce qu’ils n’ont rien à te donner en retour : cela te sera rendu à la résurrection des justes. »

Méditation 

  Suivre le Christ serviteur à la dernière place
[Le Christ : ] Voyez [mon] dévouement aux hommes, et examinez quel doit être le vôtre. Voyez cette humilité pour le bien de l'homme, et apprenez à vous abaisser pour faire le bien (...), à vous faire petit pour gagner les autres, à ne pas craindre de descendre, de perdre de vos droits quand il s'agit de faire du bien, à ne pas croire qu'en descendant, on se met dans l'impuissance de faire du bien. Au contraire, en descendant, on m'imite ; en descendant, on emploie, pour l'amour des hommes, le moyen que j'ai employé moi-même ; en descendant, on marche dans ma voie, par conséquent, dans la vérité ; et on est à la meilleure place pour avoir la vie, et pour la donner aux autres. (...) Je me mets au rang des créatures par mon incarnation, à celui des pécheurs (...) par mon baptême : descente, humilité. (...) Descendez toujours, humiliez-vous toujours.

            Que ceux qui sont les premiers se tiennent toujours par l'humilité et la disposition d'esprit à la dernière place, en sentiment de descente et de service. Amour des hommes, humilité, dernière place, en dernière place tant que la volonté divine ne vous appelle pas à une autre, car alors il faut obéir. L'obéissance avant tout, la conformité à la volonté de Dieu. Dans la première place, soyez à la dernière par l'esprit, par l'humilité ; occupez-la en esprit de service, en vous disant que vous n'y êtes que pour servir les autres et les conduire au salut.

CHANT GREC

https://youtu.be/RwFYUJb03d0


LE SAINT DU JOUR

94308-priere-du-dimanche-1er-septembre

Saint Gilles ou Égide
Ermite
(640-720)

Gilles était d'Athènes. Son éducation fut brillante, comme elle devait être pour un jeune homme de race royale. On lui a attribué de remarquables ouvrages de médecine et de poésie ; mais sa science était surtout celle des saints.
Un jour qu'il se rendait à l'église, il rencontre un pauvre mendiant malade et presque nu, qui lui demande l'aumône.

Ému de compassion, Gilles se dépouille de sa riche tunique et la lui donne : à peine le malheureux en est-il revêtu, qu'il se trouve en parfaite santé. Le jeune homme comprit, à ce miracle, combien l'aumône est agréable à Dieu. Peu de temps après, à la mort de ses parents, il distribua tous ses biens aux pauvres et se voua lui-même à la pauvreté, à la souffrance et à l'humilité. Mais Jésus-Christ ne se laissa pas vaincre en générosité, et les miracles se multiplièrent tellement sous les pas du saint jeune homme, qu'il en fut effrayé lui-même et se résolut à quitter son pays et à faire voile pour l'Occident. Pendant la traversée, il calma par ses prières une effroyable tempête et débarqua bientôt à Marseille, où il guérit la fille de son hôtesse.

Mais il lui fallait la solitude ; il la trouva dans une grotte sauvage, où, dégagé de toute préoccupation terrestre, il ne vécut que pour Dieu. Ses jours, ses nuits presque entières s'écoulaient dans une prière continuelle, dans l'adoration et la contemplation. Il jeûnait tous les jours ; le lait d'une biche de la forêt, que Dieu lui envoyait, suffisait à son entretien.

Depuis trois ans, Gilles habitait ce lieu solitaire, quand un jour Wamba, roi des Visigoths d'Espagne, vint chasser jusque dans les forêts voisines avec une suite nombreuse. La biche qui nourrissait le saint ermite, poursuivie par les chiens allait succomber ; enfin, exténuée de fatigue, elle vint se jeter aux pieds de son maître. Gilles, ému jusqu'aux larmes, pria le Seigneur de protéger la vie de l'innocent animal. Une flèche, lancée par un chasseur, vint frapper la main de l'homme de Dieu et lui fit une blessure qui ne devait jamais guérir. La biche était sauvée, car le roi, plein d'admiration pour cet homme qui lui apparaissait avec l'auréole de la sainteté sur le front, donna ordre de cesser la poursuite. Il fit même, à la demande de Gilles, bâtir là un monastère. Après avoir dirigé quelques temps ce monastère, Gilles chercha de nouveau la solitude, et revint enfin terminer ses jours parmi ses chers religieux.

Martyrologe Romain : Au pays de Nîmes dans la province de Narbonne, au VIe ou VIIe siècle, saint Gilles, dont le nom a été donné à la ville qui s'est formée ensuite dans la vallée flavienne, où lui-même aurait érigé un monastère et terminé sa vie.


À FAIRE AUJOURD'HUI

Aller à n'importe quel hôpital ou maison de retraite, et rendre visite à une personne inconnue pour lui tenir compagnie 10 min 15 min. 



UNE INTENTION DE PRIÈRE

Aujourd'hui l'intention est un peu spéciale puisqu'elle me concerne personnellement. J'ai besoin de collecter le plus de prières possibles pour la belle maman de mon oncle. Elle est très gravement malade et n'a plus beaucoup de temps à vivre. Elle souhaite comme même pouvoir assister au mariage de sa fille et mon oncle qui a lieu dans 1 an. 


LE CHAPELET 


Prier aujourd'hui le chapelet de l'eucharistie. Vous avez le choix de choisir 1 mystère ou alors de prier les 5.


Méditer les mystères suivants: 


1. Notre Seigneur alimente une multitude de 5000 personnes. 


2. Notre Seigneur promet l'Eucharistie en disant: "Je suis le pain du ciel". 


3. Notre Seigneur rassasie une multitude de 4000 personnes. 


4. Notre Seigneur établit la Très Sainte Eucharistie dans le Cénacle. 


5. Mystère de l'Espérance: on médite sur la promesse du Triomphe du Royaume Eucharistique de Jésus uni à celle du Triomphe du Cœur Immaculé de Marie.  




Prier en procédant comme suit:


- Se mettre à genoux


- Faire le signe de la croix 


- Dire sur les trois premiers grains: 


"Mon Dieu, je crois, j'adore, j'espère et je Vous aime. Je Vous demande pardon pour ceux qui ne croient pas, qui n'adorent pas, qui n'espèrent pas et qui ne Vous aiment pas."  


- Dire sur les gros grains: 


"Très Sainte Trinité , Père, Fils et Saint Esprit, je vous adore profondément. Je Vous offre les Très Précieux Sang, Âme et Divinité de Notre Seigneur Jésus Christ, présent dans tous les tabernacles de la terre, en réparation des outrages, sacrilèges et indifférences par lesquelles Il est Lui-même offensé. Par les mérites infinis de Son Très Saint Cœur et du Cœur Immaculé de Marie, je vous demande la conversion des pauvres pécheurs et la délivrance des âmes du purgatoire. Mon Dieu, je crois, j'adore, j'espère et je Vous aime. Je Vous demande pardon pour ceux qui ne croient pas, qui n'adorent pas, qui n'espèrent pas et qui ne Vous aiment pas." 


- Dire sur les petits grains (10 fois): 


"Grâces et louanges soient données par Marie à tout moment, au Très Saint et Divin Sacrement." 


- Dire à la fin de chaque mystère:  


"Gloire au Père, au Fils et au Saint-Esprit comme il était au commencement, maintenant et toujours et dans les siècles des siècles amen."


Oh Marie, Mère de l'Eucharistie, faites que j'aime Votre Fils Jésus, présent dans le Tabernacle, sans cesse, jour et nuit. Béni et loué soit toujours, le Très Saint Sacrement."  


- Dire sur les trois derniers grains: 


"Dieu Saint, Dieu fort, Dieu immortel, prends pitié de nous et du monde entier".  


Prière finale: "Oh Jésus, nous savons que Vous êtes vraiment présent dans le Très Saint Sacrement de l'Autel. Nous souhaitons Vous consoler pour les sacrilèges et les péchés qui Vous offensent dans ce Sacrement Admirable. Nous nous unissons aux chœurs des Anges pour vous adorer. Nous nous unissons aux chœurs des Saints pour vous adorer. Nous nous unissons avec toute l'Église pour Vous adorer. Nous Vous offrons cette prière en réparation pour les péchés, les sacrilèges, les blasphèmes qui vous ont offensés. Soyez Loué pour toujours. Amen



CONSEIL DU JOUR


Faites vous un bon bain chaud et plein de sois pour commencer une nouvelle semaine en toute fraîcheur. 


Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader