Béatitudes - Hozana

Béatitudes

Béatitudes

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc


En ce temps-là, Jésus, levant les yeux sur ses disciples, déclara : « Heureux, vous les pauvres, car le royaume de Dieu est à vous. Heureux, vous qui avez faim maintenant, car vous serez rassasiés. Heureux, vous qui pleurez maintenant, car vous rirez. Heureux êtes-vous quand les hommes vous haïssent et vous excluent, quand ils insultent et rejettent votre nom comme méprisable, à cause du Fils de l’homme. Ce jour-là, réjouissez-vous, tressaillez de joie, car alors votre récompense est grande dans le ciel ; c’est ainsi, en effet, que leurs pères traitaient les prophètes. 
Mais quel malheur pour vous, les riches, car vous avez votre consolation ! Quel malheur pour vous qui êtes repus maintenant, car vous aurez faim ! Quel malheur pour vous qui riez maintenant, car vous serez dans le deuil et vous pleurerez ! Quel malheur pour vous lorsque tous les hommes disent du bien de vous ! C’est ainsi, en effet, que leurs pères traitaient les faux prophètes. » (Lc 6, 20-26)

 

Demandes et dons

Saint Augustin, comptant sept demandes dans le Notre Père, les met en rapport avec les sept béatitudes et avec les sept dons du Saint-Esprit.

Ce nombre de sept demandes me paraît se rapporter au nombre des sept béatitudes dont tout ce discours dépend. En effet, si c’est la crainte de Dieu qui rend heureux les pauvres d’esprit, demandons que le nom de Dieu soit sanctifié parmi les hommes par cette crainte chaste qui demeure dans les siècles des siècles.

Si c’est la piété qui rend heureux les doux, demandons que son règne vienne.

Si c’est la connaissance qui rend heureux ceux qui pleurent, prions pour que sa volonté soit faite sur la terre comme au ciel.

Si c’est la force qui rend heureux ceux qui ont faim et soif de justice parce qu’ils seront rassasiés, prions pour que Dieu nous donne aujourd’hui notre pain quotidien.

Si c’est le conseil qui rend heureux les miséricordieux, remettons leurs dettes à nos débiteurs et prions pour que les nôtres nous soient remises.

Si c’est l’intelligence qui rend heureux les cœurs purs, prions pour ne pas être induits en tentation.

Si c’est la sagesse qui rend heureux les pacifiques, prions pour être délivrés du mal, car cette délivrance nous fera libres, c’est-à-dire fils de Dieu, pour que nous puissions crier dans un esprit d’adoption : Abba, Père ! (Rm 8, 15).

St Augustin d’Hippone

Saint Augustin († 430), converti, a été baptisé par saint Ambroise à Pâques 387. Évêque d’Hippone en 395, il est l’un des plus grands théologiens chrétiens. / Le Sermon sur la montagne II, 10, 38, trad. J.-N. Guinot dans La prière du Seigneur, supplément Cahiers Évangile 132, 2005, p. 76.

 

Pour recevoir un exemplaire gratuit de Magnificat cliquez ici

 

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

8 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

Christine
place Québec, il y a 6 jours
Amen
Sabrina
 il y a 7 jours
si c’est la crainte de Dieu qui rend heureux les pauvres d’esprit, demandons que le nom de Dieu soit sanctifié parmi les hommes par cette crainte chaste qui demeure dans les siècles des siècles. Si c’est la piété qui rend heureux les doux, demandons que son règne vienne. Si c’est la connaissance qui rend heureux ceux qui pleurent, prions pour que sa volonté soit faite sur la terre comme au ciel. Si c’est la force qui rend heureux ceux qui ont faim et soif de justice parce qu’ils seront rassasiés, prions pour que Dieu nous donne aujourd’hui notre pain quotidien. Si c’est le conseil qui rend heureux les miséricordieux, remettons leurs dettes à nos débiteurs et prions pour que les nôtres nous soient remises. Si c’est l’intelligence qui rend heureux les cœurs purs, prions pour ne pas être induits en tentation. Si c’est la sagesse qui rend heureux les pacifiques, prions pour être délivrés du mal, car cette délivrance nous fera libres, c’est-à-dire fils de Dieu, pour que nous puissions crier dans un esprit d’adoption : Abba, Père ! (Rm 8, 15).
Marie therese
place Carcès, il y a 7 jours
Amen !!! 💓 💓 💓
Christian
place Lannion, il y a 7 jours
Amen! Louange à toi seigneur Jésus ! En union de prière ! Alléluia !
GJ
place Metz, il y a 7 jours
"Espérons, espérons, nous tous qui pleurons, qui versons des larmes innocentes ; espérons, si nous pleurons les douleurs de notre corps ou de notre âme : elles nous servent de purgatoire, Dieu s'en sert pour (…) nous faire lever les yeux vers lui, nous purifier, nous sanctifier. Espérons encore plus si nous pleurons les douleurs des autres, car cette charité nous est inspirée de Dieu et lui plaît ; espérons encore plus si nous pleurons nos péchés, car cette componction est mise dans nos âmes par Dieu lui-même. Espérons encore plus si nous pleurons d'un cœur pur les péchés des autres, car cet amour de la gloire de Dieu et de la sanctification des âmes nous sont inspirés de Dieu et sont de grandes grâces. Espérons, si nous pleurons de désir de voir Dieu et de douleur d'être séparés de lui ; car ce désir amoureux est l'œuvre de Dieu en nous. Espérons encore plus si nous pleurons seulement parce que nous aimons, sans rien désirer ni craindre, voulant pleinement tout ce que Dieu veut et ne voulant que cela, heureux de sa gloire, souffrant de ses souffrances passées, pleurant tantôt de compassion au souvenir de sa Passion, tantôt de joie à la pensée de son Ascension et de sa gloire, tantôt simplement d'émotion parce que nous l'aimons à en mourir ! Ô très doux Jésus, faites-moi pleurer pour toutes ces causes ; faites-moi pleurer toutes les larmes que fait répandre l'amour en vous, par vous et pour vous." (Bienheureux Charles de Foucauld) Amen.
Bernadette
place Ostheim, il y a 7 jours
Merci GJ pour ce beau partage, en profonde communion de prière.