Enseignement et guérison à Capharnaüm

Enseignement et guérison à Capharnaüm

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc


En ce temps-là, Jésus descendit à Capharnaüm, ville de Galilée, et il y enseignait, le jour du sabbat. On était frappé par son enseignement car sa parole était pleine d’autorité. Or, il y avait dans la synagogue un homme possédé par l’esprit d’un démon impur, qui se mit à crier d’une voix forte : « Ah ! que nous veux-tu, Jésus de Nazareth ? Es-tu venu pour nous perdre ? Je sais qui tu es : tu es le Saint de Dieu. » Jésus le menaça : « Silence ! Sors de cet homme. » Alors le démon projeta l’homme en plein milieu et sortit de lui sans lui faire aucun mal. Tous furent saisis d’effroi et ils se disaient entre eux : « Quelle est cette parole ? Il commande avec autorité et puissance aux esprits impurs, et ils sortent ! » Et la réputation de Jésus se propageait dans toute la région. (Lc 4, 31-37)

 

Guetteur et prophète


[Saint Grégoire le Grand commente ici le livre d’Ézékiel.]

Fils d’homme, je t’ai donné comme guetteur à la maison d’Israël (Ez 3, 17). Il est remarquable que le Seigneur présente comme un guetteur l’homme qu’il envoie prêcher. Cet homme à qui est confié le soin d’autrui reçoit le nom de guetteur pour qu’il tienne son âme sur les hauteurs et mérite d’être appelé de ce nom par ses actes.

Oh ! Combien ce que je dis là est pour moi terrible ! Parler de la sorte, c’est frapper sur moi, incapable que je suis d’assurer la prédication comme il convient, et, dans la mesure où je puis l’assurer, d’y conformer ma vie ! Je me laisse prendre souvent par des bavardages, et quand il s’agit d’exhorter et d’édifier, je tarde, engourdi et négligent. Devant Dieu qui me voit, je suis devenu muet et prolixe, muet quand il faudrait parler, prolixe pour les futilités. Or voici que la parole de Dieu me force à parler de la vie du guetteur. Me taire, je ne puis ; et cependant je crains fort en parlant de frapper sur moi. Je parlerai, je parlerai ! Que le glaive du Verbe de Dieu me passe au travers pour aller percer le cœur du prochain ! Je parlerai, je parlerai ! Que la parole de Dieu se fasse entendre par moi, fût-ce contre moi ! Je ne refuse pas d’être accusé, je vois trop ma torpeur et ma négligence. Reconnaître ma faute, ce sera peut-être, auprès d’un juge qui est bon, obtenir le pardon.

 

St Grégoire le Grand

 

Saint Grégoire le Grand († 604), docteur de l’Église, fut préfet de Rome, moine et fondateur, diacre, légat, puis pape de 590 à 604. / Homélies sur Ézéchiel XI, 4-5, trad. C. Morel, Paris, Cerf, coll. « Sources Chrétiennes » 327, 1986, p. 451-455.


 

La Parabole de la brebis égarée, Domenico Fetti (1589-1623), Gemäldegalerie, Alte Meister, Dresde (Allemagne). © Artothek / La Collection

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

10 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader

Priez chaque jour l'Evangile avec MAGNIFICAT