Premiers pas vers le renouvellement

Chers compagnons de prière,

Aujourd'hui, retournons au coeur de Dieu par Jésus ; mettons-nous en chemin vers Jésus et par Jésus, mettons-nous en chemin en pénitents répondant à son appel à nous repentir pour renaître en vérité.

Les mots de “repentir” et de “pénitence” font souvent peur, et nous paraissent souvent tristes, ils sont pourtant parmi les plus forts et peut-être les plus beaux de la Bible. Ils sont le plus souvent la traduction du mot grec “métanoïa”. Ce mot signifie littéralement “au-delà de l'intellect”, et il indique un mouvement : le mouvement de se retourner pour se retrouver face à quelque chose de plus grand que nous, plus grand que notre capacité de comprendre. C'est à ce retournement que nous appelle Jean-Baptiste, nous préparant à rencontrer le Christ.

En priant les litanies de Jésus pour les pécheurs repentants, cessons d'avancer à l'aveuglette : retournons-nous pour nous placer sous le regard de Jésus, et nous laisser transpercer par ce regard qui dans un même mouvement du coeur nous révèle notre faiblesse, notre errance, et la destination qui nous est offerte : le retour à la vérité de Dieu. 

Cessons nos fuites en avant, nos progrès illusoires qui nous enferment dans le culte de nous-mêmes, retournons-nous en nous-mêmes et faisons le premier pas sur le chemin de la vérité en contemplant l'au-delà de toutes nos connaissances possibles.

Faisons retour en nous-mêmes avec les mots de Saint Ambroise priant et méditant le Psaume 118 :

« Viens, Seigneur Jésus, cherche Ton serviteur ; cherche Ta brebis fatiguée ; viens, Berger... Pendant que Tu t'attardes sur les montagnes, voilà que Ta brebis erre : laisse donc les quatre-vingt-dix-neuf autres qui sont Tiennes et viens chercher l'unique qui s'est égarée. Viens, sans Te faire aider, sans Te faire annoncer ; c'est Toi maintenant que j'attends.
Ne prends pas de fouet, prends ton Amour ; viens avec la douceur de ton Esprit. N'hésite pas à laisser sur les montagnes ces quatre-vingt-dix-neuf brebis qui sont Tiennes ; sur les sommets où Tu les as mises, les loups n'ont pas d'accès.
Viens à moi, qui me suis égaré loin des troupeaux d'en haut, car Tu m'avais mis là-haut moi aussi, mais les loups de la nuit m'ont fait quitter Tes bergeries.
Cherche-moi, Seigneur, puisque ma prière Te cherche. Cherche-moi, trouve-moi, relève-moi, porte-moi !
Celui que Tu cherches, Tu peux le trouver, celui que Tu trouves, daigne le relever, et celui que Tu relèves, pose-le sur Tes épaules. Ce fardeau de ton Amour n'est jamais trop lourd pour Toi...
Viens donc, Seigneur, car s'il est vrai que j'erre, « je n'ai pas oublié ta Parole » (Ps 118, 16), et je garde l'espoir du remède. Viens, Seigneur, Tu es seul à pouvoir encore appeler Ta brebis perdue, et aux autres que Tu vas laisser, Tu ne feras aucune peine : elles aussi seront contentes de voir revenir le pécheur.
Viens, il y aura le salut sur la terre et il y aura la joie dans le Ciel (Lc 15, 7). »

Tournons-nous vers l'incommensurable sacrifice d'amour de Jésus, qui ne cessera jamais de nous dépasser et de nous être incompréhensible par l'intellect, et seulement accessible par le cœur.


93967-premier-pas-vers-le-renouvellement


Litanies de Jésus-Christ pour les pécheurs repentants

Seigneur, ayez pitié de nous.

Christ, ayez pitié de nous.

Seigneur, ayez pitié de nous.


Jésus-Christ, écoutez-nous.

Jésus-Christ, exaucez-nous.


Père céleste, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.

Dieu le Fils, Rédempteur du monde, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.

Esprit-Saint, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.

Trinité Sainte, qui êtes un seul Dieu, ayez pitié de nous.


Jésus, qui êtes venu chercher ceux qui étaient égarés, et sauver ceux qui étaient en danger, ayez pitié de nous.

Jésus, qui en entrant dans le monde, Vous êtes substitué à toutes ces victimes impuissantes qu'on offrait pour le péché, ayez pitié de nous.

Jésus, qui pour détruire le péché, avez revêtu une Chair semblable à la nôtre hormis le péché, ayez pitié de nous.

Jésus, dont les mérites seuls peuvent nous délivrer de la Séparation, ayez pitié de nous.

Jésus, qui avez invité tous les pécheurs à venir vers Vous, ayez pitié de nous.

Jésus, qui par tant de paraboles avez marqué le désir que Vous avez de la conversion des pécheurs, et la joie qu'elle vous donnait, ayez pitié de nous.

Jésus, représenté à nous sous l'emblème du Père qui reçoit avec joie son enfant prodigue, ayez pitié de nous.

Jésus, représenté à nous sous l'emblème du bon berger qui court après la brebis égarée, ayez pitié de nous.

Jésus, qui nous enseignez qu'il y a plus de joie au Ciel pour un seul pécheur qui se convertit, que pour quatre vingts dix neuf justes qui n'ont pas besoin de conversion, ayez pitié de nous.

Jésus, qui avez fait préparer les premières places du Ciel aux publicains et aux femmes de mauvaise vie qui reviendront vers Vous, ayez pitié de nous.

Jésus, qui avez fait d'un brigand converti le prémice de Vos Saints, ayez pitié de nous.

Jésus, qui avez regardé avec autant de consentement le Publicain humilié que vous avez regardé avec insatisfaction le Pharisien orgueilleux, ayez pitié de nous.

Jésus, plein de compassion et de miséricorde pour tous les pécheurs, ayez pitié de nous.

Jésus, source et plénitude de la grâce, ayez pitié de nous.

Jésus, qui nous montre zVotre grande bonté par la parabole du charitable Samaritain, ayez pitié de nous.

Jésus, qui avez amené à la rencontre de sa soif la femme Samaritaine, ayez pitié de nous.

Jésus, qui avez pardonné avec tant de bonté à la femme adultère, ayez pitié de nous.

Jésus, qui avez remis tant d'iniquités, et marqué tant d'amour à la pécheresse Madeleine, ayez pitié de nous.

Jésus, qui avez fait miséricorde à celui qui se disait le plus grand des pécheurs, ayez pitié de nous.

Jésus, qui de Saül le plus ardent persécuteur de ton Église avez fait le plus ardent de vos Apôtres, ayez pitié de nous.

Jésus, qui avez jeté un regard de compassion sur Pierre qui vous avait renié trois fois, ayez pitié de nous.


Vous qui nous demandez sans cesse de retourner vers Vous, convertissez-nous. Jésus-Christ, nous vous en supplions.

Vous qui nous exhortez à venir vers Vous afin de charger Votre joug sur nous. Jésus-Christ attirez-nous, nous Vous en supplions.

Vous qui demandez que nous ayons l'esprit de repentance, accordez-le nous. Jésus-Christ, nous Vous en supplions.

Vous qui nous commandez de porter de dignes fruits de repentance, produisez-les en nous. Jésus-Christ nous Vous en supplions.


Agneau de Dieu qui ôtes les péchés du monde, ayez pitié de nous.

Agneau de Dieu qui ôtes les péchés du monde, soyez-nous propice.

Agneau de Dieu qui ôtes les péchés du monde, pardonnez-nous Seigneur.


Jésus-Christ, écoutez-nous.

Jésus-Christ, exaucez-nous.


PRIONS

A qui irions-nous ? Sinon à Vous, ô Jésus, pour demander le pardon de nos péchés ? Vous seul avez  les paroles de la vie éternelle ! nous voici humblement prosternés à vos pieds avec un cœur plein de Confiance en Vos mérites. Ô Jésus-Christ Notre-Seigneur, qui avez dit : « Demandez, et vous recevrez ; cherchez, et vous trouverez; frappez à la porte, et on vous ouvrira » nous vous prions de répandre en nous la tendresse de votre divin amour, afin que nous vous aimions de tout notre cœur ; que nous répandions partout la grâce de cet amour, que nous en donnions des marques par nos œuvres, et que nous ne cessions jamais de louer votre saint Nom.

Oraison

Laissons se déployer en notre coeur, et habiter notre âme, l'amour pur et simple de Jésus.


Prions avec la pure simplicité de Chiara Lubich :

« Jésus, je T'aime. Non parce qu'on m'a appris à Te parler ainsi. Non parce que mon cœur me suggère cette parole. Non parce que la foi me fait croire que Tu es l'Amour, ni même parce que je sais que Tu es mort pour moi. Je T'aime. Parce que Tu es entré dans ma vie plus que l'air dans mes poumons. Plus que le sang dans mes veines. Que Tu es arrivé là où personne ne pouvait pénétrer. Quand personne ne pouvait m'aider. Chaque fois que personne ne pouvait me consoler. Tous les jours, je T'ai parlé. Tous les jours, je T'ai contemplé. Et sur ton Visage, j'ai lu la réponse. Dans tes Paroles l'explication. Dans ton Amour, la solution. Je T'aime. Parce que, des années durant, Tu as vécu avec moi. Et moi, j'ai vécu de Toi. J'ai bu à ta Loi. Et je ne m'en rendais pas compte. Je m'en suis nourrie, fortifiée, je me suis renforcée. Mais je ne le savais pas, comme l'enfant se nourrit de sa mère et ne sait encore l'appeler de ce nom si doux. Donne-moi, pour le temps qui me reste de Te remercier, au moins pour cet Amour que Tu as versé en moi et qui m'oblige à Te dire : Je T'aime. »


Ainsi soit-il


Méditons l'amour de Jésus dans ce beau chant inspiré des mots de prière de saint François d'Assise



Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

5 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader

Prions avec les litanies