Facebook PixelSt Louis ! Intercedez pour mon pays ! - Hozana

St Louis ! Intercedez pour mon pays !

St Louis ! Intercedez pour mon pays !

Bonjour Seigneur ! J’entends des bruits de préparatifs dans les chambres... mais je ne vois personne. Je vais prendre un petit déjeuner. La Sœur a mis du café, du lait, des yaourts, des biscuits... Merci Seigneur ! Je bénis mon petit déjeuner et prie pour qu’elles ne manquent jamais de rien ! Que Dieu les bénisse !

J'ai du mal à être efficace ce matin, je traîne ! Mais je dois me dépêcher car j'espère la messe à 8h à la Basilique Saint François d'Assise ! 

Enfin mon sac est prêt ! Je pars...ha la Sœur est là, je lui offre deux petites images de la Sainte Vierge Marie. Je sais que ce n'est pas grand chose mais je ne peux donner plus... Merci Ste Louise de Marcillac... elle m'a accompagné pour le mois de Mars ! C'est chouette toute cette communion des Saints !

Au revoir ! Je pars, il est 7h30... direction la Basilique. Arrivée devant, fermée ! Un couple... australien attend l’ouverture... plus pour visiter. Je vois un prêtre au loin. Je suis rassurée car peut-être c’est lui qui dit la messe dans...15 minutes ! Il dit les Laudes. Je m’assois à côté de lui, attends qu’il ait fini... je fais ma lecture de l’office aussi tant qu’à faire ! Nous avons fini et je lui demande pour la messe. Ici, à 10h !!! Ça ne va pas le faire pour moi ! Où est la messe de 8h ? Apparemment, il n'y en a pas, la plus tôt...9h dans une église plus au centre, à quelques centaines de mètres. Je suis un peu agacée car cela recommence, chercher la messe encore et encore...c’est vraiment la quête du Graal !

Nous échangeons. Il est américain. Je lui parle de mon sentiment des messes italiennes et cela me donne le Feu ! J'ai tellement envie que ceux qui viennent communier avec Jésus, soient mes frères et sœurs en Christ ! Qu’ils quittent la messe avec la Joie, avec le sourire, comme si leur vie avait été transformé... En France, ceux qui veulent venir viennent, les autres ne viennent pas. Donc, nos assemblées sont ce qu’elles sont mais au moins, nous cherchons à rencontrer Jésus... enfin, c’est ce que je pense. Il me regarde, m’écoute. Je suis souvent étonnée par la capacité de certains prêtres de leur écoute. Merci Seigneur ! Je parle dans un langage mélangé entre l’anglais, français, espagnol et italien ! Mais je crois qu’on se comprend. Aaah voilà ! Il est anglophone !!! Je sors le livre de Chiara Amirante...c’est pour vous ! Je lui raconte ma rencontre avec Carry...bref..!

Il s’appelle Père Jonathan. Je vais vite voir l’intérieur de la Basilique... très vide...c’est triste à voir ! Que Saint François intercède pour nous envoyer de saints prêtres et saints laïcs ! Je ressors et demande une bénédiction au Père. Je me mets à genoux devant lui par terre... sur la terre ! J’aimerais qu’il m’impose les mains car elles appartiennent à Jésus... demain, si je rencontre un autre prêtre, je lui prendrais les mains pour les poser sur ma petite tête ! Jésus pouvait toucher les gens, Jésus crachait par terre, en faisait de la boue pour la mettre sur les yeux... Jésus acceptait de se laisser toucher les vêtements, que Marie Madeleine pleure sur ses pieds, mette du parfum, les essuie avec ses cheveux, que Jean penche sa tête sur son cœur...! Jésus est pur amour, un amour saint, sans arrière-pensée...prends pitié de nous ! Je lui dis au revoir... je file à l'autre église...San Cristoforo. 8h45...fanfare... Peut-être une fête de la ville !? Ils font tournoyer un drapeau de la ville avec l’emblème du porc-épic. Me viens à l’esprit, que j'ai ramassé des épines de porc-épic sur le chemin. J’en offre à quelques personnes. Il y a une dame devant l’église qui me voit faire... Je souris et moi aussi je fais tournoyer mon bâton au-dessus de moi ! Est-ce que j'ai l’air ridicule ? Certainement ! Ça me plaît beaucoup de si bonne heure ! Allez messe maintenant ! En entrant dans l’église, je pense à cette dame qui m'a regardé. Je lui offre une épine. Elle a l'air heureuse. Juste avant la messe, elle dépose à côté de moi un croissant et une bouteille d'eau ! Merci Seigneur et merci Madame ! Elle est la seule à m’avoir vu vraiment et à être venue me remercier. Que Dieu la bénisse abondamment !

Messe

Bonne fête à tous les Louis !

Antienne d’ouverture

Ecoute, Seigneur, réponds-moi. Sauve, ô mon Dieu, ton serviteur qui compte sur toi. Prends pitié de moi, Seigneur, toi que j'appelle tout le jour.

Moi...perso... ça me parle !

Prière

Dieu qui peux mettre au cœur de tes fidèles un unique désir, donne à ton peuple d'aimer ce que tu commandes et d'attendre ce que tu promets ; pour qu'au milieu des changements de ce monde, nos cœurs s’établissent fermement là où se trouve les vrais joies. Par Jésus Christ.

Livre d'Isaïe 66,18-21.

Avec leurs actions et leurs pensées. Moi, je viens rassembler toutes les nations, de toute langue. Elles viendront et verront ma gloire : je mettrai chez elles un signe ! Et, du milieu d’elles, j’enverrai des rescapés vers les nations les plus éloignées, vers les îles lointaines qui n’ont rien entendu de ma renommée, qui n’ont pas vu ma gloire ; ma gloire, ces rescapés l’annonceront parmi les nations. Et, de toutes les nations, ils ramèneront tous vos frères, en offrande au Seigneur, sur des chevaux et des chariots, en litière, à dos de mulets et de dromadaires, jusqu’à ma montagne sainte, à Jérusalem, – dit le Seigneur. On les portera comme l’offrande qu’apportent les fils d’Israël, dans des vases purs, à la Maison du Seigneur. Je prendrai même des prêtres et des lévites parmi eux, – dit le Seigneur.

Psaume 116

Allez dans le monde entier. Proclamez l’Évangile.

Lettre aux Hébreux 12,5-7.11-13.

Frères, vous avez oublié cette parole de réconfort, qui vous est adressée comme à des fils : ‘Mon fils, ne néglige pas les leçons du Seigneur, ne te décourage pas quand il te fait des reproches. Quand le Seigneur aime quelqu'un, il lui donne de bonnes leçons ; il corrige tous ceux qu’il accueille comme ses fils.’ Ce que vous endurez est une leçon. Dieu se comporte envers vous comme envers des fils ; et quel est le fils auquel son père ne donne pas des leçons ? Quand on vient de recevoir une leçon, on n’éprouve pas de la joie mais plutôt de la tristesse. Mais plus tard, quand on s’est repris grâce à la leçon, celle-ci produit un fruit de paix et de justice. C’est pourquoi, redressez les mains inertes et les genoux qui fléchissent, et rendez droits pour vos pieds les sentiers tortueux. Ainsi, celui qui boite ne se fera pas d’entorse ; bien plus, il sera guéri.

Alléluia alléluia. Moi, je suis le Chemin, la Vérité et la Vie, dit le Seigneur. Personne ne va au Père sans passer par moi. Alléluia.

À chaque fois que j’entends cette phrase, je pense à mon premier pèlerinage à Santiago et Fatima. À chaque fois, je suis émue car Jésus est venu me chercher avec cette phrase !

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 13,22-30.

En ce temps-là, tandis qu’il faisait route vers Jérusalem, Jésus traversait villes et villages en enseignant. Quelqu’un lui demanda : « Seigneur, n’y a-t-il que peu de gens qui soient sauvés ? » Jésus leur dit : « Efforcez-vous d’entrer par la porte étroite, car, je vous le déclare, beaucoup chercheront à entrer et n’y parviendront pas. Lorsque le maître de maison se sera levé pour fermer la porte, si vous, du dehors, vous vous mettez à frapper à la porte, en disant : “Seigneur, ouvre-nous”, il vous répondra : “Je ne sais pas d’où vous êtes.” Alors vous vous mettrez à dire : “Nous avons mangé et bu en ta présence, et tu as enseigné sur nos places.” Il vous répondra : “Je ne sais pas d’où vous êtes. Éloignez-vous de moi, vous tous qui commettez l’injustice.” Là, il y aura des pleurs et des grincements de dents, quand vous verrez Abraham, Isaac et Jacob, et tous les prophètes dans le royaume de Dieu, et que vous-mêmes, vous serez jetés dehors. Alors on viendra de l’orient et de l’occident, du nord et du midi, prendre place au festin dans le royaume de Dieu. Oui, il y a des derniers qui seront premiers, et des premiers qui seront derniers. »

Quand j'entends ces mots, je me dis que je dois faire attention à tout faire par amour pour Jésus et non par habitude, pour me dédouaner d’un soi-disant devoir. J’essaie, quand je sens que je prie avec peu de disponibilité, de demander pardon à Dieu et que cela serve à ma persévérance car la prière devient pauvre sinon, voire inutile. Oui, Seigneur, pardon pour tous mes moments où je ne suis pas pleinement avec toi !

Prière sur les offrandes

Par l'unique sacrifice de la Croix, tu t'es donné, Père très bon, un peuple de fils ; accorde-nous, dans ton Église, la grâce de l'unité et de la paix. Par Jésus

Communion

Depuis l’événement à Lucca, je suis dans une certaine appréhension... courage Céline !
 Ma voisine trépigne, car je lui bloque le passage... j'ai l’impression qu’en Italie, premier arrivé premier servi... il n'y a pas vraiment d’ordre... j'attends que tout le monde soit passé...

Prière après la communion

Que ta miséricorde, Seigneur, agisse en nous et nous guérisse entièrement ; transforme-nous, par ta grâce, et rends-nous si généreux que nous puissions te plaire en toute chose. Par Jésus..

Vraiment, c’est ces petites phrases d antienne, de prières qui sont simples, efficaces, directes... comme c’est clair ! Vraiment, sortirais-je de la messe comme avant ?

Hé hé, vous commencez un peu à me connaître... eh bien non je ne sors plus comme avant ! J'ai souvent, très souvent envie de chanter, de louer... je suis dans la joie... une joie immense, je suis dans l'allégresse...!

Avant de quitter ma place, je souris à ma voisine... s’il vous plaît, gardez ce désir d’aller communier, garder ce même désir pour chaque jour, d’être avec Jésus ! Je l’embrasse, une embrassade...au revoir !

Puissions-nous Seigneur avoir toujours du désir pour venir jusqu'à Toi chaque jour !

Allez, je dois partir... direction Taverne d Arbia...c’est de nouveau l’aventure ! De nouveau, l’inconnu, de nouveau le téléphone qui me guide ! Pèlerinage moderne avec vieille méthode...!

Tiens une voiture arrêtée... pour des photos de champs de terre retournée... je les salue et engage la conversation. Deux hommes de Venise...en vacances, sur le chemin de retour. Depuis ce matin, j’explique que je suis pèlerine sans argent...les gens me félicitent et nous nous disons au revoir. Merci Seigneur car je fais plaisir à voir et non pitié à regarder ! Bref, Arbia, SP438, très jolis paysages toscans ! Fontanelle, chemin de terre, puis SP 8 vers Asciano. J'ai le temps de prier pour toutes les personnes que j'ai rencontrées depuis ce matin ! J’arrive au cimetière, je recharge en eau. Je demande au Seigneur de me dire si je dois rester à Asciano ou si je dois partir pour l’Abbaye de Monte Oliveto... Encore 10 km... il est 15h40...si je sens la pluie, c’est que tu veux que je reste, si rien, je continue... Rien...ok pour l’Abbaye. C'est l’homme allemand qui m’en a parlé hier soir. Je continue vers Chiusure SP451.
Enfin vers 18h30 et avec un début de gouttelettes, j'arrive à l’abbaye...et cathédrale de la Nativité de Marie ! Hé oui, Marie est bien présente ! Sur la route pourtant, j'ai regardé toutes les maisons, les recoins possibles au cas où je ne serai pas accueillie... Je dois rester calme et aller jusqu'au bout pour au moins demander... Oui, pour défroisser un papier qui a été froissé...c’est compliqué... peut-être avec de la vapeur... mais l’aspect du papier ne sera plus jamais comme avant... voilà mes appréhensions... un peu de combat et beaucoup de confiance en Dieu ! Seigneur, fortifie-moi ! Et empêche mon esprit de trop tergiverser, de trop anticiper, de trop supposer...! Y a du boulot ! Un pas après l’autre !
J’arrive...c’est les Laudes, je viens de faire 33 km.. fatiguée. C'est beau, ils chantent bien ! Puis Adoration... une vraie Grâce, merci Seigneur !
Quand tout est fini, je demande l’hospitalité à un Frère Moine. Oui. Dans 30 minutes. Ils ont le repas... ça sera pour après. Mon cœur et esprit sont soulagés ! Je rencontre deux dames. Je leurs partage mon pèlerinage. Nous nous disons au revoir... finalement, elles me rappellent... elles me donnent 15€. Dina et Lucciana. Je prierai pour vous ! Je leurs offre chacune une petite image.
Voici le Frère, j'ai une chambre, je demande à manger. Ils m offrent trois parts de pizza. Et je découvre dans le frigo congélateur, des glaces... je les mangerai toutes les deux ! Je crois que j'ai faim mais ça va aller ! Je dépose dans la boîte à donation les derniers sous offerts par Pierre, le pèlerin français. Merci Pierre, que Dieu te bénisse et te garde !

Que Dieu bénisse toutes les personnes que j'ai rencontré aujourd'hui !
Que Dieu vous bénisse abondamment !
Merci à chacune et chacun d’entre vous pour votre aide, pour votre soutien, pour votre présence sur mon chemin ! Que Dieu vous rende au centuple ! Je suis très reconnaissante pour toutes vos attentions envers moi !
Merci pour tout votre amour !
 Dieu vous Aime... Infiniment !

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader