Mercredi 21 août : sainte Jeanne de Chantal - Hozana

Mercredi 21 août : sainte Jeanne de Chantal

Jeanne-Françoise Frémyot naquit en 1572 à Dijon en Bourgogne, d'une famille renommée. Elle fut parfaite dans tous les états de vie: enfant, épouse et mère, veuve, et religieuse ! C'était une enfant très pieuse et profondément catholique. Son père décida de la marier au baron de Chantal qu'elle aima tendrement ainsi que ses enfants, veillant à ce que toute la maison, depuis le maître jusqu'aux domestiques, soit fidèle à la foi, à la vie chrétienne et au souci des pauvres. Elle crut devenir folle quand son époux mourut d'un accident de chasse, mais elle accepta l'épreuve décida de ne jamais se remarier et se consacra d'avantage aux bonnes œuvres. A cette occasion, cette forte femme redressa complètement la situation du domaine que son fantasque mari avait compromise ! Elle choisit saint François de Sales pour être son directeur spirituel. Sous sa direction elle choisit de se consacrer à Dieu, et fonda avec lui la congrégation de la Visitation sainte Marie qui se caractérisait par une grande dévotion à l'amour de Dieu, et qui accueillait toutes les vocations, même de mauvaise santé, ce qui n'était pas l'habitude de l'époque... Ses monastères, rempli d'une profonde vie spirituelle se répandirent partout et firent un bien considérable. Elle mourut le 15 décembre 1641 au couvent de la Visitation d'Annecy.

Retenons de cette vie magnifique, le courage de cette femme souvent éprouvée. Au cours d'un dernier repas avant d'entrer au couvent, son fils de 20 ans, parfaitement établi mais qui était loin d'avoir, à cette époque, l'esprit chrétien de sa mère, voulut s'opposer à son entrée au couvent en se couchant devant la porte où elle devait passer. Tout en pleurant, elle enjamba alors son corps pour suivre sa vocation !

Pratique : même dans les difficultés, évitons de nous plaindre

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

2 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

Sabrina
 il y a 29 jours
Saint-Esprit, donne-moi Ta puissance afin que je puisse passer de "faire" à "être". Je désire T'aimer et Te suivre du plus profond de mon être. Amen
Mona Dejoya🕊
place Boulogne-Billancourt, il y a 29 jours
Sainte Jeanne de Chantal, par Votre vie de courage Donnez aux mères épouses ou veuves de notre temps la vie en Dieu qui emplit le cœur jusqu'à l'oubli de soi et l'oubli des biens temporels.... pour être tout au Seigneur ! Amen