Évangile du mercredi 14 août (Mt 18, 15-20) - Hozana

Évangile du mercredi 14 août (Mt 18, 15-20)

Évangile du mercredi 14 août (Mt 18, 15-20)




Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Si ton frère a commis un péché contre toi, va lui faire des reproches seul à seul. S’il t’écoute, tu as gagné ton frère. S’il ne t’écoute pas, prends en plus avec toi une ou deux personnes afin que toute l’affaire soit réglée sur la parole de deux ou trois témoins. S’il refuse de les écouter, dis-le à l’assemblée de l’Église ; s’il refuse encore d’écouter l’Église, considère-le comme un païen et un publicain. Amen, je vous le dis : tout ce que vous aurez lié sur la terre sera lié dans le ciel, et tout ce que vous aurez délié sur la terre sera délié dans le ciel. Et pareillement, amen, je vous le dis, si deux d’entre vous sur la terre se mettent d’accord pour demander quoi que ce soit, ils l’obtiendront de mon Père qui est aux cieux. En effet, quand deux ou trois sont réunis en mon nom, je suis là, au milieu d’eux. »


Je peux méditer sur ma manière d'aborder mon frère, sur les bienfaits de la fraternité, sur l’Église que Jésus m' a donnée, sur la prière à deux ou trois ou en Église...

J'aurai un immense profit à me mettre dans la peau de celui qui est corrigé et je peux méditer longuement sur la manière dont j'ai reçu, ces derniers temps, la correction fraternelle de ceux qui m'ont corrigé, pas forcement dans un souci du bien, peu importe. En méditant sur ma manière de recevoir cette correction, je mesurerai assez précisément mon degré d'humilité, ce sera une bonne occasion de me connaître un peu plus : me connaître et Le connaître, Lui qui est la Vérité , voilà qui me mène tout droit au Royaume ! Seigneur, donne moi de me connaître et de Te connaître.

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6