Facebook PixelPrière à Dieu, l'Esprit planait sur les eaux. - Hozana

Prière à Dieu, l'Esprit planait sur les eaux.

Prière à Dieu, l'Esprit planait sur les eaux.

 

Ô Seigneur, je voudrais m’écouler en ton sein comme une goutte d’eau dans une mer immense.

Daigne détruire en moi ce qui n’est pas divin pour que mon âme, libre, en ton Etre s’élance ; Il faut que je pénètre en ce lieu spacieux, cet abîme insondable et ce profond mystère pour t’aimer, ô Jésus, comme l’on t’aime aux cieux sans que rien du dehors ne puisse me distraire.


Je désire habiter en ton foyer d’amour sous le rayonnement des clartés de ta face et vivre de toi seul, comme au divin séjour, en cette douce paix que nul bien ne surpasse. C’est là que se fera la transformation, là que je deviendrai comme un autre toi-même, toutefois, cependant, à la condition que j’aurai tout perdu pour toi, Beauté suprême.


On ne vit plus en soi lorsqu’on aime vraiment, car l’on sent le besoin de s’oublier sans cesse. Le cœur n’a de repos et de délassement que quand il a trouvé l’objet de sa tendresse. Voilà pourquoi, Jésus, en mon amour pour toi, je ne désire plus que ta sainte présence. A tout instant du jour je veux sortir de moi et sous ton seul regard m’immoler en silence. Dans le calme profond de ton Etre éternel, daigne m’ensevelir pour que, dès cette vie, je puisse à travers tout demeurer comme au ciel « en ta dilection » et ta paix infinie.


Ce n’est pas au dehors que je dois te chercher pour adhérer à toi de substance à substance ; au centre de mon cœur je n’ai qu’à me cacher et me perdre à jamais en ta divine essence.

Ainsi soit-il.

Bienheureuse Elisabeth de la Trinité

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Publié dans

Publication précédente

36 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader