N'éteignez pas l'Esprit, ô Bonne Sainte Anne - Hozana

N'éteignez pas l'Esprit, ô Bonne Sainte Anne

N'éteignez pas l'Esprit, ô Bonne Sainte Anne

N'ETEIGNEZ PAS L'ESPRIT

Ô bonne Sainte Anne,

Toi qui depuis longtemps accueilles, 

Ecoutes et guides les nombreux pèlerins,

Je me présente devant toi bien humblement, 

Intercède pour moi

Afin que ne s'éteigne pas dans mon cœur

Le feu de l'Esprit.


A ton exemple, je veux permettre à l'Esprit d'agir en moi.

Qu'il me donne la force de choisir ce qui est vrai

Et ce qui suscite la vie en moi et autour de moi.

Qu'il renouvelle mon attachement à ton Petit-Fils Jésus.

Je veux tant lui demeurer fidèle.


Je te confie Sainte Anne les gens qui me sont chers

Et ceux que j'ai de la difficulté à aimer.

Que l'Esprit m'insuffle l'amour de Jésus

Afin que je leur demeure bienveillant(e).

C'est ainsi que tu nous aimes

Et que Dieu ne cesse de nous aimer.

BONNE SAINTE ANNE, PRIE POUR NOUS ! AMEN


Prière publiée par le Sanctuaire Sainte-Anne-de-Beaupré


Vous pouvez y ajouter vos prières, surtout celles de votre cœur....


Chers Priants,

cette neuvaine a été un peu disons "troublée" par des problèmes de diffusion, et je vous prie de bien vouloir nous en excuser.

Je tiens à vous remercier pour votre patience et votre compréhension.

A titre personnel, un grand MERCI pour vos messages de soutien, de condoléances qui me vont droit au cœur. Avec Hozana, nous sommes une grande Famille et vous l'avez, une fois de plus, prouvée.

Union de prières avec vous Tous. Sainte Anne et Saint Joachim vous protègent et veillent sur Vous. Ainsi soit-il.

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

74 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

FRANCOISE
place Guérande, il y a 4 mois
…… suite ........ CLAUDIE connaissez-vous l'ODE A SAINTE ANNE ? Tu es notre lumière Sainte Mère de Marie. De tout temps le peuple des Bretons marche vers toi, vers le sillon où se cachait la figure de bois, Ton effigie dormait dans la terre d'Armorique, soumise aux pluies, au froid, au vent de mer, Toi la sainte D'Israël mère de ce peuple dur qui craint les tempêtes, le leu, les lames de l'abîme, Ce peuple superstitieux et fier tout rempli des anciennes ferveurs, Ce peuple fidèle en quête d'autorité et de douceur, Ils marchent vers toi les pèlerins venus de partout, des villes et des rivages, des campagnes et des forêts, Lente procession obstinée, rugueuse, ardente, Ils viennent avec les bannières et les croix, les signes de leurs paroisses et de leurs Saints, Ils marchent vers le grand sanctuaire Celui de la Mère de Marie qui apprit à sa fille la beauté des prières et des psaumes Elle qu'on voit si souvent le livre à la main sombre comme les statues des calvaires, belle et droite, d'une foi inaltérable, humble, simple, proche des hommes dans l'ordinaire des jours portée par la longue espérance des rois et des prophètes, et c'est vers elle que tous avancent avec leurs chagrins, leurs douleurs, leurs blessures, leurs croix, ils viennent à l'endroit même où reposait la veille figure, dans l'épaisseur du labour, ils ont beau marcher, ils sont gens de terre, ils connaissent la roue des saisons, la dormition de l'hiver, la reverdie et son espérance, tout se relève toujours, tout renaît de la cendre et de la nuit, comme l'ancienne statue soudain lumineuse, la mère des Bretons est cette clarté ce puits de feu sans fin, de feu et d'amour, d'offrande et de joie, La mère n'est pas seulement cette face burinée, ce visage austère, concentré de ses traits vénérables émane la paix cette paix divine, cette paix du cœur cette paix qui descend sur toute l'Armorique, d'Auray jusqu'aux lointains paluds du haut sanctuaire jusqu'aux oratoires marins des confins et des lisières, ils marchent vers l'autel, l'amer lumineux au milieu des tourments, la sainteté dans un corps et une voix de mère, loin du fracas des vagues la fluidité de la prière loin du vertige la certitude d'un roc d'une jeunesse invincible et sans fin comme la statue jadis trouvée dans la terre d'un champ Tu resplendis et désignes le chemin Tu es notre lumière, Anne, Sainte Mère de Marie (Texte de Philippe LE GUILLOU - un extrait a été mis en musique par Eric Tanguy ; il est chanté au début de la procession aux flambeaux du 25 juillet).
Claudie
place Hauts-de-France, il y a 4 mois
Merci Françoise. Je ne connaissais pas cet ode magnifique à reprendre l'an prochain. Bien en union de prières. Claudie
FRANCOISE
place Guérande, il y a 4 mois
Bonsoir CLAUDIE, ce fût une rencontre "dans l'instant" ……. Dans les vidéos de la neuvaine 2019, il y a eu ce reportage sur le sanctuaire SAINTE ANNE du QUEBEC ; alors c'était incroyable de rencontrer un Monsieur qui vit au QUEBEC et qui bien sûr connaît le sanctuaire ….. je n'ai pas de nouvelles prières à vous proposer. Un grand merci CLAUDIE pour votre travail et vos communautés de prières qui nous portent toujours vers le haut. ALLELOUIA. En union de prières.
FRANCOISE
place Guérande, il y a 4 mois
Bonjour à toutes et plus particulièrement à CLAIRE, pour lui dire qu'au sanctuaire STE ANNE D'AURAY, j'ai rencontré un Monsieur du QUEBEC, qui connaissait le sanctuaire du QUEBEC dédié à ST ANNE dont Claudie nous a parlé durant la neuvaine à STE ANNE et ST JOACHIM. En union de prières avec chacune, chacun.
Claudie
place Hauts-de-France, il y a 4 mois
Merci Françoise, y aura-t-il une suite, pour de nouvelles et précieuses prières ? Vous pouvez me contacter par la Messagerie. Merci. UDP. Claudie
Adele
place Paris, il y a 4 mois
Merci Claire, en union de prières pour que Sainte Anne et Saint Joachim viennent en aide aux familles en difficulté 🙏🙏🙏
Claire
place Québec, il y a 4 mois
Sainte Anne, Saint Joachim, priez pour nous. Union de prières. Amen.