Grand Rosaire du samedi 06 juillet : Mystères Glorieux - Hozana

Grand Rosaire du samedi 06 juillet : Mystères Glorieux

Grand Rosaire du samedi 06 juillet : Mystères Glorieux


Pour le grand Rosaire de ce samedi 06 juillet, je vous propose une série de méditations et prières illustrant les Mystères Glorieux.

 

Rappel

Il n’y a aucune obligation de vous inspirer de ces textes, vous n’êtes même pas forcés de les lire pour prier dans cette communauté : énoncer les intentions générales avant de démarrer votre Rosaire suffit. Ce sont des pistes, c’est tout !!!

 

Mystères Glorieux

 

1. La Résurrection

2. L’Ascension

3. La Pentecôte

4. L’Assomption

5. Le Couronnement de la Très Sainte Vierge Marie dans les cieux

 

 

Nous pouvons aborder ces Mystères Glorieux en lisant et méditant cet extrait de la Première Épître aux Thessaloniciens de saint Paul (Chap. IV, 13-18) :

« 13 Mais nous ne voulons pas, frères, que vous soyez dans l’ignorance au sujet de ceux qui se sont endormis, afin que vous ne vous affligiez pas, comme les autres hommes qui n’ont pas d’espérance. 

14 Car si nous croyons que Jésus est mort et qu’il est ressuscité, croyons aussi que Dieu amènera avec Jésus ceux qui se sont endormis en lui. 

15 Voici, en effet, ce que nous vous déclarons d’après la parole du Seigneur : Nous, les vivants, laissés pour l’avènement du Seigneur, nous ne devancerons pas ceux qui se sont endormis. 

16 Car, au signal donné, à la voix de l’archange, au son de la trompette divine, le Seigneur lui-même descendra du ciel, et ceux qui sont morts dans le Christ ressusciteront d’abord. 

17 Puis nous, qui vivons, qui sommes restés, nous serons emportés avec eux sur les nuées à la rencontre du Seigneur dans les airs, et ainsi nous serons pour toujours avec le Seigneur. 

18 Consolez-vous donc les uns les autres par ces paroles. »

 

 

1. La Résurrection

 

  • Lectures : Évangile selon Saint Matthieu 27, 62-66 et 28, 1-10 ; Évangile selon Saint Marc 16, 1-14 ; Évangile selon Saint Luc 24, 1-31 ; Évangile selon saint Jean 20, 1-29
  • Méditation : Abbé Charles Arminjon (1824-1885). Né à Chambéry, prêtre et jésuite, il fut aussi chanoine des cathédrales de Chambéry et d’Aoste, et missionnaire apostolique. Il doit essentiellement sa célébrité à ses activités de prédicateur et de conférencier : en effet, certaines de ses conférences, regroupées dans un volume intitulé Fin du monde présent et mystères de la vie future (1881), inspirèrent beaucoup la jeune Thérèse Martin, future sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus.

 

Abbé Arminjon, Fin du monde présent et mystères de la vie future (1881), Troisième conférence, « De la résurrection des corps et du jugement universel ».

« Concluons cet exposé du dogme de la Résurrection en en retraçant la magnificence et la sublimité. La Résurrection sera un spectacle imposant et grandiose, qui surpassera tous ceux dont la terre a jamais été le théâtre, et qui éclipsera même la solennité de la création première. La plus belle peinture qui nous en a été retracée, est celle du prophète Ezéchiel, chap. XXXVII, vers. 1 à 13. »

  • Prière : 

Seigneur Jésus, nous Vous prions, par ce Mystère et par l’intercession de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie, de nous donner une vive foi et une grande espérance !

Notre-Dame-de-la-Résurrection, donnez-nous un grand désir du Ciel ! !

Cœur Immaculé de Marie, priez pour nous qui avons recours à vous !

1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima 

 

 

2. L’Ascension

 

  • Lectures : Évangile selon Saint Marc 16, 14-20 ; Évangile selon Saint Luc 24, 41-53
  • Méditation : Saint Augustin d’Hippone (354-430) : punique et berbère d’Algérie. Fils d’un païen et d’une femme d’une grande foi (la future sainte Monique), il fut un étudiant brillant mais donna beaucoup d’inquiétude à sa mère, tant ses idées religieuses étaient déviantes et ses mœurs dissipées. Il vint à Rome et finit par se convertir : il reçut le baptême par saint Ambroise de Milan en 387. Ordonné prêtre en 391, il retourna ensuite en Afrique où il devint évêque d’Hippone. Grande figure du christianisme, il combattit avec vigueur de nombreuses hérésies. Docteur de l’Église, Père de l’Église latine, il est l’auteur de nombreux écrits. Saint Patron des théologiens, des imprimeurs, des brasseurs, des chiffonniers.

 

Saint Augustin, Prière : « Ô mon Dieu, venez apaiser les agitations de mon cœur » :

« Ô mon Dieu, mon cœur est comme une vaste mer toujours agitée par les tempêtes : qu’il trouve en Vous la paix et le repos. Vous avez commandé aux vents et à la mer de se calmer, et à Votre voix ils se sont apaisés ; venez apaiser les agitations de mon cœur, afin que tout en moi soit calme et tranquille, afin que je puisse Vous posséder, Vous mon unique Bien, et Vous contempler, douce Lumière de mes yeux, sans trouble et sans obscurité. Ô mon Dieu, que mon âme, délivrée des pensées tumultueuses de ce monde-ci, « se cache à l’ombre de Vos ailes » (Ps 16, 8). Qu’elle trouve près de Vous un lieu de rafraîchissement et de paix ; toute transportée de joie, qu’elle puisse chanter : « En Vous maintenant je peux m’endormir et me reposer en paix en Vous » (Ps 4, 9). Qu’elle se repose, je Vous prie, mon Dieu, qu’elle se repose du souvenir de tout ce qui est sous le ciel, éveillée pour Vous seul, comme il est écrit : « Je dors, mais mon cœur veille » (Ct 5, 2). Mon âme ne peut être en paix et en sûreté, mon Dieu, que sous les ailes de Votre protection (Ps 90, 4). Qu’elle demeure donc éternellement en Vous et qu’elle soit embrasée de votre Feu. Que, s’élevant au-dessus d’elle-même, elle Vous contemple et chante Vos louanges dans la joie. Au milieu des troubles qui m’agitent, que Vos dons soient ma douce consolation, jusqu’à ce que je vienne à Vous, ô Vous la Paix véritable. Ainsi soit-il. » 

  • Prière :

Seigneur Jésus, nous Vous prions, par ce Mystère et par l’intercession de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie, d’embraser nos âmes et de les garder en paix !

Notre-Dame-de-l’Ascension, apprenez-nous à laisser reposer nos âmes en Dieu !

Cœur Immaculé de Marie, priez pour nous qui avons recours à vous !

1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima 

 

 

3. La Pentecôte

 

  • Lecture : Actes des Apôtres 2, 1-21
  • Méditation : Vénérable Fulton Sheen (1895-1979). Américain, il est ordonné prêtre en 1919, puis sacré évêque en 1951, et devient archevêque de Newport en 1969. Directeur national pour l’Amérique de l’œuvre de la Propagation de la Foi, il a dirigé deux revues religieuses et rédigé de nombreux écrits. Mais c’est surtout à la radio et à la télévision qu’il s’est illustré : orateur brillant, il a beaucoup exercé son apostolat au sein des médias, suscitant ainsi de nombreuses conversions au catholicisme.

 

Vénérable Fulton Sheen, Du haut de la Croix (1958),  « À l’adresse de la Croix » : « Cinquième parole adressée aux modernes » :

« Les cohortes de Satan mettent aujourd’hui plus de passion à répandre le mal que n’en mettent les enfants de Dieu à répandre la vérité. De même que Prométhée déroba le feu du ciel, ainsi les flammes de la Pentecôte ont été dérobées sur nos autels et s’élèvent maintenant dans les temples de l’anti-Dieu.

En un certain sens, nous sommes tous des modernes ; nous n’aimons pas l’Amour comme nous devrions. Dieu est un feu consumant et nous sommes des braises presque éteintes. Le Christ est venu apporter le feu sur la terre, et nous émettons un écran de fumée. »

  • Prière :

Esprit saint, nous Vous prions, par ce Mystère et par l’intercession de Votre Très Sainte Épouse la Vierge Marie, de raviver la flamme d’amour dans nos âmes !

Notre-Dame-de-la-Pentecôte, aidez-nous à combattre le mal en répandant la vérité !

Cœur Immaculé de Marie, priez pour nous qui avons recours à vous !

1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima 

 


4. L’Assomption

 

  • Deux Lectures :

« Constitution apostolique Munificentissimus Deus du 1er novembre 1950 sur la définition du Dogme de l’Assomption » – Pie XII :

40. C’est pourquoi l’auguste Mère de Dieu, unie de toute éternité à Jésus-Christ, d’une manière mystérieuse, par « un même et unique décret » de prédestination, immaculée dans sa conception, Vierge très pure dans sa divine Maternité, généreuse associée du Divin Rédempteur qui remporta un complet triomphe du péché et de ses suites, a enfin obtenu comme suprême couronnement de ses privilèges d’être gardée intacte de la corruption du sépulcre, en sorte que, comme son Fils, déjà auparavant, après sa victoire sur la mort, elle fut élevée dans son corps et dans son âme, à la gloire suprême du ciel où Reine, elle resplendirait à la droite de son fils, Roi immortel des siècles. (…)

45. C’est pourquoi, si quelqu’un — ce qu’à Dieu ne plaise — osait volontairement nier ou mettre en doute ce que Nous avons défini, qu’il sache qu’il a fait complètement défection dans la foi divine et catholique. »

- Voir aussi : Vatican II, Lumen Gentium, Chapitre VIII, 59 (« La Sainte Vierge après l’Ascension »)


  • Méditation : Saint Bonaventure de Bagnorea (entre 1217 et 1221-1274). Né en Italie, il entre chez les Franciscains en 1243, devient ministre général de son ordre en 1257 et la même année, obtient son doctorat. En 1271, il est sacré Cardinal-évêque. Mystique influencé par saint François d’Assise et saint Augustin, grand érudit et théologien de premier ordre, il a laissé de nombreux écrits spirituels traversés par une grande piété et beaucoup d’humilité. Il a en outre créé à Rome en 1267 la première Confrérie de pénitents (« Confrérie du Gonfalon) et a posé les bases de la prière de l’Angélus. Docteur de l’Église, surnommé le « Docteur séraphique ».

 

Prière mariale de Saint Bonaventure :

« Bienheureux celui qui aime votre Nom, ô Marie, car ce saint Nom est une Fontaine de Grâce qui rafraîchit l'âme altérée et qui lui fait porter des fruits de justice. Ô Mère de Dieu ! Que votre Nom est glorieux et admirable ! Celui qui Le porte dans son cœur sera affranchi des frayeurs de la mort. Il ne faut que le prononcer pour faire trembler tout l'enfer et chasser tous les démons. Quiconque veut posséder la paix et la joie du cœur, qu'il honore Votre saint Nom. Ainsi soit-il. »

  • Prière :

Seigneur Jésus, nous Vous prions, par ce Mystère et par l’intercession de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie, de nous donner toujours une grande vénération pour Votre Sainte Mère !

Notre-Dame-de-l’Assomption, affranchissez-nous de nos frayeurs, et protégez-nous des démons !

Cœur Immaculé de Marie, priez pour nous qui avons recours à vous !

1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima 

 

 

5. Le Couronnement de la Très Sainte Vierge Marie dans le Ciel

 

  • Lecture : Apocalypse de Saint Jean 12, 1
  • Méditation : Saint Pie X, de son vrai nom Giuseppe Melchiorre Sarto (1835-1914) : né dans une famille italienne de condition modeste, il est ordonné prêtre en 1858, puis devient évêque (1884), Patriarche de Venise et Cardinal (1893), et enfin Pape (1903-1914). Il souhaitait « Tout restaurer dans le Christ ». Il sut maintenir l’intégrité et l’intégralité de la doctrine tout en contribuant au renouvellement de la catéchèse et de la liturgie. Fils aimant de la Vierge Marie, il disait : « Donnez-moi une armée qui récite le chapelet et je ferai la conquête du monde ».

 

 Saint Pie X, Lettre Encyclique Ad Diem Illum Laetissimum (2 février 1904), extrait :

« Nous avons en horreur de dire de cette femme - c'est la réponse de Denys le Chartreux - que, devant écraser un jour la tête du serpent, elle ait jamais été écrasée par lui, et que, Mère de Dieu, elle ait jamais été fille du démon " (III Sent., d. II, q. 1). Non, l'intelligence chrétienne ne pouvait se faire à cette idée que la chair du Christ, sainte, sans tache et innocente, eût pris origine au sein de Marie, d'une chair ayant jamais, ne fût-ce que pour un rapide instant, contracté quelque souillure. Et pourquoi cela, si ce n'est qu'une opposition infinie sépare Dieu du péché ? »

  • Prière :

Seigneur Jésus, nous en Vous prions, par ce Mystère et par l’intercession de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie, de ne jamais tolérer que nous soyons esclaves du démon !

Notre-Dame-de-l’Apocalypse, priez pour la purification du monde et le pardon des pécheurs, et écrasez la tête du serpent !

Cœur Immaculé de Marie, priez pour nous qui avons recours à vous !

1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima 


À la fin de cette série de Mystères, nous pouvons réciter la courte prière de l’Ange gardien du Portugal transmise aux enfants de Fatima :

 

« Mon Dieu, je crois, j'adore, j'espère et je vous aime et je vous demande pardon pour ceux qui ne croient pas, qui n'adorent pas, qui n'espèrent pas et qui ne vous aiment pas. »

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

2 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

Malou
place Le Robert, il y a 3 mois
Rosaire complet En très grande union de prière Amen 🙏 🌹 🌹 🌹 🌹 Merci Mazette pour ces méditations de ce Rosaire 🙏
Mazette
place Montpellier, il y a 3 mois
Merci Malou d'avoir prié ce Rosaire complet! Quel plaisir pour l'âme, en effet, de lire d'aussi belles méditations et quelle bonne nourriture pour l'esprit! Que Dieu vous bénisse, ainsi que tous ceux que vous aimez! Amen!