15 octobre : Sainte Thèrèse d'Avila (†1582) - Hozana

15 octobre : Sainte Thèrèse d'Avila (†1582)

15 octobre : Sainte Thèrèse d'Avila (†1582)

Thérèse d'Avila, fille d’aventure et d’oraison

Romanesque, généreuse, elle rêve d’épopée et de martyre glorieux au bout du monde.  « Je veux voir Dieu », lance-t-elle ! Alors Dieu va ravir ce cœur entier et chevaleresque !

Mondaine carmélite, brillante pédagogue admirée de tous dans son couvent trop douillet, elle  découvre sa tiédeur  et renouvelle radicalement son ordre : « Dieu seul suffit », sera la devise des carmels réformés qu’elle fonde dans toute l’Espagne. Son tempérament mystique la pousse à vivre recluse en oraison, mais son amour de feu l’envoie sur les routes du pays pour y porter le Christ.  Avec Jean de la Croix, ils vont enflammer  l’Espagne et le monde. Elle sera le premier Docteur féminin de l’Eglise.


La Prière de Sainte Thérèse d'Avila « Que rien ne te trouble… Dieu seul suffit ! » : 

Que rien ne te trouble, que rien ne t'épouvante, tout passe, Dieu ne change pas, la patience obtient tout ; celui qui possède Dieu ne manque de rien : Dieu seul suffit. Elève ta pensée, monte au ciel, ne t'angoisse de rien, que rien ne te trouble. Suis Jésus Christ d'un grand cœur, et quoi qu'il arrive, que rien ne t'épouvante. Tu vois la gloire du monde ? C’est une vaine gloire ; il n'a rien de stable, tout passe. Aspire au céleste, qui dure toujours ; fidèle et riche en promesses, Dieu ne change pas. Aime-Le comme Il le mérite, Bonté immense ; mais il n'y a pas d'amour de qualité sans la patience. Que confiance et foi vive maintiennent l'âme, celui qui croit et espère obtient tout. Même s'il se voit assailli par l'enfer, il déjouera ses faveurs, celui qui possède Dieu. Même si lui viennent abandons, croix, malheurs, si Dieu est son trésor, il ne manque de rien. Allez-vous-en donc, biens du monde ; allez-vous-en, vains bonheurs : même si l'on vient à tout perdre, Dieu seul suffit. Amen. 


Sainte Thèrèse d'Avila, priez pour nous !

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Publié dans

Publications précédentes

18 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader