Souvenir de la Première Communion - Hozana

Souvenir de la Première Communion

Souvenir de la Première Communion


               Le grand jour de la première Communion de notre chère soeur eut lieu le 8 Septembre 1850. Bien des années plus tard, alors qu'elle était entrée au Couvent de la Visitation, elle confia cet heureux souvenir:


            "Alors, j'ai fait ma première communion...et quand j'ai communié, c'est le petit Jésus que j'ai vu et reçu...Oh! que j'étais heureuse!...Il m'a dit que chaque fois que je communierais, ce sera comme cela...


                    "Comment était le petit Jésus?' demanda son interlocutrice. Soeur Marie-Marthe CHAMBON répondit: "C'est le Ciel! On a le paradis dans le coeur!

                                                                                               Nous étions toujours ensemble...Je chantais le Tantum Ergo...tout ce que l'on chante à l'église."


                                              Ô mon Jésus, faites qu'avec Soeur Marthe-Marie Chambon, je chante vos louanges à chaque fois que je Vous adore, que je Vous contemple et que je reçois la Sainte Hostie sur mes lèvres afin que Vous sauviez les pauvres âmes. Amen!


                        

Tantum ergo, Sacramentum
Veneremur cernui :
Et antiquum documentum,
Novo cedat ritui :
Praestet fides suplementum,
Sensuum defectui.

Genitori, Genitoque,
Laus et jubilatio :
Salus, honor, virtus quoque,
Sit et benedictio :
Procedenti abutroque,
Comparsit laudatio.


Adorons donc, proternés
Un si grand Sacrement ;
Que l’ancien rite
cède la place à ce nouveau mystère :
que la foi supplée à la faiblesse de nos sens.

Qu’au Père et au Fils
soient honneur et louange, salut,
gloire, puissance et bénédiction :
même hommage à Celui qui
procède de l’un et de l’autre.


                                                   87371-souvenir-de-la-premiere-communion



                     


                                                                                 

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6