Facebook PixelLe mystère de l'Ascension et les anges - Hozana

Le mystère de l'Ascension et les anges

Le mystère de l’Ascension n’est pas seulement le fait d’une élévation du Christ dans son corps au milieu des anges, il est plus théologiquement l’exaltation de la nature humaine, que le Verbe de Dieu s’est unie, au-dessus de tous les ordres angéliques qui lui sont supérieurs. C’est là un renversement de situation qui constitue pour les anges un spectacle inattendu.

La révélation stupéfiante faite aux anges dans le mystère de l’Ascension n’est pas qu’ils doivent adorer le Verbe éternel : c’est là l’objet de leur liturgie. Mais c’est qu’ils doivent adorer le Verbe incarné. Ceci constitue un bouleversement dans le monde céleste, comme l’Incarnation était une révolution dans le monde terrestre.

Si le mystère de la Nativité est aussi celui de la révélation faite par les anges du Ciel à ceux de la terre, celui de l’Ascension est le mystère de la révélation faite par les anges de la terre aux anges du Ciel. « Il s’est élevé au-dessus des Chérubins, il est monté plus haut que les Séraphins, il a dépassé les Trônes, il ne s’est pas arrêté jusqu’à ce qu’il ait atteint le Trône seigneurial. » (St Jean Chrysostome)

« Portes, élevez vos frontons, qu’il entre le Roi de gloire ! Qui est ce Roi de gloire ? » (psaume 23)

« Quel est celui-ci qui vient de Bosra, qui vient d’Edom avec ses vêtements empourprés ? » (Isaïe 63,1)

Ainsi le mystère de l’Ascension jette les anges du Ciel dans la stupeur. Le vrai mystère de la Nativité est l’abaissement de la personne divine du Verbe « un peu au-dessous des anges » (Hébreux). Et le vrai mystère de l’Ascension est l’exaltation de la nature humaine au-dessus des mondes angéliques.

(Cardinal Daniélou)

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader