Facebook PixelJour 7 : Tout déposer en Dieu - Hozana

Jour 7 : Tout déposer en Dieu

Jour 7 : Tout déposer en Dieu

Découvrir le don de crainte

« Lorsque l'Esprit Saint établit sa demeure dans notre cœur, il nous transmet réconfort et paix, et nous conduit à nous sentir tels que nous sommes, c'est-à-dire petits, avec cette attitude — tant recommandée par Jésus dans l'Évangile — de celui qui place toutes ses préoccupations et ses attentes en Dieu et se sent entouré et soutenu par sa chaleur et sa protection, précisément comme un enfant avec son papa ! C'est ce que fait l'Esprit Saint dans nos cœurs: il nous fait sentir comme des enfants dans les bras de notre papa. Dans ce sens, alors, nous comprenons bien que la crainte de Dieu prend en nous la forme de la docilité, de la reconnaissance et de la louange, en emplissant notre cœur d'espérance. En effet, tant de fois, nous ne réussissons pas à saisir le dessein de Dieu, et nous nous apercevons que nous ne sommes pas capables de garantir pour nous-mêmes le bonheur et la vie éternelle. C'est précisément dans l'expérience de nos limites et de notre pauvreté, toutefois, que l'Esprit nous réconforte et nous fait percevoir que la seule chose importante est de nous laisser conduire par Jésus entre les bras de son Père.

Lorsque nous sommes envahis par la crainte de Dieu, alors nous sommes portés à suivre le Seigneur avec humilité, docilité et obéissance. Mais cela, non pas à travers une attitude résignée et passive, ou même de lamentation, mais avec l'émerveillement et la joie d'un fils qui se reconnaît servi et aimé par le Père. La crainte de Dieu, donc, ne fait pas de nous des chrétiens timides, soumis, mais engendre en nous courage et force ! C'est un don qui fait de nous des chrétiens convaincus, enthousiastes, qui ne sont pas soumis au Seigneur par peur, mais parce qu'ils sont émus et conquis par son amour ! Etre conquis par l'amour de Dieu ! Et cela est une belle chose. Se laisser conquérir par cet amour de papa, qui nous aime tant, qui nous aime de tout son cœur. » 

Pape François

Demander le don de crainte

Père, je te demande de venir déverser en moi ton fleuve d'Eau Vive et de m'accorder en particulier le don de crainte.  

Donne-moi la grâce de déposer toute ma vie entre tes bras, de vivre dans la mouvance de ton Esprit Saint et de devenir ton témoin courageux.

Accorde-moi de te suivre avec humilité, docilité et obéissance partout où tu voudras me mener avec l'émerveillement d'être ton enfant bien aimé.

Délivre-moi, Père, de tout ce qui m'éloigne de toi par l'action de ton Saint-Esprit. 

Je te le demande par Jésus, le Christ, notre Seigneur et m'unis maintenant à la prière de l'Eglise en priant avec force le Veni Creator...

Vivre et partager le don de crainte

Allez ! De toutes les nations faites des disciples : baptisez-les au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit, apprenez-leur à observer tout ce que je vous ai commandé. Et moi, je suis avec vous tous les jours jusqu'à la fin du monde. Matthieu 28, 19-20

Je viens de vivre sept jours de prière pour recevoir le Saint Esprit et chacun de ses dons. Ai-je aujourd'hui conscience que Dieu, qui me connaît intimement, me fait confiance, m'appelle par mon nom et m'envoie parmi toutes les nations pour faire des disciples, qui à leur tour feront des disciples ? 

Dieu appelle chaque baptisé à le suivre et à annoncer son salut autour de lui. Dieu équipe, par la grâce de son Esprit Saint, ceux qu'il envoie et leur donne les moyens d'agir en son nom. En route !

Découvrir l'enseignement complet du pape en vidéo sur KTO

La vidéo démarre directement à l'enseignement de quelques minutes, au cœur d'une audience.


 


Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Publié dans

Publications précédentes

Jour 6 : Vivre en enfant de Dieu

Publication #6Initialement publiée le 14 mai 2016

Jour 5 : Reconnaître Dieu dans sa création

Publication #5Initialement publiée le 13 mai 2016

Jour 4 : Croître et porter du fruit

Publication #4Initialement publiée le 11 mai 2016

31 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader