Troisième Jour - 15 juin 2019 - Hozana

Troisième Jour - 15 juin 2019

Troisième Jour - 15 juin 2019

Le troisième pas fait par la Divine Volonté en la Reine du Ciel. Le sourire de toute la création à la Conception de la céleste Reine.

1.   Prière à la Reine céleste

Reine Immaculée, ô céleste Maman, en ce mois qui t’est consacré, je me place sur tes genoux maternels, m’abandonnant entre tes bras comme ton enfant chéri et te demandant avec véhémence la plus grande de toutes les grâces : celle que tu m’admettes à vivre dans le Royaume de la Divine Volonté.

Sainte Maman, toi qui es la Reine de ce Royaume, permets que j’y vive en tant que ton enfant. Que ce Royaume soit rempli de tes enfants ! Je me confie à toi afin que tu y guides mes pas et que, soutenu par ta main maternelle, tout mon être vive constamment dans la Divine Volonté. Tu seras ma Maman. À toi, ma Maman, je confie ma volonté pour que tu l’échanges contre celle de Dieu et, qu’ainsi, je sois assuré de ne jamais quitter cette Divine Volonté. Je te prie de m’éclairer afin que je comprenne bien ce qu’est la Divine Volonté. Amen.

Je te salue Marie…

ð Petite pratique pour chaque jour du mois de mai

Chaque matin, chaque midi et chaque soir (trois fois par jour), se placer sur les genoux de notre céleste Maman et lui dire : «  Maman, je t’aime. Aime-moi, toi aussi, et donne à mon âme une petite portion de Divine Volonté. Bénis-moi pour que je fasse toutes mes actions sous ton regard maternel. »

2.   L’âme

Souveraine Maman, ravie par tes célestes leçons, ton enfant sent un grand besoin de venir chaque jour sur tes genoux pour t’écouter et pour que tu déposes dans son cœur tes enseignements maternels. Ton amour, tes douces paroles et tes étreintes me donnent courage et infusent en moi la confiance que tu me donneras la grâce de percevoir le mal qui se trouve dans ma volonté et m’amèneras à vivre totalement dans la Divine Volonté.

3.   Leçon de la Reine du Ciel

Ma fille, écoute-moi, c’est le Cœur de ta Mère qui te parle. En voyant que tu désires m’écouter, mon Cœur est dans la joie et espère que tu voudras bien prendre possession du Royaume de la Divine Volonté que je possède dans mon Cœur de Mère et que je peux donner à tous mes enfants. Sois attentive et écris mes paroles dans ton cœur pour qu’ainsi tu puisses les méditer et ajuster ta vie à mes enseignements.

Après que, au moment de ma Conception, la Sainte Trinité eut souri et célébré, elle fit son troisième pas dans ma petite humanité : même si j’étais toute petite, elle me donna le don de posséder la raison. D’autre part, toute joyeuse, la création me reconnut comme sa Reine ; elle reconnut en moi la vie de la Divine Volonté et se prosterna à mes pieds, même si je n’étais pas encore née.

Me chantant des hymnes, le soleil me sourit avec sa lumière. Le firmament me célébra avec ses étoiles en liesse qui formèrent une resplendissante couronne au-dessus de ma tête. La mer me fêta avec ses vagues montant et descendant doucement. En somme, la création tout entière s’unit au sourire et à la joie de la Très Sainte Trinité et accepta ma royauté sur elle. Elle se sentit honorée de trouver en moi sa Reine après qu’elle eut perdu la royauté d’Adam depuis tant de siècles à la suite de sa désobéissance à la Divine Volonté. Elle me proclama la Reine du Ciel et de la terre.

Ma chère enfant, tu dois savoir que lorsque la Divine Volonté règne dans une âme, elle ne cesse d’y accomplir de grandes choses. Elle lui communique ses divines qualités. Tout ce qui émane d’elle entoure cette âme et obéit à tous ses désirs. La Divine Volonté m’a tout donné. Le Ciel et la terre étaient sous mon pouvoir. Je me sentais dominatrice de tout, et même de mon Créateur.

Oh ! comme mon Cœur souffre de te voir si faible et pauvre, sans véritable autorité sur toi-même. Ce qui te domine, ce sont tes peurs, tes doutes, tes inquiétudes, en somme les misérables haillons de ta volonté humaine. Il en est ainsi parce que la vie intégrale de la Divine Volonté n’est pas en toi. Si elle était maîtresse de ton âme, elle ferait fuir tout le mal de ta volonté humaine, te rendrait heureuse et te remplirait de tous ses biens.

Si, avec une ferme intention, tu décidais de ne plus donner vie à ta volonté humaine, tu sentirais mourir tout le mal en toi et y vivre tous les biens. Par la suite, la Divine Volonté ferait son troisième pas en toi et toute la création te ferait la fête en t’accueillant comme une nouvelle venue dans le Royaume de la Divine Volonté.

Dis-moi, mon enfant, vas-tu m’écouter ? Vas-tu me donner ta parole que tu n’utiliseras jamais plus ta volonté humaine ? Sache que si tu fais ainsi, je ne te quitterai jamais, je me placerai comme gardienne de ton âme, je t’envelopperai dans ma lumière afin que personne n’ose venir te troubler, et je dirigerai ton âme de telle manière que tu arrives à écarter tout mal de ta volonté.

4.   L’âme

Ô céleste Maman, tes leçons me remplissent d’un baume céleste. Je te remercie pour ton immense indulgence envers ton enfant qui se sent tellement misérable. Très chère Maman, j’ai peur de moi-même ; cependant, si tu le veux, tu peux tout faire et, avec toi, je peux aussi tout faire. Je m’abandonne entre tes bras comme un petit bébé entre les bras de sa maman et, ainsi, je suis certaine de répondre à tes désirs maternels.

5.   Petite pratique

À trois reprises, aujourd’hui, tu m’honoreras en t’unissant avec les cieux, le soleil et la terre et en récitant à chaque fois trois Gloire au Père pour remercier Dieu de m’avoir constituée Reine de tout.

6.   Oraison jaculatoire

Puissante Reine, domine ma volonté de manière à ce qu’elle soit transformée en Volonté de Dieu.

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

1 commentaire

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

Florence
Florence place Plouray, il y a 27 jours
que ta trés Sainte divine Volonté soit faîte et non la mienne amen fiat
Ce site utilise des cookies. Plus d'informations sur les cookies