Le Verbe s'est fait CHAIR - Hozana

Le Verbe s'est fait CHAIR

Le Verbe s'est fait CHAIR

Méditation sur le mystère de l’Annonciation (3) 





C’est l’Esprit qui fait vivre, la chair ne sert de rien ; les paroles que je vous ai dites sont esprit, et elles sont vie. Mais certains d’entre vous ne croient pas » Jn 7,63-64 dans le discours sur le pain de Vie.


Comprenons que par la résurrection du Christ, notre monde a été renouvelé. Le Fils de Dieu est remonté là où il était auparavant revêtu de notre chair transfigurée par l’Esprit

Le Fils de Dieu est remonté revêtu de notre humanité. Le premier de notre race est arrivé jusqu’à Dieu. Quand le Fils de Dieu est entré dans la gloire du Père, Il portait sur ses épaules la création toute entière qu’il voulait renouveler et consacrer.


 
Même si en apparence la vie continue comme avant, nous devons croire qu’un autre monde qui est le vrai, s’est fait présent. L’Esprit est à l’œuvre à l’intérieur des tourbillons énormes qui agitent et secouent la masse humaine. Le Christ est à l’œuvre invisiblement pour consacrer ce monde ; il fait que l’humanité atteigne sa maturité en passant par d’innombrables crises et d’innombrables morts qui préparent une résurrection.


Les auditeurs de Jésus ne pouvaient pas comprendre le mystère du Fils de Dieu qui a voulu s’humilier et se dépouiller de sa gloire divine. Il s’est fait homme et il est mort comme un esclave afin qu’ensuite le Père le fasse remonter où il était auparavant. De même nous avons du mal à croire en l’œuvre divine qui se réalise au milieu de nous : cette humanité si irresponsable et que Dieu aime, cette Eglise si indigne avec laquelle pourtant Dieu réalise son plan ; cette histoire si désespérante qui cependant prépare le banquet du Royaume.


La chair ne sert de rien, Jésus a parlé de nous donner sa chair : il ne faut pas l’interpréter comme la continuation de la religion juive où l’on mangeait la chair des animaux sacrifiés. Dans la culture hébraïque, chair et sang indique ce monde « d’en bas » où les hommes s’agitent qui ne peut communiquer avec Dieu.


L’Eucharistie par contre contient le corps ou la chair du Christ ressuscité. C’est une réalité transformée par l’Esprit, transfigurée, et qui agit de façon spirituelle.



Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

Ce site utilise des cookies. Plus d'informations sur les cookies