Mois de Mai , Mois de Marie . L'annonciation - Hozana

Mois de Mai , Mois de Marie . L'annonciation

Mois de Mai , Mois de Marie . L'annonciation

Luc 1,27-38 

Le sixième mois, l’ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée, appelée Nazareth, à une jeune fille vierge, accordée en mariage à un homme de la maison de David, appelé Joseph ; et le nom de la jeune fille était Marie. L’ange entra chez elle et dit : « Je te salue, Comblée-de-grâce, le Seigneur est avec toi. » À cette parole, elle fut toute bouleversée, et elle se demandait ce que pouvait signifier cette salutation. L’ange lui dit alors : « Sois sans crainte, Marie, car tu as trouvé grâce auprès de Dieu. Voici que tu vas concevoir et enfanter un fils ; tu lui donneras le nom de Jésus. Il sera grand, il sera appelé Fils du Très-Haut ; le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David son père ;il régnera pour toujours sur la maison de Jacob, et son règne n’aura pas de fin. »Marie dit à l’ange : « Comment cela va-t-il se faire puisque je ne connais pas d’homme ? »L’ange lui répondit : « L’Esprit Saint viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te prendra sous son ombre ; c’est pourquoi celui qui va naître sera saint, il sera appelé Fils de Dieu. Or voici que, dans sa vieillesse, Élisabeth, ta parente, a conçu, elle aussi, un fils et en est à son sixième mois, alors qu’on l’appelait la femme stérile.Car rien n’est impossible à Dieu. » Marie dit alors : « Voici la servante du Seigneur ; que tout m’advienne selon ta parole. » Alors l’ange la quitta.


Méditation

l'ange Gabriel fait irruption dans le quotidien de Marie. La scène représentée par un flamand au 15ème siècle nous montre campe les personnage dans l'intimité de la maison. Marie est presque par terre , le livre des Ecritures sur les genoux, la main droite sur son coeur. L'ange Gabriel est souriant et bienveillant, il reste de l'autre côté de la table. 

Il est entré dans l'intimité mais se tient à distance. Il est porteur de l'inespéré , au-delà de ce que Marie aurait pu espérer, désirer !


  1. L'ange Gabriel est envoyé par Dieu pour annoncer à Marie qu'Il l'a choisie pour engendrer le Messie.

L'ange est un messager du Très Haut et il descend très bas. Effectivement, du temps de Jésus, la région de Galilée n’est pas une région comme les autres. Elle est au contraire méprisée par les juifs de la Judée, pour plusieurs raisons, et notamment pour le mélange qui y existe, le mélange des peuples, des ethnies, les brassages. Même l’accent des gens qui y vivaient était différent, et c’est d’ailleurs pour cette raison que les habitants de Jérusalem ont reconnu Jésus lors de sa venue avec ses disciples à la ville sainte. L’évangile de Jean souligne bien ce que les juifs pensaient de cette région et de ceux qui l’habitent : « De Nazareth, lui répondit Nathanaël, peut-il sortir quelques chose de bon ? » (Jn 1, 46). Dieu envoie son missionnaire l’ange et il intervient dans un lieu méprisé. Dieu ne vient pas vers les grands de ce monde, mais il intervient auprès des méprisés, de ceux qui sont au plus bas de la société. Cette intervention n’est pas un hasard, et c’est à partir de ce qui est méprisé que Dieu va effectuer son action dans l’histoire.Dieu connaît chacun de nous par notre nom, personnellement. comme il connaît Marie. Dieu est si grand qu'il a le temps pour chacun d'entre nous.

Exercice spirituel

On peut méditer plusieurs fois ce mystère: Dieu, le Seigneur, m'a appelé, m'appelle, me connaît, attend ma réponse comme il attendait la réponse de Marie et comme il attendait la réponse des apôtres".

Imiter Dieu qui vient à moi, qui est si grand qu'il se fait mon ami, qui souffre pour moi et qui est mort pour moi. Voilà l'humilité que nous devons avoir, l'humilité de Dieu. Cela signifie que nous devons toujours nous regarder à la lumière de Dieu, de façon à ce que nous puissions en même temps connaître la grandeur d'être une personne aimée de Dieu, mais aussi notre petitesse, notre pauvreté et ainsi nous comporter non comme des maîtres mais comme des serviteurs". En persévérant dans la prière personnelle et silencieuse comme nous avons appris à le faire en avril, nous nous connaîtrons aussi de mieux en mieux nous-mêmes à la lumière de Dieu  .

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

Ce site utilise des cookies. Plus d'informations sur les cookies