Jeudi saint - Le lavement des pieds

Jeudi saint - Le lavement des pieds

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean (Jn 13, 1-15)

Avant la fête de la Pâque,
sachant que l’heure était venue pour lui
de passer de ce monde à son Père,
Jésus, ayant aimé les siens qui étaient dans le monde,
les aima jusqu’au bout.

Au cours du repas,
alors que le diable
a déjà mis dans le cœur de Judas, fils de Simon l’Iscariote,
l’intention de le livrer,
Jésus, sachant que le Père a tout remis entre ses mains,
qu’il est sorti de Dieu et qu’il s’en va vers Dieu,
se lève de table, dépose son vêtement,
et prend un linge qu’il se noue à la ceinture ;
puis il verse de l’eau dans un bassin.
Alors il se mit à laver les pieds des disciples
et à les essuyer avec le linge qu’il avait à la ceinture.
Il arrive donc à Simon-Pierre,
qui lui dit :
« C’est toi, Seigneur, qui me laves les pieds ? »
Jésus lui répondit :
« Ce que je veux faire, tu ne le sais pas maintenant ;
plus tard tu comprendras. »
Pierre lui dit :
« Tu ne me laveras pas les pieds ; non, jamais ! »
Jésus lui répondit :
« Si je ne te lave pas,
tu n’auras pas de part avec moi. »
Simon-Pierre
lui dit :
« Alors, Seigneur, pas seulement les pieds,
mais aussi les mains et la tête ! »
Jésus lui dit :
« Quand on vient de prendre un bain,
on n’a pas besoin de se laver, sinon les pieds :
on est pur tout entier.
Vous-mêmes,
vous êtes purs,
mais non pas tous. »
Il savait bien qui allait le livrer ;
et c’est pourquoi il disait :
« Vous n’êtes pas tous purs. »

Quand il leur eut lavé les pieds,
il reprit son vêtement, se remit à table
et leur dit :
« Comprenez-vous
ce que je viens de faire pour vous ?
Vous m’appelez “Maître” et “Seigneur”,
et vous avez raison, car vraiment je le suis.
Si donc moi, le Seigneur et le Maître,
je vous ai lavé les pieds,
vous aussi, vous devez vous laver les pieds les uns aux autres.
C’est un exemple que je vous ai donné
afin que vous fassiez, vous aussi,
comme j’ai fait pour vous. »

méditation

Encore au cours d'un repas, nous sommes toujours dans la plus grande intimité de l'entourage proche de Jésus. Lundi, Marie Madeleine lui baigne les pieds d'un parfum très pur et les essuie avec ses cheveux. Geste d'une incroyable sensualité, totalement incarné , expression d'un amour sans partage qui sera reçu par Jésus comme une prophétie de sa mort et de son ensevelissement ; expression d'un amour encore marqué par le péché , accompli à genoux, à ses pieds. Aujourd' hui, le très pur, le tout pur, Celui qui s'est laissé assimilé au péché pour nous "se met à genoux devant Ses amis et leur lave les pieds.Il se dévêt, il s'agenouille devant chacun d'eux., il prie, Il les prie. Il lave leurs pieds à tous ! même à celui qui va Le livrer... Il accomplit l'Ancienne Alliance,

Il prend dans Ses mains leurs pieds pour "qu'ils ne heurtent les pierres, pour qu'Ils marchent sur la vipère et le scorpion". Leurs pieds qui ont marché dans ses pas. Il fait cela pour eux comme elle a fait pour lui. Il approche leur chair. Il touche à l'intouchable. Il aborde au plus sacré. Corps-à-corps. Il se partage à eux. pour qu'ils n'aient pas peur. Pour qu'ils aient part avec lui, la bonne part. Pour qu'ils épousent jusqu'au bout sa cause et son destin. La cause et le destin des homme. Il leur demande de s'en souvenir et de faire entre eux comme il vient de faire pour eux. C'est un testament. Cette oeuvre lui donne la force d'aller au devant."( J.P.B. Olivier , "Sainte Marie-Madeleine, Vierge et prostituée, roman" , cerf 2017

Acte concret

Ai-je des pieds à laver? pardon... ai-je quelqu'un à servir , concrètement? aujourd'hui, je me fais serviteur, sans me poser de question : est-ce opportun d'aider ce vieux monsieur à traverser? est-ce opportun de servir mon conjoint particulièrement ce soir? est-ce opportun de rendre visite à tel ou tel malade? aujourd'hui, je ne me pose pas de question :

je saisis toute occasion de me mettre au service, si petit soit-il  !... en mettant mes pas dans ceux de Jésus et ce jour est un jour de fête .

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

14 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader

Vivons pleinement la semaine sainte !