Vendredi saint - Marie-Madeleine au pied de la croix

Vendredi saint - Marie-Madeleine au pied de la croix

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean (Jn 19, 25-27)

Or, près de la croix de Jésus se tenaient sa mère et la sœur de sa mère, Marie, femme de Cléophas, et Marie Madeleine.
Jésus, voyant sa mère, et près d'elle le disciple qu'il aimait, dit à sa mère : « Femme, voici ton fils. »
Puis il dit au disciple : « Voici ta mère. » Et à partir de cette heure-là, le disciple la prit chez lui.

Méditation

Marie-Madeleine , Marie et Jean sont au pied de la croix. les autres sont tous à distance. Marie-Madeleine est fidèle, cherchante, elle   se sépare des autres pour être tout près de Jésus : Luc 23,49 " Tous ses amis se tenaient à distance ainsi que les femmes qui l'avaient suivi depuis la Galilée et qui voyaient cela". l'Evangile joint les deux femmes en ce jour mémorable , en cette grande action et en cette proximité de la Croix . Notre Dame, la Vierge mère de Jésus et la femme à laquelle Jésus avait enlevé 7 démons .... 7 c'est le chiffre qui exprime une totalité , une perfection : 7 démons, elle devait vraiment être infestée ....

Oui, Marie-Madeleine, cette femme à la mauvaise réputation est là tout au long de la semaine sainte, c'est elle qui l'a inaugurée en versant le parfum ... , elle est debout au pied de la Croix avec les purs des purs, Marie et Jean, le disciple bien aimé. Ceux qui L'aiment tentent de le soutenir, malgré leurs larmes, leur incompréhension, leur indicible douleur . Tous les autres intimes qui ont partagé son pain l'abandonnent ... Sans compter celui qui l'a trahi.


Jésus souffre, agonise, son corps est tordu par le supllice, son coeur est broyé , il est totalement à la merci de ses bourreaux. Il prend dans Son corps toutes les souffrances, Il récapitule en Lui tout le malheur, Il attire à Lui tous les hommes. Son côté transpercé par la lance s'ouvre , il en sort du sang et de l'eau ! Le côté d'Adam ouvert d'où naît Eve, le côté du Christ ouvert d'où naît l'Eglise. Le coeur brûlant d'amour de Marie, Marie-Madeleine et Jean , est totalement ouvert à ce qui va advenir à présent, labouré pour recevoir la semence de Résurrection,

"Effata, ouvre-toi ! " semblent me murmurer ses fidèles parmi les fidèles. " Ouvre-toi à ce drame , laisse-toi labourer par la souffrance prise sur Lui par le Crucifié car elle est germe de Vie éternelle. Mais d'abord éprouve dans ton propre coeur, dans ton propre corps le vide de l'absence , le silence de Dieu, veille au tombeau avec nous. "

Acte concret 

Marie-Madeleine était si attachée à Jésus qu'elle ne reconnaîtra pas tout de suite le Christ.

Elle est venue embaumer son corps si aimé, sa personne si chérie . Quels seront mes aromates ?

( une confession, une veille un peu plus longue devant le tabernacle vide, une visite au voisin malade...) . L'essentiel aujourd'hui est d'éprouver les sentiments de Marie qui de son corps fait un trône à Son Fils dépendu de la croix, l'heure de la gloire de notre Seigneur .

 

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

9 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader

Vivons pleinement la semaine sainte !