Facebook PixelVendredi 22 mars : Heureux les affligés car ils seront consolés - Hozana
Augustin

Augustin dans Encordés avec Pierre et Charles pour l'avent

Publication #49Initialement publiée le 22 mars 2019

Vendredi 22 mars : Heureux les affligés car ils seront consolés

Du premier épître de Saint Paul aux Corinthiens [1, Co 10, 13]

« Aucune tentation ne vous est survenue, qui passât la mesure humaine. Dieu est fidèle ; il ne permettra pas que vous soyez tentés au-delà de vos forces ; mais avec la tentation, il vous donnera le moyen d’en sortir et la force de la supporter. »

Commentaire 

Le Pape François peut nous éclairer par ses paroles dans son exhortation apostolique « Gaudete et exsultate » :

« 76. La personne qui voit les choses comme elles sont réellement se laisse transpercer par la douleur et pleure dans son cœur, elle est capable de toucher les profondeurs de la vie et d’être authentiquement heureuse.  Cette personne est consolée, mais par le réconfort de Jésus et non par celui du monde. Elle peut ainsi avoir le courage de partager la souffrance des autres et elle cesse de fuir les situations douloureuses. De cette manière, elle trouve que la vie a un sens, en aidant l’autre dans sa souffrance, en comprenant les angoisses des autres, en soulageant les autres. Cette personne sent que l’autre est la chair de sa chair, elle ne craint pas de s’en approcher jusqu’à toucher sa blessure, elle compatit jusqu’à se rendre compte que les distances ont été supprimées. Il devient ainsi possible d’accueillir cette exhortation de saint Paul : « Pleurez avec qui pleure » (Rm 12, 15). […]

92. La croix, en particulier les peines et les souffrances que nous supportons pour suivre le commandement de l’amour et le chemin de la justice, est une source de maturation et de sanctification. Rappelons-nous que, lorsque le Nouveau Testament parle des souffrances qu’il faut supporter pour l’Évangile, il se réfère précisément aux persécutions (cf. Ac 5, 41 ; Ph 1, 29 ; Col 1, 24 ; 2 Tm1, 12 ; 1 P 2, 20 ; 4, 14-16 ; Ap 2, 10). »

Intention de prière 

Seigneur, en ce vendredi de Carême, je te confie en particulier toutes les personnes qui ont perdu l’Espérance. Viens rejoindre chacun de nous dans nos blessures. Viens nous aider à porter notre croix, qui nous mène sur le chemin de sanctification.

Démarche concrète 

Je prends un temps de prière où je peux réciter la prière d'abandon de Charles de Foucault : 

Mon Père,

Je m'abandonne à toi,

fais de moi ce qu'il te plaira.


Quoi que tu fasses de moi,

je te remercie.


Je suis prêt à tout, j'accepte tout.

Pourvu que ta volonté

se fasse en moi, en toutes tes créatures,

je ne désire rien d'autre, mon Dieu.


Je remets mon âme entre tes mains.

Je te la donne, mon Dieu,

avec tout l'amour de mon cœur,

parce que je t'aime,

et que ce m'est un besoin d'amour

de me donner,

de me remettre entre tes mains, sans mesure,

avec une infinie confiance,

car tu es mon Père.

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Publié dans

Publications précédentes

Jeudi 21 mars : la sanctification par le mariage

Publication #48Initialement publiée le 21 mars 2019

Mercredi 20 mars : Vous êtes un temple de Dieu

Publication #47Initialement publiée le 20 mars 2019

Mardi 19 mars : Nous avons reçu l’Esprit qui vient de Dieu

Publication #46Initialement publiée le 19 mars 2019

2 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader