« Dans la Paix, moi aussi, je me couche et je dors, car tu me donnes d’habiter, Seigneur, seul, dans la confiance » (Ps 4,9) - Hozana

« Dans la Paix, moi aussi, je me couche et je dors, car tu me donnes d’habiter, Seigneur, seul, dans la confiance » (Ps 4,9)

« Dans la Paix, moi aussi, je me couche et je dors, car tu me donnes d’habiter, Seigneur, seul, dans la confiance » (Ps 4,9)

Saint Jean Eudes, invitant à contempler tous « les états et mystères » de la vie de Jésus, aborde en ces termes les derniers jours de la semaine Sainte :

« Depuis le vendredi saint jusqu’au Dimanche de la résurrection, nous adorerons Jésus dans ses langueurs, dans son agonie, dans sa croix, dans sa mort, dans la descente de son âme aux Limbes, et dans la sépulture de son corps. »

Une manière pour nous d’entrer dans cette démarche peut consister à prolonger la lecture de la Passion selon Saint Luc, qui nous est proposée pour cette année liturgique. Cet évangéliste met en valeur la miséricorde du Christ, priant pour ses bourreaux, promettant la vie dans l’éternité auprès de lui au « bon larron ». Luc insiste sur l’attitude de confiance du crucifié, qui emprunte les mots du Psaume 31 « Père, entre tes mains je remets mon esprit ». Nous pouvons penser à la répercussion de cet événement sur tous les acteurs mentionnés dans ces chapitres de l’évangile.

Notre prière personnelle peut aussi actualiser les versets bibliques choisis pour la liturgie des Heures, particulièrement le Psaume 4. Ouvrons notre intercession à toutes les personnes qui traversent de rudes épreuves, notamment l’approche de la mort dans la solitude et l’incompréhension.

C’est l’humanité entière qui est concernée par le dessein de salut que nous célébrons dans le mystère pascal.

 

P. Michel

 

 

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6