Jour 8 - Saint Joseph, patron de l'Eglise

Méditation

Lecture - Matthieu 2, 19-23

Jean-Paul II - Redemptoris custos, 31

L'Église transforme ces exigences en prière. Rappelant que Dieu, à l'aube des temps nouveaux, a confié à saint Joseph la garde des mystères du salut, elle lui demande de lui accorder de collaborer fidèlement à l'oeuvre du salut, de lui donner un coeur sans partage, à l'exemple de saint Joseph qui s'est consacré tout entier à servir le Verbe incarné, de nous faire vivre dans la justice et la sainteté, soutenus par l'exemple et la prière de saint Joseph. Déjà, il y a cent ans, le pape Léon XIII exhortait le monde catholique à prier pour obtenir la protection de saint Joseph, patron de toute 1'Eglise. L'encyclique Quamquam pluries se référait à 1' "amour paternel" dont saint Joseph "entourait l'enfant Jésus", et à ce "très sage gardien de la divine Famille", elle recommandait "l'héritage que Jésus a acquis de son sang". Depuis lors, l'Église, comme je l'ai rappelé au début, implore la protection de Joseph "par l'affection qui 1'a uni à la Vierge immaculée, Mère de Dieu" et elle lui confie tous ses soucis, en raison notamment des menaces qui pèsent sur la famille humaine. Aujourd'hui encore, nous avons de nombreux motifs pour prier de la même manière : "Préserve-nous, ő Père très aimant, de toute souillure d'erreur et de corruption... ; sois-nous propice et assiste-nous du haut du ciel, dans le combat que nous livrons à la puissance des ténèbres... ; et de même que tu as arraché autrefois l'Enfant Jésus au péril de la mort, défends aujourd'hui la sainte Église de Dieu des embûches de l'ennemi et de toute adversité". Aujourd'hui encore, nous avons des motifs permanents de recommander chaque personne à saint Joseph.

Prière de consécration

"Par la voix du Pape, saint Joseph, l'Eglise de la terre reconnaît en toi son patron. Comme tu as protégé la Sainte Famille, tu continues à protéger l'Eglise dans sa marche vers le ciel, car elle est la famille de Dieu que le Père te confie. Je te consacre et ma vocation de fils de l'Eglise : apprends-moi à la reconnaître et à l'aimer comme ma mère. Garde-la dans les tempêtes, celle de la crise de la foi en particulier ; défends-la des embûches de l'ennemi et de toute adversité. Aide-la à faire face aux attaques du relativisme et du sécularisme, ainsi que d'un certain hédonisme mercantile qui conduit à une apostasie tranquille. Rappelle-nous aussi que le pire des préjudices vient d'abord des chrétiens attiédis et que nous manquons à notre première mission lorsque les pauvres sont oubliés.

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

115 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader

Neuvaine à Saint Joseph, depuis Cotignac