31/05 - Quinzième Heure : de 07h à 08h - Hozana

31/05 - Quinzième Heure : de 07h à 08h

31/05 - Quinzième Heure : de 07h à 08h

1)   Quinzième Heure : de 07h à 08h

  • Prions

Ô mon Seigneur Jésus-Christ, prosterné devant toi, je supplie ton Cœur infiniment amoureux de bien vouloir m’admettre à la méditation des Heures douloureuses de ta Passion durant lesquelles, par Amour pour nous, tu voulus souffrir dans ton Corps adorable et dans ton Âme infiniment sainte, jusqu’à mourir sur la Croix. Daigne me donner ton aide, ta grâce, ton amour, ainsi qu’une profonde compassion à ton endroit et une profonde compréhension de tes Souffrances, pendant que je méditerai sur la quinzième Heure. 

Et pour les Heures sur lesquelles je ne pourrai pas méditer, c’est-à-dire celles pendant lesquelles je serai contraint(e) soit de m’appliquer à mes devoirs journaliers, soit de m’adonner au sommeil, je veux t’offrir la volonté que j’ai de méditer aussi sur elles.  Accepte, ô Seigneur miséricordieux, mon intention d’amour, et fais en sorte que ces heures me profitent et profitent à beaucoup d’autres comme si je les faisais effectivement et saintement.  Entre temps, je te rends grâce, ô Jésus, toi qui m’appelles à m’unir à toi dans la prière, et je me plonge dans tes pensées, tes paroles, ta Volonté et ton amour, en implorant l’aide de ta très sainte Mère et de mon ange gardien. Amen, Fiat.

 

Mon Dieu, je crois, j’adore, j’espère et je Vous aime. Je Vous demande pardon pour tous ceux qui ne croient pas, qui n’adorent pas, qui n’espèrent pas et qui ne Vous aiment pas. 

 

Très Sainte Trinité, Père, Fils et Saint Esprit, je Vous adore profondément et Vous offre le très précieux Corps, Sang, Âme et Divinité de Jésus-Christ, présent dans tous les tabernacles de la terre, en réparation des outrages, sacrilèges et indifférences par lesquels Lui-même est offensé. Et par les mérites infinis de son très Saint Cœur, et du Cœur Immaculé de Marie, je Vous demande la conversion des pauvres pécheurs.

 

Abba Éternel, je T’offre le très Précieux Sang de ton Divin Fils en union avec toutes les messes célébrées aujourd’hui dans le monde entier pour les âmes du Purgatoire, les pêcheurs en tout lieu, les pêcheurs de l’Église Universelle, ceux de ma propre famille et de mes proches. Amen.

 

  • Jésus devant Pilate, puis devant Hérode

Mon Bien enchaîné, tes ennemis unis aux prêtres te présentent à Pilate et, affectant la sainteté et la rectitude, restent à l'extérieur, dans l'atrium, pour ne pas être souillés, vu qu'ils doivent demain fêter la Pâque. Et toi, mon Amour, à travers leur malice, tu répares toutes les hypocrisies des gens d'Église. Et je veux réparer avec toi.

Mais tandis que tu te préoccupes de leur bien, eux, au contraire, commencent à t'accuser auprès du tribun, vomissant contre toi tout le venin qu'ils portent dans leur cœur. Mais, n'étant pas satisfait des accusations qu'ils portent contre toi et pour pouvoir mieux étayer son jugement, Pilate t'appelle à l'écart, et examine ta situation en privé. Il te demande: « Es-tu le roi des Juifs? » Et toi, mon vrai Roi Jésus, tu réponds: « Mon Règne n'est pas de ce monde; si mon Règne était de ce monde, mes ministres feraient tous leurs efforts pour que je ne sois pas remis au pouvoir des Juifs. »

Pilate, surpris et touché par la suavité et la dignité de tes Paroles, te dit: « Comment, tu es roi? » Et tu reprends: « Je le suis, et je suis venu dans le monde pour enseigner la Vérité. » Pilate te demande ce que c'est, la Vérité, mais il n'attend pas la réponse. Convaincu de ton innocence, il sort sur la terrasse et dit: « Moi, je ne trouve aucune faute en cet homme. » Les Juifs, enragés, t'accusent de beaucoup d'autres choses, et toi, tu te tais et ne te défends pas. Ainsi, tu répares les faiblesses des juges quand ils font face aux personnes violentes, et tu pries pour les innocents opprimés et abandonnés. Voyant la fureur de tes ennemis et pour se tirer une épine du pied, Pilate t'envoie chez Hérode.

Mon Roi divin, je veux participer à tes Prières et tes Réparations, et t'accompagner jusque chez Hérode. Je vois que, furieux, tes ennemis voudraient te dévorer. Ils te conduisent chez Hérode parmi les insultes et les moqueries. Hérode, content de te voir, te pose beaucoup de questions. Toi, tu ne réponds rien; tu ne le regardes même pas. Irrité parce que ses curiosités ne sont pas satisfaites, et en se sentant humilié par ton silence, il proclame devant tous que tu es un fou, et il ordonne que tu sois traité comme un fou. Ainsi il te fait revêtir d'un vêtement blanc et te met entre les mains des soldats, afin qu'ils te bafouent le plus possible. Mon innocent Jésus, personne ne trouve de faute en toi; seuls les Juifs en trouvent, parce que leur religiosité affectée empêche la Lumière de la Vérité de resplendir dans leur intelligence.

Mon Jésus, Sagesse infinie, quelles Souffrances t'amène le fait d'avoir été déclaré fou par Hérode! Les soldats t'abusent: ils te jettent par terre, te foulent aux pieds, te souillent de crachats, te bafouent, te battent à coups de bâton. Les peines, les humiliations et les opprobres que tu reçois sont tels et si nombreux que les anges pleurent et se couvrent le visage de leurs ailes pour ne pas te voir si brutalisé.

Moi aussi, ô mon doux Jésus, je veux t'appeler fou, mais fou d'Amour. Elle est si grande ta folie d'Amour, qu'au lieu de te froisser de tout ce qu'on te fait, tu pries et répares pour les rois qui établissent leur règne en ruinant des peuples, pour les nombreux massacres qu'ils font, pour le sang qu'ils font couler par caprice, pour leurs péchés de curiosité, pour les fautes commises dans les cours et dans les armées.

Mon Jésus, quel spectacle émouvant que de te voir prier et réparer avec mansuétude et fidélité au milieu de tant d'outrages! Tes Prières se répercutent dans mon cœur. Et maintenant, laisse-moi, ô Jésus, me tenir près de toi, prendre part à tes Peines et te consoler par mon amour. Et pour éloigner de toi tes ennemis et te réconforter, laisse-moi te prendre entre mes bras.

Ô mon Jésus, je baise ton Front infiniment saint; par toutes les Peines que tu subis, purifie mes pensées. Je baise tes Yeux étincelant de Lumière; que cette Lumière m'entoure et pénètre mes pensées, mes regards, mes paroles et mon cœur. Je baise tes Oreilles infiniment saintes; sanctifie mes oreilles.

Je baise ton doux et saint Visage; fais-moi m'éprendre de ta Beauté, moi et toutes les créatures, pour te dédommager de toutes les insultes et les moqueries que tu reçois au palais d'Hérode. Je baise ta sainte Bouche; donne-moi la Grâce de ne jamais dire des paroles qui pourraient offenser ta divine Personne; et je veux réparer toutes les offenses que te font les autres.

J'étends tes Bras divins et je te serre fort sur mon cœur, te priant de bien vouloir imprimer ton image dans mon intelligence, mon cœur, mes œuvres, dans tout. Je baise ta Main droite; distribue tes Grâces efficaces pour la conversion des pécheurs, et donne à tous les fruits salutaires de tes Actes infiniment saints. Je baise ta Main gauche; imprime en moi tes Vertus et surtout ta Charité.

Je baise ton Pied gauche; donne-moi la connaissance de moi-même. Je baise ton Pied droit; donne-moi la Grâce d'obéir avec promptitude. Enfin, je baise ton Coeur infiniment pur; consume-moi dans les Flammes ardentes de ton Amour!

Mon doux Amour, je vois que ces sinistres individus ne te donnent aucun répit et qu'Hérode te renvoie à Pilate. Si ta première venue chez Pilate fut douloureuse, ta seconde l'est plus encore, parce que je vois que les Juifs sont plus enragés qu'avant, et que c'est à tout prix qu'ils ont résolu de te faire mourir. Par conséquent, avant que tu ne sortes du palais d'Hérode, je veux te serrer sur mon cœur pour te témoigner mon amour. Et toi, fortifie-moi par ton Baiser mystique et par ta Bénédiction; et je te suivrai jusque devant Pilate.

  • Jésus devant Pilate, puis devant Hérode – Réflexions et pratiques

Jésus, présenté à Pilate au milieu de tant d'insultes et de mépris, reste toujours doux. Il ne dédaigne personne et chez tous il cherche à faire resplendir la Lumière de la Vérité. Et nous, cherchons-nous à vaincre notre mauvaise humeur si quelqu'un ne nous témoigne pas d'amitié? Quand nous avons affaire aux créatures, cherchons-nous toujours à faire connaître Jésus et à faire resplendir pour elles la Lumière de sa Vérité? Ô Jésus, ma douce Vie, mets sur mes lèvres tes Paroles et fais que je parle toujours avec ta Langue.

Devant Hérode, Jésus se tait quand on l'habille comme un fou; et il souffre des Peines inouïes. Et nous, quand nous sommes calomniés, bafoués, insultés, raillés, pensons-nous que le Seigneur veut nous faire ressembler à lui? Dans nos peines, ou lorsque les autres nous méprisent, ou en tout ce que notre pauvre cœur peut ressentir, pensons-nous que c'est Jésus qui, par sa Touche divine, nous donne ces souffrances et nous transforme en lui-même? Et quand la souffrance recommence pour nous, pensons-nous que Jésus, nous visitant de nouveau, nous donne une autre étreinte pour pouvoir nous faire ressembler tout à fait à lui?

À l'exemple de Jésus, avons-nous la maîtrise de nous-mêmes? Au lieu de répliquer lors des contrariétés, savons-nous nous taire? Nous laissons-nous vaincre par la curiosité?

Mon Amour et mon Tout, sois le seul à prendre la maîtrise de mon cœur, et tiens-le entre tes Mains, afin que dans mes rencontres, je puisse reproduire en moi ta grande Patience.

  • Remerciements et offrandes

Mon aimable Jésus, tu m’as appelé durant cette Heure de la Passion à te tenir compagnie, et je suis venu.  Il m’a semblé te voir prier, réparer et souffrir et, avec les Paroles les plus tendres, plaider pour le salut des âmes.  J’ai cherché à te suivre en tout.  Avant de te laisser, je veux te dire un « MERCI » et un « SOIS BÉNI ».  Oui, ô Jésus, merci mille fois.  Je te loue et te bénis pour tout ce que tu as fait et souffert pour moi et pour tous.  Je te dis merci et je te bénis pour chaque goutte de ton Sang et chacune de tes Larmes versées, pour chacune de tes Respirations, chaque Battement de ton Cœur, chacun de tes Pas, de tes Paroles et de tes Regards, et pour chaque offense que tu as supportée pour nous.  De grâce, fais en sorte, ô mon Jésus, que tout mon être t’envoie un flot continue de remerciements et de bénédictions, de sorte que cela attire sur moi et sur toutes les créatures les flots de tes Grâces et de tes Bénédictions.

Ô Jésus, serre-moi sur ton Cœur avec tes Mains infiniment saintes :  marque toutes les parcelles de mon être de ton « je te bénis », de sorte que rien ne sorte de moi sauf un hymne d’amour ininterrompu pour toi!  Je m’abandonne à toi et je veux te suivre en tout.  Je laisse mes pensées en toi pour qu’elles te défendent de tes ennemis; mes respirations pour qu’elles te servent de cortège et te tiennent compagnie; les battements de mon cœur pour te dire sans cesse « je t’aime » et pour te dédommager de l’amour que ne te donnent pas les autres créatures; les gouttes de mon sang en offrande de réparation et pour te restituer les hommes et l’estime dont te privent tes ennemis; finalement tout mon être pour te garder.

MON DOUX AMOUR, bien que je doive vaquer à mes affaires, je reste dans ton Cœur et je crains d’en sortir.  Tu me garderas en toi, n’est-ce pas?  Nos battements de cœur s’entendront l’un l’autre et se confondront, de sorte qu’ils me donneront vie, amour, et union étroite et inséparable avec toi.  Mon Jésus, si tu vois que je suis sur le point de te fuir, que tes Battements de Cœur s’accélèrent dans mon cœur, que tes Mains me pressent plus fortement sur ton Cœur, que tes Yeux me regardent et me jettent des flèches de feu, afin que, te ressentant, je me laisse tout de suite gagner à rester avec toi.

Je t’en prie, ô mon Jésus, donne-moi le Baiser de l’Amour divin et bénis-moi.  Et moi, je baise ton Cœur infiniment doux et je reste en toi.

Que la bénédiction de Dieu, le Tout-Puissant, Père et Fils et Esprit-Saint, descende sur moi et y demeure à jamais. AMEN.

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6