"Qu'as-tu que tu n'aies reçu ?"

"Qu'as-tu que tu n'aies reçu ?"

Image : James Huguet (1415-1492), S. Augustin lavant les pieds du Christ pèlerin, Musée d'art de Catalunya, Barcelone.

De l'évangile selon saint Matthieu

"Amen, je vous le dis :
chaque fois que vous ne l’avez pas fait
à l’un de ces plus petits,
c’est à moi que vous ne l’avez pas fait."

Méditation de saint Augustin (sur le Psaume 95) 

Tu veux rencontrer un juge miséricordieux ? Alors, avant qu’il ne vienne, sois miséricordieux ! Pardonne si l’on t’a offensé. Tu possèdes des biens ? Avant qu’il ne vienne, donne largement ! Avec quoi donneras-tu si ce n’est avec ce qui vient de Lui ? En effet, si tu donnais ce qui t’est propre, tu serais généreux, mais comme tu donnes ce qui vient de Lui, tu ne fais que restituer. "Que possèdes-tu que tu n’aies reçu ?". Les voilà les sacrifices qui sont agréables à Dieu : ils se nomment miséricorde, humilité, reconnaissance, charité et paix.

Une petite clé pour grandir en communion avec Dieu 

Simone Weil écrivait : « Le Christ était un malheureux. Il n’est pas mort comme un martyr. Il est mort comme un criminel de droit commun, mélangé aux larrons, seulement un peu plus ridicule. Car le malheur est ridicule »

Cette semaine de Carême, porter une attention toute particulière à nos frères en humanité - affamés, étrangers, pauvres, malades, prisonniers - qui sont en fait les visages du Christ. Rejoindre avec amour et miséricorde ces malheureux qui sont parfois dans nos propres familles.

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

8 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader

Carême 2019 : Priez avec les religieux Prémontrés !