Etape 15 : Le ministère de Jésus (Mc 8,11-21) - Hozana

Etape 15 : Le ministère de Jésus (Mc 8,11-21)

11 Les pharisiens survinrent et se mirent à discuter avec Jésus ; pour le mettre à l’épreuve, ils cherchaient à obtenir de lui un signe venant du ciel. 12 Jésus soupira au plus profond de lui-même et dit : « Pourquoi cette génération cherche-t-elle un signe ? Amen, je vous le déclare : aucun signe ne sera donné à cette génération. » 13 Puis il les quitta, remonta en barque, et il partit vers l’autre rive. 14 Les disciples avaient oublié d’emporter des pains ; ils n’avaient qu’un seul pain avec eux dans la barque. 15 Or Jésus leur faisait cette recommandation : « Attention ! Prenez garde au levain des pharisiens et au levain d’Hérode ! » 16 Mais ils discutaient entre eux sur ce manque de pains. 17 Jésus s’en rend compte et leur dit : « Pourquoi discutez-vous sur ce manque de pains ? Vous ne saisissez pas ? Vous ne comprenez pas encore ? Vous avez le cœur endurci ? 18 Vous avez des yeux et vous ne voyez pas, vous avez des oreilles et vous n’entendez pas ! Vous ne vous rappelez pas ? 19 Quand j’ai rompu les cinq pains pour cinq mille personnes, combien avez-vous ramassé de paniers pleins de morceaux ? » Ils lui répondirent : « Douze. 20 – Et quand j’en ai rompu sept pour quatre mille, combien avez-vous rempli de corbeilles en ramassant les morceaux ? » Ils lui répondirent : « Sept. » 21 Il leur disait : « Vous ne comprenez pas encore ? »

Jésus revient sur le territoire juif, dans sa patrie. Paradoxalement, la situation va être renversée ausitôt. Les personnes accourent vers Jésus non plus comme les pauvres et les petits qui le cherchent pour recevoir de l'aide mais comme les pharisiens qui veulent le combattre.

Ils lui demandent un signe qui viendra confirmer, authentifier ce qu'il affirme être. En fait de signe, ils en ont déjà : Jésus lui même, sa parole, sa miséricorde, les miracles opérés. Mais les pharisiens ne veulent pas accepter cette "normalité" de l'Evangile qui pourtant change les coeurs. Regardant exclusivement leurs traditions, ils ne peuvent contempler les merveilles que l'amour réalise. C'est un risque pour tous ! celui de regarder ses pratiques avant tout et de ne plus se laisser interpeller par la Parole. Le Signe de la présence du Seigneur réside dans le fait que cette Parole vient nous déranger, nous mettre en discusion sur notre sécurité, sur notre "petite prière". Elle nous appelle à plus encore !

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

3 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

Béatrice 🌹
place Durtal, il y a 4 mois
Ô DIEU TRÈS HAUT, SEIGNEUR JÉSUS, LOUANGE À VOUS !
Florise
place Port Louis, il y a 4 mois
Seigneur nous aussi bien souvent nous recherchons des signes. Pardonnez nous Seigneur. Le signe le plus tangible que tu nous donnes aujourd'hui c'est ta présence réelle dans l'eucharistie . Ouvre nos coeurs Seigneur à cet immense amour qui t'a fait te faire si petit jusqu'à être présent dans ce morceau de pain pour devenir la nourriture de notre âme . Merci Seigneur de vouloir demeurer en nous et avec nous jusqu'à la fin des temps. Amen
Béatrice 🌹
place Durtal, il y a 4 mois
Saint François d'Assise, Priez pour vos petits enfants, pour qui, du haut du Ciel, vous Bénissez et Intercédez. Merci de toujours nous garder dans le Saint Amour de Dieu