Facebook PixelJour 7 : chemin de prière - Hozana
Lucienne

Lucienne dans Neuvaine à saint Charbel, en quête de Lumière

Publication #9Initialement publiée le 10 janvier 2019

Jour 7 : chemin de prière

Jour 7 : chemin de prière

Chers compagnons de prière,

En ce septième jour de notre neuvaine écoutons saint Charbel nous mener sur la voie du perpétuel renouvellement de nous-mêmes.

"Ô saint Charbel, ne nous laisse pas nous enliser dans l'illusion d'une vérité toute prête que nous pourrions posséder et que nous n'aurions qu'à contempler. Mets-nous en face des exigences de la vérité qui palpite dans le cœur du Dieu vivant et qui nous appelle dans la prière pour être vécue."

Le chemin de la vérité est amour de Dieu en Jésus, qui nous libère chaque jour de nouveau de l'emprise de nos illusions.

Il est cet amour de Dieu qui chaque jour comble à nouveau le fossé qui nous sépare du Dieu-Père : il exige de nous un perpétuel renouvellement, une permanente transmutation : il est chemin de prière.

Le chemin de la vérité est un voyage qui nous appelle à la prière

"Votre voyage dans ce monde est un chemin vers la sainteté qui est une perpétuelle transformation de l'état matériel vers celui de la lumière.

Priez pour écouter, priez pour comprendre et priez pour vivre votre foi, la pratiquer et en témoigner.

Priez pour vous transformer en lumière.

Ecoutez en priant, comprenez la vérité dans la prière, et vivez en prière.

Faites que toute votre vie soit prière et service. Si vous priez sans service, vous réduisez la croix du Christ par votre vie à une pièce de bois. Si vous servez sans prier, vous vous servez vous-mêmes."


La prière nous mène au service et le service n'a de sens que s'il découle de la prière et est né en elle. C'est Dieu qui nous envoie dans le monde, ce n'est pas le monde qui doit nous faire avoir recours à Dieu. C'est parce que nous sommes du ciel et avons pour mission de vivre dans le monde que la prière nous est aussi nécessaire que l'air que nous respirons, et nous devons lui donner la priorité dans nos vies afin de les vivre en vérité.

Prenons garde à ne pas tomber dans l'activisme avec les meilleures intentions du monde : veillons dans nos actions à nous faire toujours intermédiaire de Dieu passant par nous. Faisons exister l'amour de Dieu par nos actions, n'existons pas par nous-mêmes dans nos actions, ainsi nous serons dans le service de Dieu. Pour cela donnons la primauté à la prière : que nos actions prennent naissance dans la prière, et revenons toujours à la prière pour y remettre nos actions, et faire nos comptes.

Ce n'est que par la prière que nous pouvons servir notre prochain, et la puissance de la prière est grande: "Par vos prières vous pouvez faire pleuvoir la miséricorde et irriguer la terrer de votre charité." Si la puissance de la prière est si grande c'est que sa tâche est immense.

La tâche de la prière est immense. Elle est offrande, ascèse et abandon

Ecoutons les mots si justes de saint Charbel :

“N'oubliez pas que vous n'êtes pas de ce monde, ne vous y noyez pas. Faites-y votre voyage, élevez-vous, vous le soulèverez vers le Seigneur, par la force du Christ suspendu sur la croix.

Ne vous dérobez pas à vous-mêmes pour vous réfugier auprès de Dieu Ne demandez pas refuge auprès de Dieu pour vous fuir vous-mêmes. Dieu veut que vous vous offriez à lui tels que vous êtes pour vous élever et pour vous sanctifier. Ne laissez pas le monde vous pousser vers Dieu : permettez à Dieu de vous attirer à lui”


Soulever le monde vers Dieu en nous élevant par la force du Christ qui se révèle à nous dans la prière : magnifique mission qui est celle de l'homme. Soulevons le monde vers Dieu comme saint François d'Assise fait chanter les louanges de Dieu aux oiseaux et à toute la Création ! Ainsi l'homme devient l'intermédiaire du chant de louange qui s'élève par lui de la Création comme un chant d'amour pour Dieu.


Par la prière l'homme accède ainsi à sa finalité propre

"Priez. L'homme qui prie, vit le mystère de l'existence et l'homme qui ne prie pas existe à peine.

Exercez-vous au silence, silence qui écoute, silence qui vit, silence qui est bien loin du calme du néant.”


Apprenons à apprivoiser le silence et la plénitude qu'il nous offre : "Gardez le silence pour entendre et pour comprendre la voix du Seigneur. Mais gardez-vous de prêter l'oreille à l'écho de vos propres pensées", nous dit saint Charbel. Mettons-nous à l'école de Mère Teresa qui parle si bien de la prière : « Prier ce n'est pas demander. Prier, c'est se mettre entre les mains de Dieu, se mettre à sa disposition, et écouter sa voix au fond de son cœur »

"Ô saint Charbel apprends-nous à faire taire dans nos prières nos récriminations et nos doléances. Apprends-nous ce silence de nous-mêmes qui permet à Dieu de parler à notre cœur, et qui nous permet d'être à son écoute."


Saint Charbel apprends-nous à être perpétuellement dans l'écoute et l'accueil. Par la prière cessons d'être dans la lutte, entrons dans la lumière.

Écoutons ce que nous dit un événement de la vie de saint Charbel, celui de la lutte de son couvent contre les sauterelles : de cette lutte saint Charbel fera une prière de bénédiction :

“En 1865, les sauterelles envahirent la région [du couvent et de ses champs]. En vain les moines se sont-ils efforcés de les chasser. Le Père Roukoz, Père Supérieur du couvent, ordonna alors au Père Charbel de bénir l'eau et d'en asperger les propriétés du couvent afin d'empêcher les sauterelles de détériorer les semences et les arbres. Il marcha à travers les champs, en les aspergeant, et s'adressa aux sauterelles en disant :

- Bénies, mangez ce qui est sauvage et non pas ce qui est cultivé !

Dieu l'a exaucé et protégea les semences et les mûriers du couvent des dommages causés par les sauterelles.”

(extrait de “Saint Charbel, Pélerin de l'absolu”, textes présentés par le Père Skandar)



Emportons dans notre cœur cette anecdote qui nous apprend à faire de nos luttes des bénédictions du monde qui nous entoure.

Mettons la prière en silence au cœur de notre vie de prière. En faisant taire l'écho de nos pensées, bénissons dans notre âme le monde et ceux qui nous entourent, afin que chacun vive sa juste place.


"Ô saint Charbel sois avec nous présent dans nos prières, à nos côtés dans nos silences, élève nos âmes et mène-nous en oraison."


Vidéos du jour

Mettons-nous à l'écoute du chant Victimae paschali laudes immolent Christiani : A la victime pascale, chrétiens, offrez le sacrifice de louange.


Et chantons l'élévation de notre âme dans la contemplation intérieure du mystère de la croix



Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Publié dans

Publications précédentes

Jour 6 : chemin de vérité

Publication #8Initialement publiée le 9 janvier 2019

Jour 5 : tenir sa place

Publication #7Initialement publiée le 8 janvier 2019

Jour 4 : à l'unisson du cœur de Dieu

Publication #6Initialement publiée le 7 janvier 2019

12 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader