La Vie est diagnostiquée ! - Hozana

La Vie est diagnostiquée !

La Vie est diagnostiquée !

Cher ami,

Nous retrouvons notre fœtus au quatrième mois de la grossesse. 4ème mois = diagnostique ! Nous découvrirons aujourd’hui l’évolution de notre enfant sous le regard d’un de ses plus grands observateurs : le professeur Jérôme Lejeune.

Focus bioéthique :

Notre fœtus est dans une phase de croissance accéléré. Tout est maintenant en place pour que chaque organe commence à remplir son rôle. On observe un changement notable : ses jambes commencent à être plus longues que ses bras.

Le réseau des vaisseaux sanguins se complexifie. Pour irriguer ce petit corps en développement, le cœur travaille de façon soutenue : il pompe environ 24 litres de sang par jour et bat à environ 140 battements par minute lors de la quinzième semaine.

Ses poumons s’exercent à respirer. Par de petits mouvements respiratoires, il « inspire » et « expire » du liquide amniotique. Cela contribue à la formation des alvéoles pulmonaires.

73787-la-vie-est-diagnostiquee

Le fœtus bouge de plus en plus. Par exemple, il peut maintenant tourner la tête. Celle-ci mesure 3,5 cm. Ses mouvements sont aussi mieux coordonnés. Lorsqu’il touche le cordon ombilical, il réagit d’abord en s’éloignant. Mais bientôt, le cordon sera pour lui un « jouet » : il l’agrippera, le tirera, le repoussera, etc. Ses petites mains deviennent ainsi plus agiles.

Sous les paupières du fœtus, les yeux commencent à bouger. Et pour entendre son cœur, un stéthoscope ordinaire de bonne qualité peut suffire. Son petit cœur bat encore très vite : de 110 à 120 battements par minute (environ 2 fois plus vite que celui d’un adulte).

A ce stade, comme le fœtus boit beaucoup de liquide amniotique (400 ml par jour), il a souvent le hoquet. C’est normal. Lors de la 16ème  semaine, le fœtus aura un gain de poids important. À la fin de cette semaine, il pèsera autour de 100 à 110 g et mesurera 14 cm.

 4ème mois = diagnostique !  Prenons le temps, avant d’approfondir cette notion, de redécouvrir ce scientifique qui a tant œuvré pour protéger ces enfants à naître.

Un témoin : Le Professeur Jérôme Lejeune

En 1958, dans le laboratoire du Pr Turpin, le Dr Jérôme Lejeune, expert en génétique, grand observateur des tout-petits,  découvre la cause du mongolisme : un chromosome supplémentaire sur la paire 21. La maladie sera désormais désignée sous le terme de trisomie 21. Ce qui le préoccupe avant tout, c’est de parvenir un jour à guérir ses malades qui viennent le voir du monde entier :

« Une phrase, une seule dictera notre conduite, le mot même de Jésus : Ce que vous avez fait au plus petit d’entre les miens, c’est à moi que vous l’avez fait. »

73788-la-vie-est-diagnostiquee

Réfléchissons

 « 4 mois de grossesse, il est temps Madame de diagnostiquer votre enfant ! » Cette phrase du médecin à toutes les mères, peut être fatale pour l’enfant.

Le diagnostic prénatal et le dépistage prénatal, qui recouvrent différentes techniques, non invasives (échographie, tests sanguins maternels…) ou invasives (amniocentèse, choriocentèse…), sont un formidable outil pour connaître l’état de santé du fœtus, ce qui a permis le développement d’une véritable médecine prénatale, avec notamment la chirurgie fœtale, permettant de sauver ou d’améliorer la vie de l’enfant à naître en cas de maladie ou de handicap.

Cependant, et paradoxalement, si cette formidable possibilité au service de la vie s’est développée grâce au diagnostic prénatal, ce dernier n’est dans la pratique, et le plus souvent, qu’une étape-relais vers l’avortement, sous la forme de l’IMG (« interruption médicale de grossesse » ou plus précisément « interruption de grossesse pour raisons médicales »). Ainsi ce sont près de 7000 IMG qui sont pratiquées chaque année en France, et ce sont 96% des fœtus dépistés comme atteints de trisomie 21 qui sont avortés – sans compter les 500 à 600 fœtus perdus suite à des diagnostics prénataux effractifs (amniocentèse ou autre), dont 95% sont exempts de toute maladie et de tout handicap.

Le diagnostic prénatal (DPN) de la trisomie 21 repose sur plusieurs examens successifs : il commence avec une prise de sang et une échographie, suivies, éventuellement, d’un troisième examen : la choriocentèse ou l’amniocentèse. Ces techniques invasives, pratiquées entre la 10ème et la 16ème  semaine de grossesse, ont notamment pour conséquence grave de provoquer une fausse-couche dans 1 à 2% des cas.

Récemment, une nouvelle technique a été mise au point, qui nécessite une simple prise de sang. Elle repose sur l’examen de l’ADN fœtal présent dans le plasma maternel et peut être pratiquée tôt dans la grossesse. Sa mise sur le marché vise à éviter que des enfants sains ne soient avortés à la suite de l’un de ces examens invasifs. Cette technique peut être présentée comme un progrès, car les risques pour l’embryon sont quasi-nuls. Mais de quels risques parlons-nous ?

96% des enfants trisomiques diagnostiqués in utero sont déjà avortés. Que cherche-t-on avec tant d’insistance ? Une éradication totale de cette population ?

Ce nouveau test permet de connaître le résultat du diagnostic avant même la fin du délai légal pour pratiquer une IVG. Cela ne manquera pas de conduire à des IVG pratiquées pour raison médicale, que l’on ne distinguera pas des autres. La conséquence étant que l’eugénisme qui concerne les enfants trisomiques in utero ne sera plus repérable.

Prions

« La vie est le premier des biens reçus de Dieu et elle est le fondement de tous les autres. Garantir le droit à la vie à tous et de façon équitable pour tous est un devoir et l’avenir de l’humanité dépend de son accomplissement. »

Seigneur Jésus, qui, fidèlement, visite et comble de ta Présence l'Eglise et l'histoire des hommes, Toi qui, dans l'admirable Sacrement de ton Corps et de ton Sang nous fais participer de la Vie divine et nous donnes un avant-goût de la joie de la Vie éternelle, nous t'adorons et nous te bénissons. Prosternés devant toi, la source de la vie, et qui l'aime, réellement présent et vivant au milieu de nous, nous te supplions : Réveille en nous le respect pour toute vie humaine naissante, rends-nous capables de discerner dans le fruit du sein maternel l'œuvre admirable du Créateur, dispose nos cœurs à l'accueil généreux de tout enfant qui vient à la vie. Bénis les familles, sanctifie l'union des époux, rends fécond leur amour. Accompagne de la lumière de ton Esprit les choix des assemblées législatives, pour que les peuples et les nations reconnaissent et respectent le caractère sacré de la vie, de toute vie humaine. Guide le travail des scientifiques et des médecins, afin que le progrès contribue au bien intégral de la personne et qu'aucun être ne soit supprimé ou ne souffre l'injustice. Donne une charité créative aux administrateurs et aux financiers, pour qu'ils sachent pressentir et promouvoir des moyens suffisants afin que les jeunes familles puissent s'ouvrir sereinement à la naissance de nouveaux enfants. Console les époux qui souffrent de l'impossibilité d'avoir des enfants et, dans ta bonté, pourvois ! Eduque-nous tous à prendre soin des enfants orphelins ou abandonnés, afin qu'ils puissent faire l'expérience de la chaleur de ta charité, de la consolation de ton divin Cœur. Avec Marie, ta Mère, la grande croyante, dans le sein de laquelle tu as assumé notre nature humaine, nous attendons de toi, notre unique et vrai Bien et Sauveur, la force d'aimer et de servir la vie, dans l'attente de vivre toujours en toi, dans la Communion de la Trinité Bienheureuse.

Benoît XVI

Action

Vous connaissez sûrement cette belle vidéo où l’on voit des personnes trisomiques rassurer une femme enceinte angoissée sur l’avenir de son enfant trisomique,. Elle est de nature à changer le regard sur les personnes atteintes de handicap mental. Cependant, cette vidéo a été censuré par le CSA. Vous pouvez agir pour promouvoir cette vidéo en cliquant sur ce lien : Ma chère Maman

 

 

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

20 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

Francesca
place Nouméa, il y a 1 an
Merci Seigneur de nous avoir créér, de nous aimés et d'avoir fait de nous des chrétiens afin de te découvrir a travers ceux que le monde rejettes.
Chantal- Elise
place Saint-Servant, il y a 1 an
Dieu de bonté, nous vous implorons humblement afin que vous puissiez veiller sur tous vos enfants, en particulier sur les plus vulnérables , les enfants porteur d'un handicap. Que nos prières montent vers vous Seigneur, et que par votre grâce vous accordiez aux parents de ces enfants ,courage, force, bienveillance,amour .
Marie Laure
 il y a 1 an
Merci Seigneur pour ce que Tu agis dans la vie de tous les jours à travers ces enfants
Nadège
place Casablanca, il y a 1 an
Seigneur merci de la force que tu donnes aux parents d'enfants porteur de handicap de les accompagner. donne leur de toujours puiser à la source de ta Croix et à nous tous donnes un coeur plein d'amour pour toute vie humaine
Hornette
 il y a 1 an
merciiii Seigneur pour cette joie gratuite que tu partages a ces mères a travers ces enfants si particuliers qui sont ton reflet