Notre-Dame de Lourdes, priez pour nous ! - Hozana

Notre-Dame de Lourdes, priez pour nous !

Notre-Dame de Lourdes, priez pour nous !

Neuvaine à l'Immaculée Conception

Le 25 mars 1858, jour de la seizième apparition, Bernadette demande à « la Dame » de dire son nom. « La Dame » lui répond en patois : « Que soy era Immaculada Counceptiou », ce qui veut dire en français « Je suis l’Immaculée Conception ». L’Immaculée Conception, c’est « Marie conçue sans péché, grâce aux mérites de la Croix du Christ » (définition du dogme promulgué en 1854). Bernadette se rend aussitôt chez Monsieur le Curé pour lui transmettre le nom de « la Dame ». Il comprend que c’est la Mère de Dieu qui apparaît à la Grotte. 

Présentation

Je vous invite à prier à partir de demain la grande « Neuvaine de l’Immaculée Conception » du 30 novembre au 8 décembre 2018, bénie et encouragée par Sa Sainteté le Pape François. Comme chaque année, l’Église Catholique nous demande, en effet, de nous tourner vers l’Immaculée Conception en ces premiers jours de l’Avent. Avec confiance et peu importe la situation dans laquelle nous nous trouvions, nous sommes invités à ouvrir notre cœur pour déposer tout ce que nous portons : nos joies et nos peines, nos luttes et nos échecs, nos désirs, dans le cœur de Marie, notre très Sainte Vierge, au cours de cette Neuvaine Mariale mondiale de Prière.

Prière

Dès le commencement de ce jour,

je vous offre,

Ô Marie, ma Mère,

toutes mes pensées,

toutes mes affections,

toutes mes prières,

les actes de charité et de mortification que je ferai aujourd’hui.

Obtenez-moi la grâce de les faire tous

avec pureté d’intention et pour la gloire de Dieu.

Je les consacre à votre coeur très saint et immaculé,

afin que par lui et avec lui,

ils soient dignes de glorifier la sainte Trinité,

et vous prie d’implorer la grâce de ma conversion

et celle de tous les pécheurs. Ô sainte Marie, conçue sans péché

et Mère de Dieu, gardez-moi de tout péché pendant ce jour.

Amen

Consécration des actions de la journée au très saint Coeur de Marie.

(Par l’Abbé Charles-Éléonore Dufriche Desgnettes)

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

7 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader