Charles I d’Autriche-Hongrie, un Empereur marial et martyr au cœur du XXe siècle - Hozana

Charles I d’Autriche-Hongrie, un Empereur marial et martyr au cœur du XXe siècle

Charles 1er d’Autriche-Hongrie, un Empereur marial et martyr au cœur du XXe siècle

Le 21 Novembre 1916, les cloches annoncent la mort de l’empereur de la monarchie austro-hongroise... Dans la chambre mortuaire, son successeur est à genoux récitant le rosaire devant l'image de la Mère Douloureuse... C'est ainsi que l'empereur Charles 1er prend en mains le gouvernement, le jour de la Présentation de la Vierge.

Sa jeunesse avait été placée sous le signe de la Vierge Marie. Son mariage aussi. En partant pour la guerre, en 1914, il se met sous la protection de Marie. Il a une prédilection pour le samedi consacré à la Sainte Vierge. C'est un samedi qu'il a été confirmé, qu'il s'est marié, qu'il a été couronné roi apostolique de Hongrie. C'est un samedi qu'il est arrivé, exilé sur l'île de Madeira (Portugal). Et il est mort un samedi.

Tout enfant, il a une dévotion spéciale pour la Mère au Coeur douloureux dont les sept glaives deviennent son partage : la continuation de la guerre, l'échec de ses efforts de paix, la révolution, ses malheureux essais de restauration, sa captivité, la séparation de ses enfants, sa maladie et sa mort...

Samedi 1er Avril 1922, à 12 heures 23, l'empereur baise le crucifix que lui présente l'impératrice Zita et il expire en répétant le saint nom de Jésus.

Ref: (D’après "Maria siegt" juin 1974 Traduit par F.A.P.)
https://www.mariedenazareth.com

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6