Prions avec Abbé René­Michel Legris-Duval - Hozana

Prions avec Abbé René­Michel Legris-Duval

Prions avec  Abbé René­Michel Legris-Duval

Voici une Prière pour la conversion des sourds et des aveugles « Ô Dieu, envoyez cet Esprit de Force qui peupla l'Eglise de héros » de Monsieur l’Abbé René­Michel Legris-Duval (1765-1819), Prédicateur et confesseur du Roy Louis XVI qui déclina en 1817 du Roi Louis XVIII les propositions pour services rendus à la Royauté d’un Évêché pour être Aumônier ordinaire de Monsieur et grand Vicaire de Paris.


La Prière de l’Abbé Duval « Ô Dieu, envoyez cet Esprit de Force qui peupla l'Eglise de héros » :

« Ô Dieu Miséricordieux et Juste, inflexible dans Vos rigueurs autant qu'inépuisable dans Vos bienfaits, c'est en vain que Vous nous châtiez, si ce que Vous nous demandez, Vous ne nous le donnez Vous-même ; c'est en vain que la Vérité se montre à l'homme dans les malheurs qui l'accablent, dans les ruines qui l'environnent ; écrasé sous Votre main Puissante, percé des traits de Votre justice, il est toujours aveugle et sourd, si Vous ne parlez à son cœur. Du haut de votre Trône éternel, faites descendre encore sur nous la Flamme qui embrasa l'Eglise naissante. Revenus à ces temps malheureux où les hommes ne veulent plus d'autres dieux que leurs passions, qui les avilissent, c'est Vous seul que nous voulons consulter : Lumière ineffable, Source éternelle de l'intelligence et de la pensée, qui Vous jouâtes dans la Création du monde, et brillez avec plus d'éclat encore dans l'économie de notre foi ; donnez-nous de préférer à jamais la folie de votre Croix à une sagesse superbe autant qu'elle est aveugle et impuissante ; envoyez cet Esprit de Force qui peupla l'Eglise de héros, et nous triompherons comme eux du monde ; envoyez cet Esprit d'amour qui produit en nous les vertus qu’Il veut couronner, et le monde sera renouvelé. Alors toutes les Vertus seront faciles, toutes les Croix seront aimables ; votre Eglise verra renaître la beauté des anciens jours ; alors Vous servir sera régner, souffrir pour Vous sera notre bonheur, en attendant le jour où il n'y aura plus ni douleurs ni vicissitudes, dans l'éternité ».

Ainsi soit-il.


Abbé René­Michel Legris-Duval (1765-1819) – « Sermons de M. l'abbé Legris Duval » : Sermon sur les mœurs des premiers chrétiens p. 197-199

Rene-Michel-Legris-Duval

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

Ce site utilise des cookies. Plus d'informations sur les cookies