Facebook PixelSaint Joseph, modèle des ouvriers, priez pour nous - Hozana

Saint Joseph, modèle des ouvriers, priez pour nous

Saint Joseph, modèle des ouvriers, priez pour nous

(image web)

---------------------------------

En partage, une prière de neuvaine pour la recherche d'un travail

Habituellement, cette neuvaine se fait du 22 au 30 avril pour se préparer à sa fête, fixée au 1er mai. Mais on peut la faire à tout moment de l’année, spécialement dans les moments de nécessité.

À qui s’adresse la neuvaine ?

À tout le monde naturellement, mais elle est particulièrement conseillée pour toute personne qui vit le drame du chômage ou qui souffre (ou a souffert) des injustices dans son travail. On peut la prier pour soi-même ou pour ses amis ou membres de sa famille.

Saint Joseph,
Père nourricier si fidèle de l’enfant divin, époux virginal de la mère de Dieu, protecteur puissant de la Sainte Église, je viens vers toi pour me recommander à ta protection spéciale.

Tu n’as rien cherché en ce monde sinon la gloire de Dieu et le bien du prochain.
Tout donné au Sauveur, c’était ta joie de prier, de travailler, de te sacrifier, de souffrir, de mourir pour Lui.
Tu étais inconnu en ce monde et cependant connu de Jésus, ses regards reposaient avec complaisance sur ta vie simple et cachée en Lui.
Saint Joseph, tu as déjà aidé tant d’hommes, je viens vers toi avec une grande confiance.
Tu vois dans la lumière de Dieu ce qui me manque, tu connais mes soucis, mes difficultés, mes peines.

Je recommande à ta sollicitude paternelle ma recherche d’emploi.

Je la mets entre tes mains qui ont sauvé Jésus enfant.
Mais avant tout implore pour moi la grâce de ne jamais me séparer de Jésus par le péché mortel, de Le connaître et de L’aimer toujours plus,ainsi que sa sainte Mère, de vivre toujours en présence de Dieu, de tout faire pour sa gloire et le bien des âmes, et d’arriver un jour à la vision bienheureuse de Dieu pour Le louer éternellement avec toi.
Amen.

Traduit de l’édition hispanophone d’Aleteia par Élisabeth de Lavigne
Source : Aleteia

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

110 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader