Facebook Pixel

Du récit de la Passion, selon Mathieu 

"Entre la sixième et la neuvième heure, les ténèbres couvrirent toute la terre. Vers la neuvième heure environ, Jésus cria d'une voix forte : Éli, Éli, lema sabachtani. Ce qui veut dire : "Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné ?". Et fit dire à certains : Le voilà qui appelle Élie.
Aussitôt, un homme se leva et courut chercher une éponge. Il la fixa, gorgée de vinaigre, sur un roseau, et lui offrit à boire. Autour, on objecta : Laisse, voyons plutôt si Élie viendra le délivrer.
De nouveau, Jésus poussa un grand cri. Il rendit le souffle.
Alors, le voile du Sanctuaire se déchira de haut en bas. La terre trembla. Les pierres se fendirent. Les tombeaux s'ouvrirent. Les corps de nombreux saints furent tirés de leur sommeil. Sortis de leurs tombeaux après son réveil, ils gagnèrent la ville sainte où plusieurs les aperçurent.
Le capitaine et ses gardes avaient vu la terre trembler, et ils avaient été témoins des autres cataclysmes. Remplis d'effroi, ils se dirent : Cet homme était vraiment le fils de Dieu".

Aujourd'hui mes soeurs et frères du scapulaire, prions la Glorieuse Passion de notre Seigneur en Ses derniers instants, prions au moment où Jésus est abandonné de tous. Prions pour et offrons nos pénitences pour apaiser la colère de Dieu afin que Son Bras épargne les pécheurs en souhaitant leur conversion afin qu'ils puissent tous dire: "Cet homme était vraiment le fils de Dieu"! Amen

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Publié dans

Publications précédentes

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader