31e jour, la Salette - Hozana

31e jour, la Salette

31e jour, la Salette

Sanctuaire : LA SALETTE
Étapes des pèlerins-cyclistes : Les Théneaux - Corps

Apparition :
« N’avez-vous point vu de blé gâté, mes enfants ? Non, Madame ! Mais, vous, Maximin, mon enfant, vous devez bien en avoir vu une fois, au Coin, avec votre père. Le maître de champ dit à votre père d’aller voir son blé gâté. Vous y êtes allés. Vous avez pris deux ou trois épis dans vos mains, vous les avez froissés et tout tomba en poussière. En vous en retournant, quand vous n’étiez plus qu’à une demi-heure loin de Corps, votre père vous donna un morceau de pain en vous disant : ‘Tiens, mon petit, mange encore du pain cette année, car je ne sais pas qui va en manger l’an qui vient si le blé continue comme ça. - Ah ! Oui Madame. Je m’en souviens maintenant. Tout à l’heure, je ne m’en souvenais pas. »

Monsieur Giraud, père de Maximin, charron de son métier, n’avait plus besoin de Dieu depuis longtemps. Au début, il ne veut rien savoir de ce que raconte son gamin. Puis il entend que Marie ne le juge pas, mais partage son souci de père de famille, angoissé de ne plus pouvoir donner de pain à son enfant. Bouleversé, il découvre le Dieu de tendresse. Sa vie en est profondément transformée, si bien qu’il ne fera plus travailler ses ouvriers le dimanche. Comme monsieur Giraud se soucie de Maximin, Notre Dame se soucie des nourritures de son peuple. Se soucier de son prochain, ne serait-ce pas un appel pressant de Marie à La Salette ?

La Vierge a confié à Mélanie et Maximin un message qui est à la fois à faire passer à « tout son peuple » et un secret pour chacun : la conversion et soumission des français à son Fils, le repos du dimanche et l’invitation à la prière. Par sa Mère, c’est toujours Jésus qui vient à notre rencontre, pour nous inviter à le suivre et à respecter le rythme qu’impose notre vie humaine. Adressons nous à la Vierge Marie en priant…

Prière à la Vierge :

Sainte Marie,
Mère tendre et forte,
notre compagne de voyage sur les routes de la vie,
chaque fois que nous contemplons
les grandes choses que le Tout-Puissant a faites en toi,
nous éprouvons un regret si vif de nos lenteurs
que nous ressentons le besoin d'allonger le pas
pour marcher près de toi.
Satisfais donc notre désir de te prendre par la main,
et accélère nos cadences de marcheurs un peu fatigués.
Devenus nous aussi pèlerins dans la foi,
non seulement nous chercherons le visage du Seigneur,
mais, en contemplant en toi l'icône de la sollicitude humaine
envers ceux qui se trouvent dans le besoin,
nous rejoindrons la "ville" en hâte
en lui apportant les mêmes fruits de joie
que tu apportas un jour à la lointaine Élisabeth.
Mgr Tonino Bello

Prions 10 “Je vous salue Marie” pour la France, avec Marie.

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

3 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

ROSELITA
place Boulogne-Billancourt, il y a 2 mois
Marien notre mère, prie pour nous. En union de prière Amen 🤲
Marcel
place Montmagny, il y a 2 mois
« En Dieu seul repose-toi, mon âme, de lui vient mon espoir. »Ps 62,6
Celine
 il y a 2 mois
j'ai demandé a une amie de venir en aide a HOZANA,j'ai beaucoup de misére en ce moment,elle s'appelle claire chevalier,,,merci de continuer a m'envoyer les évangiles,,,