Neuvaine pour l’Assomption de Notre Dame : Septième jour - Hozana

Neuvaine pour l’Assomption de Notre Dame : Septième jour

Neuvaine pour l’Assomption de Notre Dame : Septième jour

Septième jour                 

                       François et Jacinthe, vous à qui Notre-Dame a dit qu’elle voulait une chapelle et à qui elle a révélé qu’elle était « Notre Dame du Rosaire », enseignez-nous à réciter le chapelet en méditant les mystères de la vie de son Fils Jésus. Enflammez-nous de votre amour pour qu’avec vous, nous puissions aimer Notre-Dame du Rosaire et adorer Dieu caché mais réellement présent dans nos chapelles et nos églises. Priez pour que le pape renouvelle la consécration de la Russie au Cœur Immaculé de Marie et, approuve et recommande la communion réparatrice des premiers samedis du mois. Aidez-nous à pratiquer cette communion réparatrice.

Prions

            Mon Dieu, je crois, j'adore, j'espère et je Vous aime. Je Vous demande pardon pour ceux qui ne croient pas, qui n’adorent pas, qui n'espèrent pas et qui ne Vous aiment pas.

            Très Sainte Trinité, Père, Fils et Saint-Esprit, je Vous adore profondément, et je Vous offre le très précieux Corps, Sang, Ame et Divinité de Jésus-Christ, présent dans tous les tabernacles de la terre, en réparation des outrages, sacrilèges et indifférences par lesquels il est Lui- même offensé. Par les mérites infinis de son très Saint Cœur et du Cœur Immaculé de Marie, je Vous demande la conversion des pauvres pécheurs. Amen.

                 O Jésus, c'est par amour pour vous, pour la conversion des pécheurs, et en réparation des péchés commis contre le Cœur Immaculé de Marie.

 

Illustration : St Pie X : Il combattit le modernisme, qu'il définissait comme l'égout collecteur de toutes les hérésies.

Sa vie

            Giuseppe Sarto est ordonné prêtre en 1858. Élu pape en 1903, sous le nom de Pie X, il fait tout pour concrétiser sa devise : tout restaurer dans le Christ. Il restaure la musique sacrée, permet la communion dès l’âge de raison, travaille pour la formation et la sanctification du clergé en luttant avec ardeur contre cet  égout collecteurs de toutes les hérésies : le modernisme. Il est né pauvre, a vécu pauvre, et est mort pauvre en 1914.

  Méditation : Encyclique ‘’Pascendi Gregi’’ 8 septembre 1907

          '' Ce qui exige surtout que Nous parlions sans délai, c'est que, les artisans d'erreurs, il n'y a pas à les chercher aujourd'hui parmi les ennemis déclarés. Ils se cachent et c'est un sujet d'appréhension et d'angoisse très vives, dans le sein même et au coeur de l'Eglise, ennemis d'autant plus redoutables qu'ils le sont moins ouvertement.''

             '' Ennemis de l'Eglise, certes ils le sont, et à dire qu'elle n'en a pas de pires on ne s'écarte pas du vrai. Ce n'est pas du dehors, en effet, on l'a déjà noté, c'est du dedans qu'ils trament sa ruine; le danger est aujourd'hui presque aux entrailles mêmes et aux veines de l'Eglise; leurs coups sont d'autant plus sûrs qu'ils savent mieux où la frapper. Ajoutez que ce n'est point aux rameaux ou aux rejetons qu'ils ont mis la cognée, mais à la racine même, c'est-à-dire à la foi et à ses fibres les plus profondes. Puis, cette racine d'immortelle vie une fois tranchée, ils se donnent la tâche de faire circuler le virus par tout l'arbre: nulle partie de la foi catholique qui reste à l'abri de leur main, nulle qu'ils ne fassent tout pour corrompre.''

'     [   ]  « Mais ce qui a incomparablement plus d'action sur l'âme, pour l'aveugler et la jeter dans le faux, c'est l'orgueil... Non, en vérité, nulle route qui conduise plus droit ni plus vite au modernisme que l'orgueil. Qu'on nous donne un catholique laïque, qu'on nous donne un prêtre, qui ait perdu de vue le précepte fondamental de la vie chrétienne, qui nous commande de nous renoncer à nous-mêmes si nous voulons suivre Jésus-Christ et d'arracher l'orgueil de notre cœur ; ce laïque, ce prêtre est mûr pour toutes les erreurs du modernisme »

.

           Il y a 101 ans, le 13 août 1917, Notre Dame venait à la Cova da Iria. Elle savait bien que les enfants ne seraient pas là, puisqu’ils étaient, malgré eux, déjà à Ourem, emmenés par l'administrateur. 

            Elle manifestera sa présence aux quelques milliers de personnes présentes, par les signes habituels : Le coup de tonnerre, puis l'éclair, le petit nuage au dessus du chêne, la couleur que prenaient les visages de tous les gens présents.  A la fin de ces manifestations, le père de Jacinthe et de François, allant au-devant de cette foule en colère l’arrêta avec ces mots  ’’ Allons du calme, mes amis…Celui qui mérite un châtiment le recevra ! …mais rappelez-vous que Dieu qui nous gouverne de la haut a seul le droit de l’infliger.’’ ( De Marchi...... )  N'oublions pas qu'en prison à Ourem, les enfants ont récité de chapelet, et que, à leur exemple, la plupart de ceux qui étaient avec eux, les ont accompagnés dans cette prière. N’oublions pas non plus que François, qui venait d’enlever son bonnet,  a demandé à l’un des prisonniers d’enlever son chapeau pendant la récitation du chapelet, (pour marquer le respect que nous devons à la personne à qui l'on s’adresse) . Imitons François et mettons-nous à genoux, si nous le pouvons, au moment de la consécration, par respect et adoration, pour Notre Seigneur qui vient se rendre réellement présent sur l’autel.

 

            Abbé Arminjon : A l'Elévation, nous prenons l'Hostie dans nos mains, comme Jésus-Christ à la dernière Cène prit le pain et le vin dans ses mains saintes et vénérables. Alors notre parole se tait, notre personnalité s'efface, la voix de Jésus-Christ se substitue à celle de son ministre. Ce n'est plus nous qui parlons, plus nous qui vivons : le corps du prêtre est devenu le corps même de Dieu. Penchés sur l'Hostie, nous ne disons pas: Ceci est le corps de Jésus-Christ, ceci est le sang de Jésus-Christ, mais : Ceci est mon corps, ceci est mon sang.

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

24 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

Fabrice
Fabrice  il y a 23 jours
Amen. Prends pitié de nous.
Claire
Claire place Québec, il y a 23 jours
François et Jacinthe, vous à qui Notre-Dame a dit qu’elle voulait une chapelle et à qui elle a révélé qu’elle était « Notre Dame du Rosaire », enseignez-nous à réciter le chapelet en méditant les mystères de la vie de son Fils Jésus. Enflammez-nous de votre amour pour qu’avec vous, nous puissions aimer Notre-Dame du Rosaire et adorer Dieu caché mais réellement présent dans nos chapelles et nos églises. Priez pour que le pape renouvelle la consécration de la Russie au Cœur Immaculé de Marie et, approuve et recommande la communion réparatrice des premiers samedis du mois. Aidez-nous à pratiquer cette communion réparatrice. Union de prières. Amen.
Marie-Thérèse
Marie-Thérèse place Quincy-Voisins, il y a 23 jours
En union de prières - Amen -
Thérèse
Thérèse place Lévis, il y a 23 jours
"Très Sainte Trinité, Père, Fils et Saint-Esprit, je vous adore profondément et je Vous offre les très précieux Corps, Sang, Âme et Divinité de Jésus-Christ, présent dans tous les tabernacles du monde, en réparation des outrages, sacrilèges et indifférences par lesquels Il est Lui-même offensé. Par les mérites infinis de son Très Saint Cœur et du Cœur Immaculé de Marie, je Vous demande la conversion des pauvres pécheurs.", que nous sommes tous! Seigneur Jésus, Fils du Dieu vivant, rends pitié de moi, pécheur!
Jean-Mary
Jean-Mary place Port-au-Prince, il y a 23 jours
Amen
Ce site utilise des cookies. Plus d'informations sur les cookies