Facebook PixelJour 2 : Le prêtre, un homme pauvre - Hozana
Mission Marie Mère des Prêtres

Mission Marie Mère des Prêtres dans Neuvaine pour les prêtres

Publication #2Initialement publiée le 22 juin 2018

Jour 2 : Le prêtre, un homme pauvre

Jour 2 : Le prêtre, un homme pauvre

Le prêtre, un homme pauvre


Ecoutons la Parole de Dieu

2 Corinthiens 12, 9-10 : « Le Seigneur m'a déclaré : « Ma grâce te suffit, car ma puissance donne toute sa mesure dans la faiblesse. » C'est donc très volontiers que je mettrai plutôt ma fierté dans mes faiblesses, afin que la puissance du Christ fasse en moi sa demeure. C'est pourquoi j'accepte de grand cœur pour le Christ les faiblesses, les insultes, les contraintes, les persécutions et les situations angoissantes. Car, lorsque je suis faible, c'est alors que je suis fort. »


Méditons avec le Curé d'Ars

Du saint Curé d'Ars : « Malgré ta misère, je veux voir de près cette belle âme que j'ai créée pour moi. Je l‘ai faite si grande qu'il n'y a que moi qui puisse la remplir. Je l'ai faite si pure qu'il n'y a que mon corps qui puisse lui servir d'aliment. »


Prions ensemble

Prions pour que les prêtres soient des pauvres de cœur, qui demandent tout à Dieu et reçoivent tout de Lui. Prions pour qu'ils soient d'humbles serviteurs du peuple de Dieu. Prions aussi pour que les fidèles sachent aimer les prêtres que le Seigneur leur donne, tels qu'ils sont, avec leurs richesses et leurs pauvretés.


Acte d'amour du Saint Curé

"Je vous aime, ô mon Dieu,

et mon seul désir est de vous aimer jusqu'au dernier soupir de ma vie.

Je vous aime, ô Dieu infiniment aimable,

et j'aime mieux mourir en vous aimant que de vivre un seul instant sans vous aimer.

Je vous aime, ô mon Dieu,

et je ne désire le ciel que pour avoir le bonheur de vous aimer parfaitement.

Je vous aime, ô mon Dieu

et je n'appréhende l'enfer que parce qu'on y aura jamais la douce consolation de vous aimer.

Ô mon Dieu, si ma langue ne peut dire à tout moment que je vous aime,

du moins je veux que mon cœur vous le répète autant de fois que je respire.

Ah ! Faites-moi la grâce de souffrir en vous aimant,

de vous aimer en souffrant,

et d'expirer un jour en vous aimant et en sentant que je vous aime.

Et plus j'approche de ma fin,

plus je vous conjure d'accroître mon amour et de le perfectionner.

Ainsi soit il."


Suivez-nous sur : Marie mère des prêtres et Notre-Dame des victoires

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Publié dans

Publication précédente

Jour 1 : Le prêtre, un homme appelé

Publication #1Initialement publiée le 21 juin 2018

11 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader