Marie au Cénacle, Mère & Adoratrice : Notre-Dame du Saint-Sacrement - Hozana

Marie au Cénacle, Mère & Adoratrice : Notre-Dame du Saint-Sacrement

Marie au Cénacle, Mère & Adoratrice : Notre-Dame du Saint-Sacrement

Présentation de la Neuvaine à Notre-Dame du Saint-Sacrement : 26 mai - 3 juin 2018

13 mai 1856 : l’acte de naissance de la Congrégation du Saint-Sacrement

Notre-Dame du Saint-Sacrement

est fêtée le 13 mai par la Congrégation du Saint-Sacrement.
En effet, le 13 mai 1856, Pierre-Julien et son compagnon, le Père Raymond de Cuers,
rencontre l’archevêque de Paris, Mgr Dominique Sibour, qui est d’abord sceptique
à l’idée d’une nouvelle congrégation de contemplatifs.
Mais l’ardeur du Père Eymard se manifeste : il ne s’agit pas seulement d’Adoration eucharistique
mais aussi d’Apostolat : s’occuper de la première communion des adultes.
L’archevêque convient que cela correspond à son désir, que c’est ce qui lui manque,
et prend sur le champ les deux Pères pour ses fils.
C’est l’acte de naissance de la Congrégation du Saint-Sacrement.

Le P. Eymard, en compagnie du P. de Cuers, se rend à l'église Saint-Sulpice,
au pied de l'autel du Saint Sacrement qui est aussi dédié à la Vierge Immaculée qui,
lui présentant son Fils, semble lui dire : 

L'Eucharistie a désormais son Ordre qui l'honore, et c'est toi, Pierre (-Julien),
qui en deviens aujourd'hui le Fondateur. Sois l'apôtre du règne eucharistique !

La dévotion à Notre-Dame du Saint Sacrement commence donc en ce jour béni du 13 mai 1856,
mais c’est bien plus tard, gardant cela dans son cœur, en son for-intime,
que le Père Eymard donna ce titre à la Vierge Marie.

78913-marie-au-cenacle-mere-adoratrice-notre-dame-du-saint-sacrement

(Les textes en italique bleu indiquent des liens sur lesquels cliquer)

Adorons Jésus Eucharistie avec Notre-Dame du Saint-Sacrement

Samedi 12 mai, Chapelle Corpus Christi Paris 8, après avoir brossé l'influence de la Vierge Marie dans la vie du P. Eymard, Sandrine Treuillard, responsable de la Fraternité Eucharistique, a présenté Jésus Eucharistie à travers la rencontre du Messie & de la Samaritaine au puits de Jacob "Adorateurs en espit & vérité", conférence lisible sur ce lien.
Puis nous avons adoré Jésus présent en la sainte Eucharistie en compagnie de Notre-Dame du Saint-Sacrement, avec une méditation de S. Pierre-Julien Eymard, donnée à lire ci-après.
Le chant Marie Douce Lumière rythmait les temps de silence et de lecture de cette méditation répartie sur une heure, en 5 temps.
Je donnai pour 'consigne' aux adorateurs (en majorité adoratrices, à vrai dire…), de faire comme s'ils/elles étaient les Servantes du Saint-Sacrement auxquelles le P. Eymard donna cette prédication de retraite, le 22 octobre 1864…

Que fait donc une mère ?…

Prédication du P. Eymard aux Servantes du Saint-Sacrement

78914-marie-au-cenacle-mere-adoratrice-notre-dame-du-saint-sacrement

Que fait donc une mère ? Elle est un centre d'attraction, de formation dans les vertus, c'est pourquoi il est évident pour moi qu'il n'y aura aucune bonne vocation si elle n'est formée par la sainte Vierge. C'est comme quelqu'un qui voudrait trouver un enfant sans le prendre dans les bras de sa mère. Les rois qui vinrent dans l'étable trouvèrent l'enfant Jésus dans les bras de sa mère [cf. Mt 2,11], il en est de même, il faut que toutes les vocations passent par les mains de Marie pour être agréables au cœur de Notre Seigneur. Est-ce que vous ne me direz pas que vous avez aimé la sainte Vierge dans votre vie ? Mais si, vous me direz que vous l'avez aimée avec enthousiasme et bonheur, mais vous l'avez aimée dans sa vie cachée. Quoique vous n'ayez pas bien connu la sainte Vierge au Cénacle, cependant vous disiez : Si je pouvais avoir sa pureté, son amour, que je serais contente. Ne voyez-vous pas que déjà il y avait une attraction ? Vous faisiez comme le petit enfant, s'il n'est pas assez grand pour prendre la main de sa mère, il prend son tablier, le bas de sa robe, et quand il ne le prend pas il se croit perdu.

78915-marie-au-cenacle-mere-adoratrice-notre-dame-du-saint-sacrement

Une mère est un centre, elle est toujours un centre, elle n'est pas comme un saint qui donne en passant, puis elle ne nous abandonne pas. Une mère est celle qui donne au petit enfant la parole, le compliment pour dire au père, c'est elle qui prépare le repas de bénédiction préféré du père, comme Rébecca à Isaac [cf. Gn 27,17], puis c'est elle qui dira : Tu porteras telle chose.
    Vous voyez bien où je veux en venir, c'est que vous adoriez Notre Seigneur en société avec la sainte Vierge, je ne dis pas par elle. Figurez-vous donc que vous êtes au Cénacle, que la sainte Vierge vous a été donnée par Notre Seigneur pour mère et éducatrice, alors vivez chez elle. Vous ne ferez pas votre adoration sans elle, vous direz : Toujours une mère accompagne son enfant, sans vous je ne saurais rien dire. Figurez-vous la sainte Vierge à genoux sur un prie-Dieu au Cénacle, ou par terre si vous le voulez. Elle adorait son divin fils, puis, ce qu'elle lui disait lui plaisait ; elle était bien la vraie Rébecca, je le crois bien, elle savait bien faire vibrer son cœur.

78916-marie-au-cenacle-mere-adoratrice-notre-dame-du-saint-sacrement

Voyez, si Notre Seigneur n'avait pas été Dieu, il l'aurait fait mettre sur un trône, et il se serait mis à genoux, son cœur était si pur, si tendre. Vous, mettez-vous à genoux, là, à côté d'elle, un enfant ne passe pas devant, il marche à côté, ne faisant qu'une même adoration, qu'un même hommage : Je suis votre enfant, vous n'êtes mère qu'à cause de moi. Vous direz le même hommage. Si vous avez une si belle couronne de mère, c'est à cause de moi, je remplace l'enfant Jésus, je suis l'enfant du Calvaire et de la croix. Je vous dis ce que vous dit votre sainte mère, je ne sais pas adorer, moi, parce que je suis trop terrestre. Je ne le sais pas, mais je vous répète son adoration pour les pécheurs, pour le monde.
    Vous ferez ce qu'elle a fait au Cénacle, vous réjouirez son cœur, elle dira : Que j'ai donc une bonne fille, voyez comme je vous honore par ma fille. Cette pensée-là je ne l'ai pas imaginée, je vous ai dit que la sainte Vierge a des droits de mère sur vous, vivez donc en société de Marie. Voilà pourquoi si quelqu'un doit aimer, servir la sainte Vierge, c'est une adoratrice, parce qu'elles sont un pour l'adoration. L'Eucharistie est le dernier mystère, la sainte Vierge est partie de sa fonction d'adoratrice pour celle au ciel. Ainsi il faut toujours donner, on vous donnera plus, c'est le complément de l'amour.

78917-marie-au-cenacle-mere-adoratrice-notre-dame-du-saint-sacrement

La sainte Vierge ne veut qu'une seule chose, la gloire de son divin fils. Si elle pouvait venir sur la terre reprendre la latitude du don, que ferait-elle ? Faites-le pour elle. Puis, qu'allez-vous faire ? Vous avez promis beaucoup de choses à Notre Seigneur, vous avez bien fait des résolutions. Comme Dieu donne toujours avec surabondance à celui qui l'aime, il vous donnera ; mais que doit-il vous arriver ? Un enfant perd tout, parce qu'il est léger, il laisse partout ce qu'on lui donne, la mère est là qui prévoit ; mettez donc dans les mains de la sainte Vierge les trésors que vous avez, vos résolutions de la retraite.
   Votre amour du bon Dieu va s'éteindre, puisque c'est du feu ; vos pensées vont s'éteindre parce que c'est la lumière ; puis, vos pensées vont se cacher, car chacune a son temps, puis vous aurez la pluie à flots. Il faut, mes filles, que la mère soit là, avec son pain de chaque jour, aujourd'hui telle vertu, tel petit sacrifice pour le Seigneur votre Dieu. Aujourd'hui, tâchez de lui faire un don qui lui fera plaisir. Alors la sainte Vierge gouvernera votre vie, puis elle la détaillera, vous ne sauriez pas le faire.

78918-marie-au-cenacle-mere-adoratrice-notre-dame-du-saint-sacrement

Ah ! mes filles, si vous aviez le bonheur de voir un jour la sainte Vierge près de vous à l'adoration, vous ne voudriez plus vous en aller. Savez-vous bien qu'elle vous aime plus que quand vous étiez dans le monde ? Vous êtes plus à elle. Avant, vous apparteniez à son divin fils, elle vous préparait, elle doit vous gouverner, qu'elle le fasse bien.
    Allons, mes filles, voilà votre retraite finie, puis demain je prendrai vos résolutions, je les mettrai sur l'autel de Notre Seigneur afin que par les mains de sa divine mère, vous acheviez dans votre cœur ce que vous avez commencé par sa grâce.

Saint Pierre-Julien Eymard (PS 531,4)

Présentation de la Neuvaine à Notre-Dame du Saint-Sacrement : 26 mai - 3 juin 2018

78919-marie-au-cenacle-mere-adoratrice-notre-dame-du-saint-sacrement

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

3 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

Marie Léonide
place Abidjan, il y a 1 an
Merci Seigneur
Marie-Thérèse
place Quincy-Voisins, il y a 1 an
En union de prières - Amen -
Lyna
place Lyon, il y a 1 an
Amen