Heureux l'homme qui ne marche pas selon les conseils des méchants - Hozana

Heureux l'homme qui ne marche pas selon les conseils des méchants

Heureux l'homme qui ne marche pas selon les conseils des méchants

Psaume 1

Heureux l'homme qui ne marche pas selon les conseils des méchants, qui ne va pas se tenir sur le chemin des pécheurs, qui ne s'assied pas en compagnie des moqueurs. 2 Toute sa joie il la met dans la Loi de l'Eternel qu'il médite jour et nuit.  3 Il prospère comme un arbre planté près d'un courant d'eau ; il donne toujours son fruit lorsqu'en revient la saison. Son feuillage est toujours vert ; tout ce qu'il fait réussit. 4 Tel n'est pas le cas des méchants : ils sont pareils à la paille éparpillée par le vent. 5 Aussi, lors du jugement, ils ne subsisteront pas, et nul pécheur ne tiendra au rassemblement des justes. 6 Car l'Eternel veille sur la voie des justes ; mais le sentier des méchants les mène à la ruine.

Le Psaume 1 affirme la bénédiction de l'homme juste et la conviction que Dieu dirige ses pas. Il y a deux possibilités de vie: la vie selon le juste qui consiste à être en désaccord avec les principes qui régissent la vie des méchants, à ne pas se joindre à la cause de ceux dont la vie enfreint la loi de Dieu et à fuir la compagnie des ennemis avoués de Dieu et la vie selon les méchants qui est diamètralement opposée à celle du juste. Au quotidien, le premier prend plaisir à être enseigné par Dieu à chaque moment de la vie et le second tire son enseignement des convoitises de la chair et de ses semblables.  Au bout du chemin, le premier est couronné de bonheur malgré tout ce qu'il aura pu endurer et le second est livré à un supplice sans fin.

Martin Luther 

  • Théologien majeur du christianisme, né le 10 novembre 1483 à Eisleben, en Thuringe et mort le 18 février 1546 dans la même ville, il est un frère augustin, professeur d'université, fondateur du mouvement de la Réforme de l’Eglise au XVIe siècle et réformateur de l'Église dont les idées exercèrent une grande influence sur la Réforme protestante, qui changea le cours de la civilisation occidentale. Katharina von Bora, née le 29 janvier 1499 à Lippendorf, décédée le 20 décembre 1552 à Torgau, fut l'épouse de Martin Luther

  • Il est l’auteur d’une œuvre immense qui s’exprime dans des écrits théologiques, politiques et épistolaires dont une partie significative est disponible en français chez Labor et Fides. 

  • Préoccupé par la question du salut, face à l'angoisse de la mort dans le haut moyen - âge, il découvre la force libératrice de la foi en Jésus reçue à travers la Bible dans l'épître de Paul aux Romains. Selon Luther, le salut de l'âme est un libre don de Dieu, reçu par la repentance sincère et la foi authentique en Jésus-Christ comme le Messie, sans intercession possible de l'Église. Il tient la Bible pour seule source légitime d'autorité chrétienne.

  • La théologie luthérienne  est souvent résumée par les cinq Sola/Solus :
    • sola scriptura : la « sainte Écriture seule » représente la source de toute foi et de toute connaissance que l'homme peut avoir de Dieu : c'est elle, par conséquent, qui constitue la norme critique de tout discours et de toute action chrétienne ;
    • sola gratia : la « grâce seule » compte sans qu'interviennent les tentatives de l'homme pour atteindre son propre salut ;
    • sola fide : c'est par la « foi seule », uniquement si l'homme croit dans le Christ, sans aucune œuvre de sa part, que l'on peut atteindre le salut ;
    • solus Christus : le « Christ seul », vraiment homme et vraiment Dieu, permet par son sacrifice vicarial sur la croix la justification et la guérison qui sont transmises par l’Évangile et par le sacrement de l'Eucharistie. Ce dernier principe est le fondement des trois autres ;
    • soli Deo gloriaà Dieu seul la gloire, il s'agit d'un principe biblique indiquant qu'il n'y a que Dieu qui soit sacré, divin ou absolu

  • « Alors je commençai à comprendre que la « justice de Dieu » est celle par laquelle le juste vit du don de Dieu, à savoir de la foi, et que la signification (de la lettre de saint Paul aux Romains au chapitre 1, 17) était celle-ci : par l'Évangile nous est révélée la justice de Dieu..., par laquelle le Dieu miséricordieux nous justifie par la foi... Alors je me sentis un homme né de nouveau et entré, les portes grandes ouvertes, dans le paradis même. À l'instant même, l'Écriture m'apparut sous un autre visage » Martin Luther, Œuvres, Gallimard, Bibliothèque De La Pléiade, 1999. (ISBN 2070113256).

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

2 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

Utilisateur effacé
 il y a 1 an
Merci Lucien. Merci Seigneur. Oui, merci Seigneur de m'aider, de nous aider toutes et tous. à marcher sur le bon chemin et de nous tenir loin des pécheurs . Surtout Seigneur, je prie afin que je devienne de plus en plus pure et pleine d'amour et de compassion envers tous les êtres humains. Gloire à Dieu. Amen !
Stella
place Auvergne-Rhône-Alpes, il y a 1 an
Alors je me sentis un homme né de nouveau et entré, les portes grandes ouvertes, dans le paradis même. À l'instant même, l'Écriture m'apparut sous un autre visage » Amen !