Prions avec Mgr Antoine Godeau - Hozana

Prions avec Mgr Antoine Godeau

Prions avec Mgr Antoine Godeau

Voici une Prière qui paraphrase le Cantique d'Ezéchias (Is 38) « Seigneur, prête toujours l'oreille à ma juste prière » d’Antoine Godeau (1605-1672) qui avant d’être nommé Évêque de Grasse en 1636 puis de Vence en 1653 fut l'un des familiers de l'Hôtel de Rambouillet où il hanta les salons des précieuses, courtisant les Bellinde, Philis, Cléonice et s'éprenant de la Belle Lionne, Angélique Paulet. De la galanterie à la sainteté….


La Prière d’Antoine Godeau « Seigneur, prête toujours l'oreille à ma juste prière » :

« Dans les vives douleurs dont je sens les atteintes, Seigneur, c'est donc en vain que je Te fais mes plaintes, au lieu de mes jours je verrai le cercueil ; mes péchés m'ont réduit en cet état funeste, mon mal est sans remède, et le bien qui me reste n'est que le repentir de mon premier orgueil. Alors que j'espérais un grand nombre d'années, je vois sur l'horizon mes dernières journées, les vœux pour mon salut sont des vœux superflus ; claire source des biens de qui la terre abonde, feux qui marchez sans cesse, et vous, flambeaux du monde, images de mon Dieu je ne vous verrai plus. Puisque ce sont Tes mains qui règlent ma fortune, il faut qu'en cet état ma douleur T'importune, il faut pour Te fléchir que j'élève ma voix, imitant les accents des chastes tourterelles, qui, pendant leur veuvage, en leurs flammes fidèles, troublent par leurs soupirs le silence des bois. Avec quelque rigueur que Ta main me punisse, je confesse, grand Dieu, que Tu me rends justice, j'ai mérité le mal que Tu me fais sentir ; aussi pour détourner la mortelle tempête, que mon ingratitude attire sur ma tête je ne veux employer que le seul repentir. Seigneur, conduis mes pas au bout de la carrière, prête toujours l'oreille à ma juste prière, répands toujours sur moi Ta divine Faveur ; et, dans ce temple auguste où l'on voit ta Justice abandonner la foudre au moindre sacrifice, je publierai toujours que Tu fus mon Sauveur. Ainsi soit-il. »

Mgr Antoine Godeau (1605-1672)

Antoine-Godeau

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6