La paix soit avec vous ! - Hozana

La paix soit avec vous !

La paix soit avec vous !

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean (Jn 20, 19-31)

C’était après la mort de Jésus. Le soir venu, en ce premier jour de la semaine, alors que les portes du lieu où se trouvaient les disciples étaient verrouillées par crainte des Juifs, Jésus vint, et il était là au milieu d’eux.
Il leur dit : « La paix soit avec vous ! » Après cette parole, il leur montra ses mains et son côté. Les disciples furent remplis de joie en voyant le Seigneur. Jésus leur dit de nouveau : « La paix soit avec vous ! De même que le Père m’a envoyé, moi aussi, je vous envoie. » Ayant ainsi parlé, il souffla sur eux et il leur dit : « Recevez l’Esprit Saint. À qui vous remettrez ses péchés, ils seront remis ; à qui vous maintiendrez ses péchés, ils seront maintenus. »

Or, l’un des Douze, Thomas, appelé Didyme (c’est-à-dire Jumeau), n’était pas avec eux quand Jésus était venu. Les autres disciples lui disaient : « Nous avons vu le Seigneur ! » Mais il leur déclara : « Si je ne vois pas dans ses mains la marque des clous, si je ne mets pas mon doigt dans la marque des clous, si je ne mets pas la main dans son côté, non, je ne croirai pas ! » Huit jours plus tard, les disciples se trouvaient de nouveau dans la maison, et Thomas était avec eux. Jésus vient, alors que les portes étaient verrouillées, et il était là au milieu d’eux. Il dit  :« La paix soit avec vous ! » Puis il dit à Thomas : « Avance ton doigt ici, et vois mes mains ; avance ta main, et mets-la dans mon côté : cesse d’être incrédule, sois croyant. » Alors Thomas lui dit : « Mon Seigneur et mon Dieu ! »
Jésus lui dit : « Parce que tu m’as vu, tu crois. Heureux ceux qui croient sans avoir vu. » Il y a encore beaucoup d’autres signes que Jésus a faits en présence des disciples et qui ne sont pas écrits dans ce livre. Mais ceux-là ont été écrits pour que vous croyiez que Jésus est le Christ, le Fils de Dieu, et pour qu’en croyant, vous ayez la vie en son nom.

 Acclamons et Partageons la Parole du Seigneur!

Merci pour l'illustration ! Si vous souhaitez vous aussi participer au partage de la Parole de Dieu par vos talents d'illustrateurs, n'hésitez pas à nous écrire sur le formulaire de contact.

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

38 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

Florence
place Port Louis, il y a 1 an
Gloire à toi Seigneur.
Elymisabeth
 il y a 1 an
Louange à toi seigneur Jésus
Marie-Thérèse
place Quincy-Voisins, il y a 1 an
En union de prières - Amen -
Jean Michel
place Marseille, il y a 1 an
Heureux ceux qui n'ont pas vu et qui ont cru Considérez la bonté du divin Maître; il daigne apparaître, et monter ses blessures pour le salut d'une seule âme. les disciples qui lui avaient appris que le Sauveur était ressuscité, étaient assurément bien dignes de foi ,aussi bien que le Sauveur lui même qui l'avait prédit ; cependant comme Thomas exige une nouvelle preuve,Jésus ne veut pas la lui refuser. Toutefois il ne lui apparaît pas aussitôt mais huit jours après, afin que le témoignage des disciples rendît ses désirs plus vifs,et que sa foi fût plus affermie dans la suite : "Huit jours après dit l'évangéliste", les disciples étaient encore dans le même lieu ,et Thomas avec eux ,Jésus vint,les portes étaient fermées,et se tint au milieu d'eux et leur dit : "La paix soit avec vous "... Jésus apparaît donc, et n'attend pas que Thomas l'interroge,et pour lui monter qu'il était présent lorsqu'il exprimait ses doutes aux autres disciples,il se sert des mêmes paroles. Il commence par lui faire les reproches qu'il méritait: Il dit ensuite à Thomas "Porte ici ton doigt, et considère mes mains; approche aussi ta main, et met la dans mon côté". Puis il l'instruit en ajoutant:" et ne sois pas incrédule, mais fidèle". Jean Chrysostome (344-407) Patriarche de Constantinople
Pierrette
place Pleslin-Trigavou, il y a 1 an
Considérez la bonté du divin Maître; il daigne apparaître, et monter ses blessures pour le salut d'une seule âme. « Avance ton doigt ici, et vois mes mains ; avance ta main, et mets-la dans mon côté : cesse d’être incrédule, sois croyant. » Alors Thomas lui dit : « Mon Seigneur et mon Dieu ! » Bien en Union de prière Jean Michel