Jésus au désert - Hozana

Jésus au désert

Jésus au désert

Image réalisée sur ordinateur à partir du dessin de l’Évangile tel qu’Il m’a été révélé de Maria.

  • Prions

« Père, que ta Volonté, révélée en Jésus, règne en moi grâce à Marie Reine de la Divine Volonté par le pouvoir de l'Esprit Saint. »

« Ô Abba, je T'aime avec ta Volonté. Ô Jésus, je T'aime avec ta Volonté. Ô Esprit Saint, je T'aime avec ta Volonté. Ô Trinité Sainte, je Vous aime avec votre Volonté. »

  • Jésus au désert

Vision de Maria : 24 février 1944. Jeudi après les Cendres.

46.2 Un énorme rocher, façonné comme j’essaie de le dessiner, forme un embryon de grotte. Assis sur une grosse pierre traînée à l’intérieur, Jésus se tient adossé à la paroi à l’endroit que je signale par un +. Il s’y repose du soleil brûlant. Mon conseiller intérieur m’indique que cette pierre sur laquelle est assis lui sert aussi d’agenouilloir et d’oreiller quand il prend quelques brèves heures de repos, enroulé dans son manteau à la lueur des étoiles et dans l’air froid de la nuit. En effet, tout près de là, se trouve la besace que je lui ai vu prendre à son départ de Nazareth. C’est tout ce qu’il possède et, comme elle est flasque, je comprends qu’elle a été vidée du peu de nourriture qu’y avait mise Marie.

Jésus est très maigre et pâle. Il est assis, les coudes appuyés sur les genoux, les avant-bras en avant, les mains jointes et les doigts entrelacés. Il médite. De temps à autre il lève les yeux et promène son regard alentour et observe le soleil presque au zénith dans le ciel bleu. En particulier après avoir examiné les alentours et levé les yeux vers la lumière du soleil, il les refermes et s’appuie au rocher qui lui sert d’abri, comme pris de vertige.

  • Méditation

À travers cette vision que Maria a eue, laissons-nous nous imprégner de la chaleur du jour, du froid de la nuit, du silence qui enveloppa Jésus et méditons sur la faim qui Le dévorait. Pas seulement la faim humaine – bien moindre que la véritable faim que Jésus a de nos soupirs d’amour pour Lui. La Faim qu’Il ressentit dans le désert et la Soif qui Le poussa à dire sur la Croix : « J’ai soif ».

À travers cela nous pouvons voir la faim et la soif d’amour de Abba, de Jésus et de l’Esprit, que les Trois Personnes, ont pour nous, pour notre amour.

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

2 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

Thierry
Thierry place Rouen, il y a 17 jours
Merci Sophie, pour ces courts passages qui vont être dans cette communauté de prière sur Hozana, et qui vont nourrir nos âmes par les courtes mais profondes méditations qui vont suivre, comme c'est le cas pour cette première publication. SI ça peut aider des personnes à discerner sur les écrits de Maria Valtorta, sachez que Padre Pio à répondu à ce sujet à des personnes qui lui demandaient si on pouvait les lire, par cette phrase : "Non, vous ne pouvez pas ... vous devez les lire !"
Sophie
Sophie place Bruxelles, il y a 17 jours
Bonjour Thierry Merci pour ton soutient, j'avoue que ici je me lance dans quelque chose de totalement nouveau, j'ajoute à la fin de chaque texte - ou du moins dans ceux qui sont prévus pour le moment, une prière ou une méditation. Cela me vient naturellement, j'ai parfois écrit les choses plus vite que ce que je n'y ait songé, cela me met fais parfois un peu peur... j'espère sincèrement que c'est le Seigneur qui prie à travers moi. FIAT, Sophie.

Voulez-vous recevoir d'autres publications de cette communauté de prière ?

Méditons avec Maria Valtorta

Méditons avec Maria Valtorta

Résumé - Voici plusieurs extraits des messages privés des évangiles reçus par Maria Valtorta Découvrez la communauté

contacts258 membres
Ce site utilise des cookies. Plus d'informations sur les cookies