Marthe et Marie - Vivre la receptivité - Hozana
Claire

Claire dans Devenir des femmes de désir

Publication #3Initialement publiée le 10 mars 2018

Marthe et Marie - Vivre la receptivité

Marthe et Marie - Vivre la receptivité

Marthe ou Marie ?

Evangile selon Saint Luc chapitre 10, verset 38 à 42 

L’évangile de Marthe et Marie suscite souvent des réactions vives chez les femmes. En effet, Marthe est affairée, au service de la table de Jésus, avec beaucoup de dévouement et un grand sens du devoir, tandis que sa sœur Marie, est assise au pied du Christ et l’écoute avec attention. Marthe, jalouse, s’en agace et apostrophe Jésus, qui lui répond « Marthe, Marthe, tu te soucies et t’agites pour beaucoup de choses ; pourtant il en faut peu, une seule même c’est Marie qui a choisi la meilleure part ; elle ne lui sera pas enlevée. » (Luc, 10, 41).

Marthe, c'est un peu chacune de nous, quand nous sommes dans le devoir. Bien sûr nous servons Dieu, nos frères, mais nous n'avons aucune joie à le faire, nous n'éprouvons aucun plaisir, nous ressentons un manque, l'épuisement et la jalousie, à l'image du fils aîné de la parabole du fils prodigue (Luc 15, 11-32). Jésus est là mais Marthe n'est pas là. Elle se disperse et elle est malheureuse. Pleine de frustrations elle râle, et chose incroyable : elle reçoit une réponse vraiment personnelle de la part du Seigneur. "Marthe, Marthe" lui dit-il en l'appelant par son nom "tu t'inquiètes et tu t'agites".

Jésus ne nous reproche pas de faire, mais de nous inquiéter, de nous agiter, de nous prendre la tête. Marie est dans son désir profond, elle aime, la seule présence de Dieu la remplit de joie. Elle se laisse combler, elle se laisse aimer.

Non, il se s’agit pas de faire, de s’agiter, de s’inquiéter, il s’agit avant tout d’être, d’être dans une pure ouverture, dans une pure présence à Dieu, dans la receptivité. Ce qui devra être fait sera fait mais conduit par un mouvement d’amour. Cette même Marie, Marie-Madeleine, sera témoin de la résurrection, apôtre des apôtres, sa pure ouverture à Dieu les enseigne.

Vivre la réceptivité aujourd'hui 

Aujourd'hui je peux décider comme Marie, d'être dans la receptivité, d'être une femme de désir, de me recevoir de Dieu... Je peux prendre un temps pour me recevoir de Lui dans le silence... Je me laisse rejoindre par son amour, comme l'amoureuse. Je suis attentive aux paroles d'amour qu'Il m'envoie aujourd'hui (un compliment, une lettre, un message, une rencontre, un moment de partage profond, un fou rire, un moment de légereté...). Dieu me parle à chaque instant. Je prends le temps de me laisser aimer... et quand je serai remplie de suffisamment d'amour, quand je serai assez remplie de Sa présence, alors je pourrai simplement faire tout ce que j'ai à faire. 

Nous sommes des vasques - disait Saint Bernard de Clervaux - nous ne pouvons donner que ce qui déborde 

Prions

  • Notre Père
  • Je vous salue Marie
  • Prière de la Neuvaine

Retrouvez dans La Voie de l'Amoureuse, un approfondissement de ce thème -  "Un sacerdoce féminin" p. 48 

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Publié dans

Publications précédentes

Le Fiat de Marie - Vivre l'ouverture

Publication #1Initialement publiée le 8 mars 2018

Les Noces de Cana - Ecouter son intuition

Publication #2Initialement publiée le 9 mars 2018

3 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader